Trepalovia

La vie n'est qu'un jeu... Mais quand celui-ci se transforme en cauchemar, les esprits s'éveillent
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le crépuscule de l’héritier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gauss Fi
Invité
avatar


MessageSujet: Le crépuscule de l’héritier   Mer 8 Fév - 1:09

Après avoir couru pendant si longtemps, pendant des heures qui me parurent plus longue que trois éternités, plus interminable qu’une vie de souffrances, je m’arrête, à bout de souffle. Le soleil qui, quelques minutes plus tôt, commence à se coucher, lui aussi, semble-t-il, épuisé par une journée d’éclats, et, après avoir passé au travers d’évènements aussi bouleversants ( Ma délicieuse rencontre avec une drow et deux humains plus antipathiques les uns que les autres), mes paupières sont aussi lourdes que des pierres. Sous cette apparence humaine, cet aspect de noble, d’aristocrate de la plus haute lignée, on m’a laissé voyager jusqu’ici en paix, mis à part ces yeux qui se rivaient sur moi, me fixant avec intensité. Ils regardaient comme on regarde un étranger, et non une bête ou un ennemi, comme il aurait été le cas si j’aurais emprunté ma forme originelle, celle d’un gobelin obèse, poilu et puant.

Mes yeux se posent sur ce temple que j’aperçois au loin. Quelle magnifique structure ! Je devrai la visiter, un de ces jours. C’est un incontournable de Trepalovia, après tout. Ah et puis… pourquoi ne pas le faire dès maintenant ? Ah, oui… Parce que je dois me rendre au château d’Hamsburg afin d’y voir le Roi qui, sans aucun doute, est un élément clé relié directement au serveur. Allez, Jess, tu as du travail. Je sais très bien que tu es fatigué, mais tu dois être fort. La besogne que tu as à accomplir est d’une importance capitale ! Si tu lâches maintenant, les Kaïron Studios vont perdre un espion, et ils ne peuvent pas se leur permettre.

Je passe ma main dans ma chevelure en bataille, y arrachant, sans le vouloir, quelques mèches blondes comme le blé des plus beaux champs qui, autrefois, couvraient la terre. Je m’empresse de secouer ma main afin de les faire tomber sur le sol, comme s’il s’agissait de vilaines bestioles.

Je suis si…fatigué… Je ne serai jamais capable de me rendre au château dans un état pareil. Et puis, le soleil commence à se coucher, alors je devrais trouver un endroit pour m’abriter. Je jette un coup d’œil aux alentours… Ah ! Mes paupières sont lourdes…

« Qu’il est cruel, le destin… Je me suis jeté dans ce jeu à la place de mon père, mais je me demande s’il n’aurait pas été plus compétant que moi, finalement. Oh, que tu es héroïque, Jess. Brave exploit ! Mon Dieu que tu es stupide ! Hey ! T’as pas pensé que tu étais l’héritier du Kaïron Studio ? Tu vas finir ta vie dans ce jeu, Jess… Imbécile. »

Je me frappe la tête, conscient que la fatigue, la faim et la soif me font divaguer. Je sais que j’ai pris le bon choix en pénétrant Trepalovia. Je ne pouvais pas laisser mon père y aller… Si il lui serait arrivé quelque chose, je n’aurais pas survécu… Mon père, je l’adore, malgré le fait qu’il passait beaucoup de temps au travail… Et il doit en passer encore plus, depuis que ce…problème est survenu.

Je m’étends sur l’herbe fraîche, espérant prendre quelques heures, si ce n’est quelques apaisantes minutes de repos… Geste imprudent, je le sais…. Des créature rôdent dans les parages…Mais je n’ai pas dormi depuis si longtemps… Je n’en peux plus… Je… suis… Lentement, tout devient noir… Je bascule dans un monde de rêves et de cauchemars, dans les bras de Morphée…
Revenir en haut Aller en bas
Kira
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le crépuscule de l’héritier   Mer 8 Fév - 13:48

" Voila qui devient gênant .... "

La créature se trouvant devant Kira n'était pas du genre amusante : elle faisait deux fois sa taille et sûrement six fois son poids, portait une sorte d'armure épaisse qui le couvrait sur tout le corps, excepté la tête et les pied, et dans sa main se trouvait une massue capable d'écraser des montagnes. Enfin, peut être pas, mais c'était suffisant pour faire craquer les os de cet humain misérable. Cet homme surnommé Tsumetai était devant le géant, les mains dans les poches, se demandant s'il devait essayer de se battre avec ses mains, comme avec le serpent précédent, ou si .... BAM

La massue frappa le sol, et la terre trembla au alentour, déséquilibrant le jeune homme, qui se reprit tranquillement. Il n'avait plus le temps de penser, il devait agir. Il couru, sauta sur le bras de l'ogre, espérant atteindre rapidement ses épaules, mais le monstre l'envoya violemment en arrière, et Kira glissa sur plusieurs mètres. Il se releva, regardant le monstre avec dédain. Lui qui voulait atteindre une ville pour trouver des personnes doué de parole, il était gâté. A à peine quelque kilomètre de la ville, il trouvait de quoi se battre, mais un monstre sans peurs, sans voix, ce n'était pas drôle.

" Et bien, voyons voir ce qu'il vaut, usons des moyens du bord. Le voila qui se met à courir, je pense que je ferai mieux ... "

La massue fonça droit sur lui, et, une roulade étant sûrement insuffisante, il du sauter le plus loin possible pour ne pas se faire arracher par l'arme du géant, aussi grosse que plusieurs arbres. Kira se releva et plaça sa main devant lui, laissant un jet de lumière s'échapper de ses doigts, et faire apparaître ainsi un katana au pommeau noir et à la lame blanche et légèrement brillante. Il couru à son tour, profitant de la difficulté du géant pour arracher son arme du sol, sauta sur son bras, son épaule, puis planta sa lame dans l'oeil du monstre. Et la réaction fut immédiate : d'un mouvement, Kira fut à nouveau propulsé, et le choc contre le sol fut beaucoup plus rude que précédemment. Il se releva, du sang coulant sur son front, ayant un peu du mal à rester de bout. Il s'appuya sur le sol à l'aide de sa lame, regardant le monstre hurler, perdant peu à peu son sang, frappant de tous les cotés de sa massue.

" C'est inutile ... "

Et c'est en le laissant ainsi que Tsumetai partit, se trompant à nouveau de chemin, et se dirigeant vers le temple. Après des minutes de marche, le ciel commençait déjà à se couvrir, et il devait trouver un lieu ou s'abriter, ou un endroit confortable pour dormir. Courant comme un fou, l remarqua qu'une silhouette étrange se formait à l'horizon, et il accéléra pour enfin comprendre qu'il s'agissait du temple; Parfais, c'était parfais, il pourrait enfin se reposer, dans un lieu sacré en plus, quelle ironie. Il essuya a nouveau le sang de son front, et marcha quelques pas, quand il remarqua un jeune homme à l'allure noble s'allonger sur le sol, sûrement pour dormir. Il marcha doucement, regardant la personne s'endormir, puis il la réveilla d'un léger coup dans les côtes.

" Réveille toi. Hey, réveille toi bon sang! Tu sais que ce n'est pas très prudent de dormir ici ... "
Revenir en haut Aller en bas
Gauss Fi
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le crépuscule de l’héritier   Mer 8 Fév - 23:59

Bercé par Morphée, J’ai basculé dans un monde de rêves incongrus, étonnants, étranges… Au début, tout est rose... Un rose pâle, écoeurant… Un rose parsemé d’éclats blancs, eux-mêmes baignés dans une lueur elle aussi rosâtre, mais plus foncée... Soudain, un point se forme au centre de ce monde unicolore, petit au départ, puis prenant de l’expansion en aspirant tout ce qui se trouve à l’entour, tel un trou noir… Puis, aussi soudainement que ce phénomène est apparu, tout se transforme en une plaine au ciel lumineux, à l’herbe plus verte que le vert lui-même… Les fleurs semblent si odorantes, si parfumées… Certaines sont bleus, d’autres rouges comme le feu… Et il y a, au loin, quelques arbres, rares, certes, mais tellement beaux : Ils ont une teinte argentée, presque transparente. C’est féerique, unique… Mais ce n’est qu’un rêve, à la fois fade et magnifique, intelligent et vide de sens. Puis apparaît une… fée… si…étrange... Elle est repliée sur elle-même, ses yeux, dans lesquels ont voit Trepalovia tout entier, sont d’une magnifique splendeur, d’une intensité remarquable… Ses ailes ressemblent à celles des plus beaux papillons qu’on trouvait autrefois sur terre… C’est une sensation unique. Cette fée, elle m’inspire la crainte… et le respect… et aussi l’envie… et la joie… et l’appétit… et la tristesse… Enfin… je ne sais plus… Je me dirige vers elle… J’espère pouvoir la toucher… L’espoir naît en moi… je…je veux la toucher… Elle est près… si près… Chacun de mes pas me rapproche d’elle, de sa magnificence… J’y arrive ! Je…je ne suis qu’à quelques mètres… Mais tout bascule… Une voix m’arrache à mon rêve, à cette fée que je semble connaître…
Oh ! Que je la déteste cette voix infernale, cette voix de démon, d’être antipathique! Qui ose m’arracher à la plus belle chose que je n’ai jamais vu ? Démon des abysses ! Diable ! Monstre de cruauté ! Grr ! Je te déteste ! Non, mais ! Je vais lui montrer, moi, à réveiller aussi brutalement Gauss Figaero, le plus horrriibbblee gobelin de tout Trepalovia ! Pendard ! Je vais découper ta chair avec mes griffes… te dévorer tout rond ! Être démoniaque, ta dernière heure est venue !... Pauvre sot!
Sans m’en rendre compte, je prends ma forme gobelinoïde, et donne un coup de patte sur la personne qui a eu le malheur de me réveiller. Je sens le sang sur mes griffes… Il est si chaud… Non ! Comment j’ai pu ? Qu… Qu’est-ce qui m’arrive ? Cette fée, elle est si réelle… Elle me contrôle… Je n’y peux rien… Mais qui est-elle pour avoir une si grande emprise sur moi ? Qui est-elle pour pouvoir… Non ! Pas… Aurais-je été...découvert ? J’ai pourtant pris des précautions… Non ! Non ! C’est impossible… Cela… C’est la fatigue… Oui, c’est ça… la fatigue… Tout devient noir… C’est horrible… Je deviens fou… Arrête, je t’en prie… Je ne sais pas qui tu es pour me contrôler ainsi, mais arrête ! Je me prosterne devant toi ! Arrête ! Je t’en prie ! Je t’en supplie ! Je… Je ne peux plus me débattre… Mes forces m’abandonnent… Père, je suis désolé… J’ai échoué… Mais je t’en prie, ne viens pas dans ce jeu… C’est trop dangereux… Trop…dangereux… trop…. Il ne t’apportera rien de bon… Depuis…Depuis que j’y suis entré, rien de bon ne m’est arrivé… Peut-être est-ce le serveur qui a voulu me faire souffrir… Je me demande qu’elle est l’étendu de sa puissance, de son influence…
Revenir en haut Aller en bas
Kira
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le crépuscule de l’héritier   Jeu 9 Fév - 14:24

Le jeune homme allongé sur le champs ne bougeait pas, l'air heureux, complètement absorbé par son rêve. Mais quand Kira le frappa du pied, il afficha un visage rabougri, comme si il le tirait d'un coin de paradis. Il ouvrit les yeux, et presqu'aussitôt, il était debout, devenant une créature immonde et innommable. Kira n'eut pas le temps de faire un pas vers l'arrière qu'il se pris un coup de griffe dans le torse, et que du sang tacha l'herbe verte et légèrement humide de la soirée.

Il se toucha la poitrine, regardant le sang qui tachetait ses mains, puis observa attentivement sa blessure, qui n'était que superficielle, heureusement. Il enleva son t-shirt, signe qu'il passât au chose sérieuse, et afficha un air ravi, le sourire aux lèvres, regardant le monstre en face. Kira s'étira les épaules, se craqua les os des doigts, et quand il remarqua que la personne.. enfin, la bête devant lui avait l'air angoissée, prise de stupeur face a une entité qui le dépassait, il feint d'attaquer au poing, courant vers son ennemi, sauta en l'air, frappa du poing droit, et quand Gauss essaya de parer son coup d'un de ses gros bras, il fit apparaître son katana et le planta violemment, pour ensuite atterrir sur le coté, et e retirer en créant une grosse entaille.

Il regarda le gobelin gémissant, le bras à moitié couper, et il riait, alors que l'autre intensifiait ses cris, il ne pouvait plus s'empêcher de rire, dans son immense folie destructrice. Il leva son katana au niveau de son visage, et regarda les gouttes de sang ruisseler sur la lame blanche pour tomber par terre. Il pointa alors son arme vers Gauss, puis, afficha un air déçu, mais grave.

" Je ne sait qui tu est, je ne sait ce que tu me voulais, mais tu m'as touché, et c'est déjà excellent. Mais sache que ta prestation est pitoyable, tu ne m'amuse plus. Une dernière précision, l'homme qui va te tuer est surnommé Tsumetai. On se retrouvera en enfer. "

Et dans un rire d'extrême jouissance, il agrandis sa lame vers la tête du monstre, mais celui ci, dans un élan de folie, poussé par sa peur, esquiva et fonça droit sur Kira. Surpris, il n'eut pas le temps de le voir arriver, les griffes étaient à présent proches de son visage, et ...

Les gouttes rouges tombaient sur le sol à une lenteur affolante. On entendait des halètements, mais venant de qui? Un corps tomba au sol, c'était Gauss, le visage transpercé par une lame. Debout, Kira avait la tête penchée sur la coté, et dans sa main gauche, il tenait un katana au pommeau blanc et à la lame noire. Du sang coulait de cette dernière, tombant sur le cadavre de la victime, tel une dernière bénédiction.

Kira se laissa alors tomber au sol, exténué, ayant fortement besoin de sommeil.


Message du Serveur: Niveau 2---> Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le crépuscule de l’héritier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le crépuscule de l’héritier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'Héritier Malefoy
» L'héritier des Ténèbres || Forum RPG
» Le bosquet du crépuscule... - Terminé
» La beauté d'un Crépuscule en attire plus d'un... | PV Hivernou ? |
» Amitié, ô amitié, où te caches-tu ? [PV Crépuscule d'Orage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trepalovia :: Connection au Serveur :: Le monde de Trepalovia :: Le Vieux Grimoire-
Sauter vers: