Trepalovia

La vie n'est qu'un jeu... Mais quand celui-ci se transforme en cauchemar, les esprits s'éveillent
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une idée tordue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gauss Fi
Invité
avatar


MessageSujet: Une idée tordue   Dim 13 Nov - 20:45

Des heures ,des jours peut-être, sont passés ,depuis le moment où j’ai vu le monde réel pour la dernière fois… Je l’avais déjà essayé ,le jeu, avant de m’y retrouver enfermé, mais il est difficile pour moi de ne rien laisser paraître de ma stupéfaction, de l’intérêt que je porte à mon apparence. Je n’arrive pas à croire que ce soit moi , cet horrible gobelin aux yeux rouges et au visage rondelet. Mon corps dodus est couvert de longs poils blancs ,poussiéreux et entremêlés qui me font me sentir au chaud ,comme si j’étais sous les couvertures, couché dans un lit douillet. Mais je ne suis pas sous les draps ,loin de là. Je suis dans le jeu , dans Trepalovia , à Arkna’Ork ,plus précisément dans la salle commune , le lieu de rencontre favoris des gobelins (Vous savez, ceux qui ont été les premiers à avoir été accusés d’avoir kidnappés la princesse)

Mon nez aplatit est presque plongé dans ma tasse de liqueur à la salamandre , une étrange mixture qui ,comme un miroir, reflète mon image, dans laquelle je me regarde , j’admire les cornes ( ou est-ce de très grosses dents?) qui sortent de ma bouche et les deux rangées dents acérées, une en bas et une en haut. Avant Trepalovia , je n’aurais jamais pensé qu’il était possible de se retrouver dans un autre corps ,surtout dans une carcasse comme celle-là, et de parler avec une voix aussi différente de la notre.

- Comme je suis beau , dis-je sarcastiquement , assez bas pour que personne ne m’entende.

Et il y a mes griffes ,si longues et si tranchantes que j’ai sans cesse peur de me blesser moi-même ou de guillotiner quelqu’un par maladresse. Je suis une véritable machine de guerre , mon corps est une arme destructrice que je dois apprendre à contrôler , mais ,pourtant, je suis toujours le même. Je suis encore Jess Kaïron , 16 ans, fils d’Hector Kaïron , unique actionnaire du Kaïron Studio. Je me souviens encore de ma vie réelle , de mon père que j’ai empêché d’entrer dans le jeu pour servir d’espion ( En fait, j’ai pris sa place. Il n’était pas d’accord, mais j’ai su me montrer… convainquant. ) , de mon travail de top model et de ce cher Kevin. Je n’aurais jamais pensé qu’il me manquerait autant ,lui et ses commentaires débiles… Contrairement à ce que certains pourraient penser , je ne m’apitoie pas sur mon sort. Pas du tout ! Je ne faits que relater les évènements passés afin de mieux avancer dans le présent. Je ne ressens pas le besoin de m’immerger complètement dans le jeu, d’abandonner mon âme aux mains du Serveur. Ce serait une grave erreur de ma part, un manque de jugement terrible qui pourrait causer ma perte. Je ne dois pas oublier ce que j’ai quitté ,si je veux garder toute ma tête ,afin de bien accomplir mon devoir.

Cela fait assez longtemps que je suis ici, dans ce lieu pourris damné par les humains. Le temps est venu de sortir de cette forteresse maudite et d’explorer ce monde, de recueillir le plus d’informations possible pour aider mon paternel et ses employés. J’ai réussi à me faire une certaine réputation en gagnant plusieurs duels contre d’autres gobelins ,et je crois que plusieurs aimeraient m’accompagner si je décide de partir.

Je me lève, mes jambes sont engourdies… C’est qu’il est réaliste, ce jeu ! Je me racle la gorge ,et me prépare à prendre la parole , mais je n’ai pas été assez rapide. Un autre gobelin , horriblement mince ,la peau brune, les yeux sombres , la tête ronde et chauve , prend la parole ,d’une voix criarde. Il est répugnant !

- Go’be-linZ ! Écouté’z moi bien !

Il est complètement saoul. Ça s’entend… Il n’est même pas capable de prononcer un seul mot correctement. C’est pourtant pas bien difficile ! Même moi j’y arrive ,dans cette peau de bête assoiffée de sang , avec deux cornes qui prennent naissance dans ma bouche.

- Les bons sont des cons…

Ô , la rime. Bravo ! Quel exploit. Attention ,gobelins, nous avons un poète parmi nous !

- Nous d’vons écraser ces tampons !

Tampons ? Je crois que le mot « tapons » aurait été plus justifié. Enfin , cet être taré a bien droit à l’erreur.

- J’propose donc… une croisade ! P’rtons tous pour Algarà.

Des cris d’approbation s’élèvent de la salle. Un petit groupe dans le coin droit de la pièce (je les ai toujours détesté ,ceux-là) se met à chanter l’hymne goblinoïde tandis que d’autres se mettent à danser. C’est le chahut, le chaos total. Moi, je reste là , estomaqué, incapable de remuer un seul muscle. Une croisade ? Il va y avoir des morts. Ne se rendent-ils pas compte qu’ils tuent des personnes réelles lorsqu’ils combattent ? De véritables humains ! Leur frère ,leur sœur ,peut-être. C’est insensé. Je voulais explorer le monde , pas participer à une croisade !

Déjà , on commence les préparatifs, on s’affère à ramasser tout ce dont on a besoin.

- Hey, Gauss. Tu parts avec nous ? Allez ,viens ,on va les massacrer !

Justement ! Je n’ai pas envie de tuer qui que ce soit, mais ,d’un autre côté, je ne dois rien laisser paraître. Je n’ai d’autre choix que de répliquer :

- Tu oses mettre en doute mon envie de mutiler des êtres aussi abjects que les humains et les elfes ? Qui es-tu pour dire de pareilles sottises ?

Je sais que j’ai tout faux, qu’il n’a jamais douté de quoi que ce soit, mais j’ai une réputation de gobelin susceptible à maintenir, moi. Il me regarde , visiblement apeuré par le ton sèche que j’ai employé et mon visage sur lequel on ne voit que cruauté et méchanceté.

- Non, bien sûr que non ! Non ! Je...Je me demandais même si vous n’alliez pas…

Il cherche ,le pauvre. Il ne veut pas dire quelque chose qui me netterrait en colère.

- …être notre chef !

Je lui grogne un « Ça m’intéresse pas » , puis je me dirige vers la porte d’un pas lent, renversant quelques tables sur mon passage. Je n’ai pas fait exprès , ayant encore un peu de difficulté à me mouvoir avec un popotin aussi gigantesque, mais ça a eu un effet surprenant sur l’auditoire, car tous se sont tus.

Qu’est-ce que je faits ,maintenant ? Peut-être devrais-je me rendre au pays des hommes afin de les prévenir. Oui ,c’est ça ! Je vais me transformer en Figaero et tenter de rallier le plus d’humains possible pour limiter les dégâts ( Les membres de la croisade ne partiront probablement pas avant demain ,alors ,si je ne traîne pas ,je devrais arriver à temps. ). Quoi que , si je les préviens , plus de gobelins mourront… Je laisse échapper un soupir à peine audible. Il ne me reste qu’à espérer qu’ils battront en retraire lorsqu’ils verront que les bons ont anticipés leur attaque.

Je me faufile à travers la foule ,tel une ombre, longeant les murs. Je suis tellement corpulent qu’il est difficile de ne pas me faire remarquer , mais j’arrive tout de même à un résultat étonnant , car j’ai réussi à me rendre jusqu’à la porte ouest ,la seule qui est ouverte à cette heure du jour, sans me faire suivre.

Je suis enfin sortit de cette immense forteresse. D’un pas pressé ,je me dirige vers le nord… Lorsque je serai aux frontière entre Rak’Tren et Algarà , je pourrai enfin me transformer… Espérons que tout se passera pour le mieux…


[---> Garenda]
Revenir en haut Aller en bas
 
Une idée tordue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison Biscornue et Discussion Tordue... [PV Judas Iscariote]
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» Une racine trop tordue... [With Norman] [archives]
» Reine puis guerrière - Tortue Tordue - 42 lunes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trepalovia :: Connection au Serveur :: Le monde de Trepalovia :: Le Vieux Grimoire-
Sauter vers: