Trepalovia

La vie n'est qu'un jeu... Mais quand celui-ci se transforme en cauchemar, les esprits s'éveillent
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De Mélissandre à Mélysand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Mélysand
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : Paumée
Date d'inscription : 13/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: De Mélissandre à Mélysand   Dim 13 Nov - 16:40

Elle venait de se matérialiser. Le temps lui avait semblé se décomposer en une infinité de secondes, depuis qu’elle s’était rendu compte qu’elle ne reviendrait jamais chez elle. Dans un instant de panique, elle avait pensé à ses parents, à ses quelques connaissances. L’inévitable « c’est de ta faute, il ne fallait pas acheter ce jeu débile » avait retentit dans son esprit déboussolé, avant de s’estomper en un pragmatique « bon, et à présent, que se passe-t-il »?

Elle leva la tête pour regarder autour d’elle. Malgré son inquiétude et son déroutement, sa première appréciation fut positive. On aurait vraiment dit que c’était…réel. Il ne s’agissait pas des pixel d’un écran d’ordinateur, par plus qu’un coup de crayon de dessin animé. C’était parfaitement crédible, parfaitement vrai. Le souffle d’air qu’elle sentait sur sa peau était un véritable souffle d’air. Dire que tout cela n’était composé que d’un bête code binaire et de quelques algorithmes!

Repoussant le plus loin possible ses pensées du style « tu ne rentrera plus chez toi », « tu ne verras jamais plus tes parents », elle s’absorba dans la contemplation du paysage. Elle se trouvait au bord d’une immense étendue d’eau, trop limpide et trop plane pour être la mer. Un lac, sûrement. L’air était clair, à peine blanchi par quelques nuages. L’atmosphère, pure, constituait un véritable délice en comparaison avec l’air vicié de la ville où elle avait grandit… Où elle ne retournerait pas…

A cette idée, elle fut prise d’une brusque bouffée de claustrophobie. Elle était enfermée, prisonnière, seule, désarmée, dans une autre réalité. Il n’y avait aucune porte à défoncer pour se sauver, rien de palpable pour se tirer de là. Elle s’était littéralement déconnectée de la réalité. Malgré ses objurgations, elle ne parvint pas à demeurer calme. Se laissant tomber à genoux sur la rive de sable fin du lac, découragée, elle sentit une larme couler le long de sa joue. Un gémissement, à peine audible, s’éleva sans qu’elle le veuille de sa bouche aux lèvres résolument serrées. Elle se serait certainement effondrée, se serait laissé aller aux désespoirs si son regard humide n’avait pas accroché la surface de l’eau. Poussant un cri de surprise et d’effroi, elle se redressa aussitôt, et demeura ainsi, tétanisée. Ce qu’elle voyait en face d’elle, il ne pouvait s’agir de son reflet. C’était tout bonnement impossible. Pourtant, lorsqu’elle effleura du doigt la pointe de ses oreilles, elle sursauta. Était-ce possible? Se rappelant brusquement des manipulations demandées par le jeu afin de se créer un personnage, elle eut un rire jaune, un rire de dépit. Mais oui, bien sûr! Elle se trouvait dans une réalité virtuelle, et donc dans la peau d’un personnage qu’elle avait elle-même inventé, c’était si simple!

Tentant de ne pas se laisser aller à une autodérision cruelle, la jeune fille se pencha de nouveau sur la surface du lac, qui, totalement lisse, constituait un superbe miroir naturel. Elle était une Elfe, évidemment. Une jeune Elfe, pas encore tout à fait adulte. A croire que le jeu avait respecté les proportions en transformant l'adolescente humaine en adolescente elfique...

Le teint cuivré, premier changement surprenant, lui plaisait assez. Ses cheveux, châtains clair et filasses (elle n’en prenait pas vraiment soin), s’étaient transformés en une abondante tignasse rousse et lisse. Ses yeux, entre le vert et le marron, s’étaient faits bruns. Lorsqu’elle se remit debout, elle s’aperçu que tout son corps avait perdu ses rondeurs et ses bourrelets. Elle se trouvait bien plus fine, mais pas pour autant filiforme. Tâtant son ventre et son visage, elle ne pu retenir un sourire mi-figue mi-raisin. Si elle demeurait bloquée ici, au moins avait-elle meilleure apparence que dans son ancienne vie…

D’une voix tremblante, elle se regarda dans les yeux, à travers la surface de l’eau, et articula d’une voix hésitante, sentant cependant que dans la situation où elle se trouvait, cette phrase possédait une importance primordiale:

"Bonjour, Mélysand Akmin "

Cette simple phrase lui donna les larmes aux yeux. Dans la vie réelle, elle avait eu une identité futile, à peine marquée par quelques menus rebondissement. Mais en faire le deuil lui semblait un arrachement sans pareil. Elle savait qu’elle serait obligé de renoncer à être Mélissandre Duquesne. Elle pensait que c’était possible. Mais son cerveau refusait pour l’instant de s’y résigner. Elle avait encore l’impression de se retrouver dans un déguisement grotesque.

Examinant sa tenue vestimentaire avec une concentration visant à contenir sa tristesse et sa rancœur sans borne, elle découvrit avec effarement qu’elle ne possédait pas d’arme. Elle était vêtu d’un large pantalon de couleur beige, et d’une ample chemise marron. C’était tout ? Pas de poignard, pas d’arc? Elle se retrouvait donc dans un monde inconnu, sans défense?

Dans un suprême effort de calme et de mémoire, elle se souvint de la notice du jeu, qu’elle avait prit soin de lire plusieurs fois avant de se lancer dans l’étrange aventure… Pour obtenir des armes, des vêtements, de la nourriture, il lui fallait soit les fabriquer elle-même, soit les voler, soit partir dans la ville la plus proche afin de gagner de l’argent. Indécise, elle regarda autour d’elle. Pour l’instant, elle ne semblait rien avoir à craindre. Le soleil se trouvait haut dans le ciel, la nuit ne semblait pas prête à tomber, et l’endroit semblait dépourvu de créatures hostiles. Cependant, elle aurait bien aimé trouver un peu de compagnie. Elle ne parvenait pas à se souvenir si oui ou non la règle du jeu contenait une carte. Qu’elle avait été bête de ne pas y faire plus attention! Au moins ne se serait-elle pas perdue!

En tout cas, mieux valait marcher en priant pour rencontrer quelqu’un plutôt que de rester plantée là à admirer ce lac. En se mettant en route, sans savoir où elle allait ou ce qu’elle avait trouver et muselant le plus possible les sentiments contradictoires qui menaçaient de l’étouffer , la nouvelle Mélysand faisait l’inventaire de ses nouvelles capacités. Elle se sentait tellement légère, maintenant qu’elle n’était plus encombrée par une vingtaine de kilos superflus! De plus, son ouïe et sa vue étaient bien plus fine, et sa démarche silencieuse et aisée. Elle se sentait capable de courir durant plusieurs kilomètres sans se sentir essoufflée. Cependant, elle avançait avec prudence, désirant rencontrer quelqu’un sans pour autant se faire égorger…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parolesdyeux.conceptbb.com
Balder V
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Dim 13 Nov - 17:11

Cela faisait déjà deux semaines que Matthew Adams était coincé dans ce fichu jeu de réalité virtuelle. Si seulement il avait écouté sa mère au lieu de mettre en marche ce programme! Mais il ne devait pas s'apitoyer sur son sort, cela ne servirait à rien. Ce qui était important pour le moment s'était de se faire des alliés (voir même des amis). Cela faisait exactement trois jours qu'il avait quitté la ville la plus proche pour partir à la recherche d'objets rares et magiques mais pour l'instant, ses recherches étaient veines et la solitude lui pesait. Il y avait tout de même un bon côté à ce bug informatique: il possédait maintenant des pouvoirs magiques! Bon, ils n'étaient encore pas très puissants ou utiles mais durant toute son enfance il avait rêvé d'être mage ou sorcier et il l'était enfin! Et puis ses capacités augmenteraient vite. Et voilà! Ce n'était pas si difficile d'arrêter de broyer du noir!
Il s'approchait du lac lorsqu'il entendit une sorte de bruissement de feuilles, il stoppa net sa marche et tendit l'oreille (il avait appris à se méfier des choses anodines). Ce bruit de pas ne semblaient pas appartenir à une bête sauvage mais plutôt à un humanoïde. Il devait quand même faire attention: tout était dangereux dans ce monde. Il se cacha donc derrière un buisson et attendit que l'être qui avançait s'approche un peu plus.
Sa surprise fut énorme lorsqu'il vit une jeune fille elfe à l'air enjouée bien que son visage semblait tendu et oppressé. Il décida alors de faire connaissance avec elle. Il se leva lentement pour ne pas l'effrayer et cria d'une voix forte et claire.


"Bonjour mademoiselle! Je suis Balder Vivelarme! Comment allez vous? N'ayez pas peur, je ne vous veux aucun mal! "

Il s'avança pour se mettre bien en lumière. Pour encore mieux montrer qu'il ne voulait pas de mal à l'inconnue, il posa son bâton enchanté à terre, se retroussa les manches et leva les mains vers le ciel.


Dernière édition par le Dim 20 Nov - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélysand
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : Paumée
Date d'inscription : 13/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Lun 14 Nov - 19:19

(ton message ne fait pas 20 lignes...attention...)

Elle continuait à marcher droit devant elle, s’enfonçant peu à peu dans une sorte de bois qui paraissait former en court demi-cercle touffu autour du lac. Un sentier lui redonna espoir. Sa vision du monde se limitait peut-être à celle d’un enfant de 8 ans, mais elle avait lu suffisamment de livre pour savoir que lorsqu’on arrivait sur une route plus ou moins tracée, c’est que celle-ci était souvent empruntée, et menait donc à un lieu important, peut-être même un village. De plus, son instinct, d’Elfe (elle commençait à se fier à son personnage, dont la personnalité semblait tantôt s’harmoniser, tantôt se disputer avec son propre caractère, ce qui avait parfois un effet assez déroutant) lui dictait qu’elle devait continuer ainsi, et qu’elle se dirigeait vers l’Est. Il suffisait pour cela (dixit l’Elfe) de regarder la position du soleil et de s’orienter.

Observant les arbres avec intérêt , elle qui n’en avait jamais vu que dans les livres (bien que Mélysand lui indique qu’il s’agissait là de son milieu naturel, et qu’elle se sentait bien plus à l’aise ici que dans une ville…), la jeune et involontaire aventurière ne perçu pas les bruits de pas qui approchaient. D’ailleurs, même si elle ne s’était pas retrouvée admirative devant la nature, chose absolument nouvelle pour elle, elle n’aurait certainement pas pensé à être attentive aux sons alentour (quoique… vu à quel point l’Elfe prenait possession de son esprit… Elle avait tout de même une ouïe hors du commun…).

C’est alors que quelqu’un (elle avait d’abord cru à quelque chose, mais en apercevant la frimousse blonde, elle changea rapidement d’avis) surgit d’un buisson. En fait, non, il ne surgit pas, mais Mélissandre… pardon! Mélysand avait tant sursauté qu’elle avait à présent l’impression que l’action s’était déroulée très rapidement. En tout cas, voilà donc un jeune être…humain (c’était assez déroutant de songer maintenant qu’il existait plusieurs races d’êtres totalement différentes), qui avançait lentement au milieu de la route. Il semblait armé d’une sorte de bâton, et en s’apercevant que celui-ci faisait peur à la jeune fille, il s’empressa de le déposer à ses pieds. Son attitude faisait penser à ces explorateurs pacifiques dont elle avait eu l’occasion de lire l’aventure, et qui faisait tout pour pactiser avec le peuple déjà en place dans le lointaines contrées qu’ils atteignaient. En tout cas, il ne paraissait pas hostile. Peut-être sa méfiance était-elle également endormie par son physique plutôt plaisant. Par exemple, si elle avait rencontré un Troll ou un Gobelin, la nouvelle venue aurait certainement pris ses jambes à son cou (peut-être en hurlant… Elle vérifierait cela en temps voulu…)

"Bonjour mademoiselle! Je suis Balder Vivelarme! Comment allez vous? N'ayez pas peur, je ne vous veux aucun mal!"

Voilà une présentation des plus avenantes… S’agissait-il d’une entourloupe? L’adolescente aurait été bien en peine de se prononcer. Mais elle se sentait si démunie qu’elle aurait été capable de faire confiance à n’importe quelle personne d’allure plus ou moins normale… Si on pouvait qualifier de normale les gens de Trepalovia. Il s’agissait du premier habitant qu’elle rencontrait, mais elle connaissait la règle du jeu suffisamment pour savoir qu’on y dénichait parfois d’étranges énergumènes…

Brusquement, elle se demanda si… Balder… oui, c’était bien son nom, était également un joueur pris au piège par le bug… Sûrement. Dans la notice, il était bien spécifié qu’à part les monstres, tous les êtres humanoïdes provenaient de la réalité. Mais dans la notice, il n’était absolument pas question de problèmes techniques de ce genre… Mais cela faisait tellement de bien de se raccrocher à quelque chose de réel, bien qu’à présent intangible…

Après avoir réfléchi quelques secondes, pesé le pour et le contre, Mély (compromis équitable entre le prénom et le pseudonyme) décida d’accorder un prix tout relatif aux paroles de cet individu. Demeurant le plus impassible possible, pleine de défiance, elle finit par parler. Même sa voix avait changé. Elle paraissait un rien plus grave, plus mure. Bien plus agréable que l’ancienne. Décidément, si elle s’y prenait ainsi, elle finirait par devenir optimiste…

« Bonjour Balder! Je m’appelle Mélissandre Duquesne…enfin…Mélysand Akmin, de mon vrai pseudo! Je viens d’arriver… et je dois avouer que je suis un peu déboussolée…Pourriez-vous m’aider? J’aimerais me rendre en ville ou au moins me procurer une arme et quelques ustensiles utiles… »

Elle s’aperçut alors de son erreur. Elle venait de dévoiler à cet inconnu qu’elle ne possédait aucun moyen de se défendre. Autant espérer qu’il ne l’attaque pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parolesdyeux.conceptbb.com
Balder V
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Mar 15 Nov - 18:00

La timidité et la peur de l'elfe étaient presque palpables mais d'un côté, ceci rassurait un peu Matthew... il n'était pas le seul à être effrayé par le fait d'être bloqué dans ce jeu vidéo, toutes les personnes qu'il avait croisées pour le moment étaient sûres d'elles et ne semblaient même pas se rendrent compte qu'elles étaient les prisonnières du jeu... à moins qu'elles ne veuillent pas montrer leurs sentiments et vivre à fond cette... fabuleuse aventure. Matthew n'était pas certain que ce programme puisse être qualifié de fabuleux m'enfin. Soudain, l'adolescent fut pris d'une grande crainte, les gens qu'il avait rencontrés étaient ils eux aussi humains ou étaient ils des PNJs? Ou encore pire, était il le seul à être bloqué dans cette réalité? Non, il se repris cette jeune fille en était la preuve vivante ("vivante"... façon de parler...). C'était maintenant à son personnage, Balder de jouer:

"Vous aussi vous êtes enfermée dans cette réalité virtuelle? Ravi de vous rencontrer! Vraiment. Mon vrai nom est Matthew Adams mais... je préférerais que vous m'appeliez Balder. J'aimerais essayer de me décrocher de mon ancienne vie au cas où... on ne rentrerez pas... vous comprenez?"

Matthew regretta vite d'avoir un peu trop exprimé ses sentiments à une inconnue et aussi d'avoir exprimé ses peurs. Il devait parraitre sûr de lui pour sembler crédible aux yeux des autres et ainsi se faire accepter dans un groupe. Il eu alors l'impression que cette jeune fille était dans le même cas de figure que lui et qu'elle le comprendrait elle. Peut être que des liens d'amitié se tisseront entre eux! Oui, il devait s'en faire une amie! Avoir une personne sur qui compter ici était primordial, une personne à qui parler, confier ses angoisses...
Le jeune homme se rendit alors compte qu'il n'avait pas encore répondu à la jeune fille:


"Je viens tout droit de la ville la plus proche et j'en garde un assez mauvais souvenir. Par contre, j'y ai entendu dire qu'il y avait par ici un aubergiste aidant les aventuriers en leur fournissant des armes, des potions et autres items. Voudriez vous m'accompagner? "


Dernière édition par le Dim 20 Nov - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélysand
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : Paumée
Date d'inscription : 13/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Mar 15 Nov - 18:37

Le fait qu’il lui donne une réponse construite rassura l’Elfe. S’il cherchait à engager la conversation, c’est qu’il ne devait pas avoir d’idée mauvaise en tête. De plus, ce qu’il lui dit lui permit de résoudre une énigme qu’en fait, elle s’était posé sans oser y réfléchir, de peur de repartir dans une crise de larme: était-elle donc la seule à se retrouver perdue et prisonnière de ce jeu stupide? Apparemment non, puisque Balder venait de lui avouer que lui aussi provenait de la « réalité ». Mélysand se retrouva prise d’un élan de sympathie pour ce jeune homme, apparemment un peu plus expérimenté qu’elle sur Trepalovia, mais qui n’était en fait qu’un adolescent exilé malgré lui dans un autre monde. S’ils pouvaient cohabiter, elle en serait ravie! Elle avait énormément de questions à poser, et même d’angoisses à confesser. Mais elle ne le ferait qu’en compagnie de quelqu’un qui lui paraîtrait digne de confiance. En terrain inconnu, elle se méfiait de tout, en particulier depuis que Balder (puisqu’il désirait qu’elle le nomme ainsi) l’avait surprise sur cette route déserte… De plus, le qui-vive permanent qu’elle sentait dans son personnage d’Elfe, après l’avoir étonné, lui prouvait à présent qu’elle ferait mieux de s’y fier pour éviter les ennuis de ce genre. Elle se félicita de ne pas avoir pris un personnage trop proche de ce qu’elle était dans la réalité. Une créature elfique semblait posséder beaucoup plus de dons qu’un être humain…

Comble du soulagement, elle entendit sa nouvelle connaissance lui demander de l’accompagner! Possédant à présent la quasi-certitude qu’il ne s’agissait pas d’un piège, elle se trouvait tentée d’accepter. De toute façon, il fallait avouer que ce choix s’imposait. Entre rester ici et se perdre, ou voyager en compagnie de quelqu’un qui connaissait un tant soit peu le pays et paraissait plutôt sympathique, il n’y avait pas à hésiter plus longtemps. Surtout si il l’emmenait dans un endroit où elle pourrait se procurer ce qu’elle voulait.

Forçant son visage, qu’elle maîtrisait encore mal car sa physionomie différait totalement de celle qu’elle possédait avant (et qu’elle ne recouvrerait sans doute jamais, bien que cela lui paru un moindre mal), à paraître aimable, elle esquissa un sourire qui se voulait joyeux et confiant, en profonde contradiction avec l’attitude en apparence volontaire de son compagnon.

« Puisque vous le proposez si gentiment, je me ferais un plaisir de vous accompagner, d’autant plus que ce voyage me sera sans doute utile… »

Pour marquer sa volonté de venir avec lui, l’adolescente franchit en quelques foulées souples la distance qui les séparait Elle s’arrêta à deux mètres environ du jeune homme. Intimidée, elle se rendit compte de sa petite taille en constatant qu’elle lui arrivait au menton, et se trouvait dans l’obligation de lever la tête pour le regarder dans les yeux. Mais ce geste conférait à la voyageuse un air de candeur tout enfantin qui contrastait avec l’éclat décidé de son regard aiguisé d’Elfe des bois.

Lentement, un sourire se décida sur ses lèvres à mesure qu’elle détaillait Balder. Blond, les yeux verts, il ne lui paraissait pas particulièrement beau (mais sa sciences des garçons étant assez limitée,elle ne pouvait se permettre de juger immédiatement, et d’ailleurs, qu’Est-ce que cela pouvait bien lui faire, qu’il soit superbe ou laid, pourvu qu’il lui vienne en aide?), mais il y avait dans son visage quelque chose qui inspirait la gentillesse et la confiance. Il n’avait pas l’air d’un de ces guerriers brutaux qu’on décrivait dans le mode d’emploi de Trepalovia. Une pensée fugitive se faufila dans son esprit. Elle aurait bien voulu savoir à quoi ressemblait Matthew, puisqu’il lui avait dit qu’il s’agissait de sa véritable identité… Mais à quoi cela lui servirait-il? Elle savait parfaitement qu’elle ne retournerait pas dans sa véritable existence avant longtemps (et encore, en demeurant optimiste!), alors inutile de se poser d’idiotes questions de ce genre!

Comme son accompagnateur ne bougeait pas, elle cru bon de l’encourager d’un geste:

« Et bien, si vous le voulez, nous pouvons partir! »

Se mettant en marche à ses côtés, de ses petites foulées légères d’Elfe, elle resta un moment silencieuse, avant de poser une question qui lui brûlait les lèvres depuis quelques secondes:

« J’ignore beaucoup de chose de ce monde… A vrai dire, c’était la première fois que je me connectais, avant de m’y retrouver…piégée… Quelle fonction y occupez vous? Pouvez-vous me donner quelques conseils, ou m’expliquer ce que vous savez à propos de Trepalovia? »

Elle avait conscience d’en demander beaucoup. Peut-être son compagnon préférait-il conserver sa sciences pour lui-même, et ne pas aider les néophytes. Néanmoins, il avait accepté de l’aider, alors pourquoi ne pas pousser l’avantage? De plus, donner quelques renseignements sur ce monde étrange ne devraient pas lui brûler la gorge, même s’il n’entrait pas dans les détails…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parolesdyeux.conceptbb.com
Balder V
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Mer 16 Nov - 15:04

Le visage de Balder se fendit d'un large sourire, il avait enfin trouvé une personne sympathique qui ne joué pas les gros bras. De plus, la jeune elfe avait l'air aussi terrorisé que lui par la tournure que prenaient les événements. Il prit son bâton qui était à terre, l'épousseta et le fit légèrement virevolté d'un air assuré... avant de le faire tomber au sol.

*Quel idiot!*

Il le reprit maladroitement le plus vite possible en tentant de cacher ses joues qui avaient pris un couleur rouge tomate pour dissimuler sa honte. Pour cela, il mit la capuche de sa cape sur sa tête.

"Hum... et bien... pour répondre à vos questions, je suis ici depuis plus ou moins deux semaines mais je n'en suis pas vraiment sûr, c'est fou comme le temps passe plus vite ici! Ici, je suis un mage humain. Si j'avais su, j'aurais pris comme race un elfe ou une race un peu plus originale mais bon, je ne pensais pas que nous resterions bloqués... J'ai passé tout mon temps à Buggle la ville la plus proche d'ici mais j'y est fait d'assez mauvaises rencontres, c'est pour ça que je suis parti... à l'aventure."

Le jeune mage se gratta alors le front tout en faisant une étrange grimace, signe chez lui d'une profonde réflexion. Après quelques minutes, il donna la suite de sa réponse.

"En fait, je ne sais pas grand chose de Trepalovia. A part ce qu'il y avait marqué sur la notice bien sûr… mais malheureusement, je n'ai pas eu trop le temps de mémoriser tout ce qui y était marqué... Je ne connais que relativement peu Buggle mais j'y connais les bâtiments importants... Avant d'arriver ici, j'ai rapidement traversé les bois et je n'y ai rien vu de bien intéressant... C'est à peu près tout... Vous avez l'air d'être une elfe, je me trompe?"

Tout en attendant la réponse de la joueuse, Balder commença à avancer d’un pas rapide et décidé en se servant de son sceptre comme d’un bâton de marche.
Revenir en haut Aller en bas
Mélysand
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : Paumée
Date d'inscription : 13/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Sam 19 Nov - 8:50

(Désolée de t'avoir fait attendre)

En le voyant manipuler son bâton comme pour une démonstration d'adresse et manquer son coup, Mély ne put s'empêcher un éclat de rire nerveux. Sentant confusément que celà avait pu blesser Balder, qui d'ailleurs avait rabattu sa capuche sur sa tête, elle lui adressa un sourire indulgent...

Elle écouta avec un intérêt accru les réponses du jeune homme. En fait, il n'en savait pas beaucoup plus qu'elle et paraissait tout aussi "paumé". Au moins étaient-il sur un pied d'égalité. A sa question, elle rit de nouveau, plus naturellement cette fois, exprimant ainsi sa joie d'avoir trouvé quelqu'un pour l'épauler, après les émotions qu'elle venait d'avoir.

" J'ai des oreilles pointues et la vue perçante, j'en déduis donc que je suis une Elfe, en effet. Et je suis également sensée être une Magicienne... Mais je ne sais pas vraiment en quoi celà consiste. Je ne me suis pas encore servie de mes pouvoirs..."

Balder marchait presque trop vite pour elle. Cependant, prenant son courage à deux mains, elle continua à trotinner à ses côtés.

Inconsciemment, Mélysand l'Elfe épiait tout ce qui se passait alentour, tandis que Mélissandre la joueuse réfléchissait à ce qu'elle pourrait dire afin de faire avancer la conversation... Elle commençait à savoir manipuler sa double personnalité, de manière à rester elle-même et à se servir des talents de son personnage. Elle ne devait jamais oublier qu'au départ, elle étiat une humaine. Pour la jeune fille, il s'agissait en effet d'un point primordial. Perdre la mémoire signifiait renoncer à l'espoir de sortir un jour de cette prison. Elle savait que dans les premiers temps, elle s'amuserait et découvrirait énormément de choses, mais ensuite... Son voeux premier était de rentrer. Elle se demanda si son compagnon désirait la même chose. Mais il s'avérait pour l'instant difficile de lui demander. Inutile de parler de ce qui les fâcherait peut-être.

Alors que lorsqu'elle était arrivée près du lac (dont à présent ils s'éloignaient franchement) le soleil était à son zénith, l'astre commençait déja à décliner et sa lumière diminuait. Le Mage avait raison, le temps défilait à une vitesse folle!

S'étonnant de ne pas être déja morte de fatigue, à force de marcher à cette vitesse (dans le VRAi monde, elle serait déjà morte depuis longtemps, avec tous ces bourrelets qui la freinaient et l'empêchaient de courir), elle sentait cependant que même l'Elfe finirait par se fatiguer. Renonçant à sa fierté, elle finit par interroger, alors que le silence s'instaurait et que la nuit commençait à tomber:

"Sommes-nous bientôt arrivés?"

Avant d'avoir reçu une réponse, Mélysand se figea, surprenant Mélissandre, qui aurait bien voulu continuer à avancer. Mais son instinct d'Elfe avait pris le contôle. Elle venait d'entendre quelque chose. Des pas indistincts, furtifs... Elle ignorait s'il s'agissait d'animaux ou d'humanoïdes, en tout cas celà se rapprochait et lui faisait peur. La jeune fille, tremblante, retint Balder par le bras, n'osant prononcer un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parolesdyeux.conceptbb.com
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Dim 20 Nov - 14:04

- Sales gobelins ! grogna le demi-elfe.

Deckar se promenait à un pas de course dans les bois, enjambant les troncs d’arbres déracinés, sautant par-dessus des branches mortes. Cela faisait environ une heure qu’il poursuivait ce groupe de gobelins qui avaient attaqués des villageois d’une ville près d’ici. Il les avait surpris et en avait tué deux à l’aide de ses traits enflammés mais les autres s’étaient enfuis. Le mage les avait poursuivi mais n’étant pas un athlète, il dut cesser de courir à cause de la fatigue. Il se reposa quelques instants puis repartit. Après quelques minutes, il abandonna. Ils étaient trop rapides de toute façon. Il ne les aurait jamais rattrapés. En plus, le demi-elfe les avait sans aucun doute effrayé, alors ça sera étonnant qu’ils reviennent.

Ça faisait combien de temps qu’il était coincé ici ? 1 heure ? Deux jours ? 1 semaine ? Il ne pouvait pas le dire mais il ne s’en plaignait pas. Ici, il pouvait courir, sauter, affronter des monstres et faire de la magie. Là-bas, il se promenait en chaise roulante et il ne faisait que jouer à des jeux ou lire. Il se sentait chez soi ici, et il ne voulait pas que ça change. Il réfléchit longuement.

Il décida de camper ici. Il déplaça des branches et il dégagea le sol. Il prit son sac qu’il portait et en sortit une couverture qu’il posa sur le sol. Il ramassa des branches mortes et fit un feu de manière traditionnelle, c’est-à-dire en frottant deux pierres ensemble. Il tenta pendant plusieurs heures, sans succès. Poussant un soupir de découragement, il leva sa main et il fit jaillir de petits projectiles de feu qui mirent le feu aux brindilles. La magie doit servir à autre chose qu’à allumer les feux, d’après lui. Il ne l’utilisait pas uniquement pour se battre mais il adorait tellement voir sa magie à l’œuvre. Il en tirait une fierté immense. Il se coucha sur sa couverture et ferma les yeux. Il faisait confiance à ses sens pour l’avertir du moindre danger. Il s’endormit lorsque le soleil se cacha à l’horizon.

Pendant la nuit, il s’éveilla et entendit un grand bruit de grognement. Il se leva tranquillement et observa la noirceur. Sa partie elfe lui permit de voir un peu plus clairement dans le noir. Il vit deux silhouettes sombres et fonça dessus. Il lança deux traits de feu, qui touchèrent leurs cibles. Il sauta sur les deux gobelins et le plaqua sur le sol. Étrangement, ils ne se débattirent pas. Se relevant, il vit qu’il leur avait brûlé la tête à l’aide de sa magie. Il les poussa jusqu’à un endroit non boisé et il brûla les cadavres, afin qu’il n’en reste que des cendres. Il retourna à son camp et rangea ses affaires. Le soleil se leva quelques minutes après que Deckar eut fini son rangement.

Le mage passa la journée à se promener près du lac et à essayer d’apprendre de nouvelles magies. Le soleil se couchant, il se dirigea dans une direction où une ville, si ses sens ne le trompaient pas, se trouvait. Soudainement, il entendit des voix qui s’arrêtèrent aussitôt. Prêt à combattre, il tenta de voir ces gens mais ne distingua que leurs silhouettes. Il avança lentement et lança un sort de traits de feu près des silhouettes. Il distingua nettement une elfe et un humain. S’arrêtant, il éclaira son visage aussi à l’aide de traits qu’il laissa dans sa main.

-Désolé si je vous ai effrayés... Je me nomme Deckar. Je suis un mage à la poursuite d’un groupe de gobelins qui avaient attaqués des gens dans un village pas très loin d’ici. Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnya
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 17/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Mar 29 Nov - 22:15

[J'ai l'impression que tu t'es fait planté là Deckar... Arnya à la rescousse! ^^]

Arnya se promenait depuis quelque temps dans la forêt, ramassant des touffes de fleurs blanches et mauves qu'elle aimait particulièrement. Elle n'était pas très méthodique dans sa cueillette et remarqua soudain qu'elle était sous le couvert des arbres. Cela ne l'inquièta pas plus qu'il le faut parce qu'elle avait repéré d'autres fleurs... Elle se rendit à l'endroit où elle les avait vu et les cueillit. Puis, elle en vit d'autres plus loin et les cueillit. Et d'autres, encore plus loin, et elle les cueillit! Elle ne se rendit même pas compte que la forêt gommait presque toute la luminosité du jour qui se couchait...

Lorsqu'elle eut tant de fleurs qu'elle ne pouvait plus en tenir une seule de plus dans ses mains, au risque de voir toutes les petites fleurs s'écraser par terre, elle se releva et c'est à ce moment qu'elle remarqua qu'elle était dans la forêt, perdue.

N'importe qui ayant passé par la et ayant vu la scène depuis le début aurait pu la prendre pour la dernière des sottes. Mais Arnya n'était pas sotte. Elle avait simplement l'impression d'être à sa place ici et rien ne l'inquiètait.

Sauf qu'à cet instant, elle eut une vague de panique qui remonta le long de sa colonne, faisant se dresser les poils sur sa nuque. Elle s'aggrippa aux fleurs et marcha encore, ne sachant pas qu'elle s'enfonçait dans la forêt au lieu d'en sortir.

C'est alors qu'elle aperçut une autre personne. Et cette autre personne regardait d'autres personnes...

*Bizarre comme sensation, *Pensa Arnya *d'observer quelqu'un qui observe déjà quelqu'un...*

Puis, elle eut l'instinct de se cacher derrière un buisson d'où elle pouvait voir sans être vu. Elle se dit qu'elle était en sécurité derrière ce buisson à moi que l'étranger l'ait entendue arriver... Ce qui était très probable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Mer 30 Nov - 21:50

Deckar attendait qu'un des deux jeunes gens lui réponde, mais ils ne faisaient que le regarder. Le demi-elfe était complètement mystifié. Normalement, on répondait quand quelqu'un lui parlait. Mais ce n'était pas une situation normale. Il était dans un jeu vidéo... Non, il était dans la nouvelle réalité et ne l'oublierait plus. Il sentit alors le poil de ses bras se dresser, ses sens à moitié elfiques lui annonçaient que quelqu'un approchait. ILs n'étaient pas aussi aiguisés qu'un elfe mais ils étaient quand même sensible au bruit. Se retournant d'un bond, il ne vit que quelque chose sauter derrière un buisson. Se disant qu'il ne s'agissait que d'un animal, il se retourna vers les deux autres personnes, qui continuaient de regarder le vide où Deckar était quelques instants auparavant. Se demandant ce qui se passait, il tenta d'avancer mais il fut ralenti énormément. Soudain, il fouilla sa mémoire. Dans les jeux... mais voyons! dans la vie, il y a parfois des phénomènes étranges qui arrivaient, la plupart du temps causés par un sorcier. Il croisa les bras et poussa un soupir.

-Bon! Un autre "lag"... Parfois, c'est vraiment déplaisant.

Hochant la tête, il se retourna, toujours lentement, vers le buisson et se dit que si c'était un animal, il pourrait l'approcher s'il était touché par le bogue du jeu. Alors qu'il s'approchait, le buisson bougea avec une extrême lenteur. Deckar eut une idée. Il tenta de lire les pensées de l'animal mais fut surpris car elles étaient humaines. Soudian, le bogue cessa et le mage put encore bouger rapidement. Il se précipita sur le buisson et aperçut une jeune fille, qui était visiblement en train de l'épier. Il écarquilla les yeux de surprise à la vue de la jeune femme aux cheveux noirs et avec un pendentif. Il sut alors que seul un mage pouvait posséder un tel pendentif. Il fronça les sourcils.

-Mais que faites-vous là?

Il était visiblement déconcerté. Il l'aida à se relever puis attendit, les bras croisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnya
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 17/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Jeu 1 Déc - 21:05

Arnya observait toujours l'inconnu quand il se retourna vers elle. Elle eut peur qu'il le découvre, plus parce qu'elle avait honte de sa conduite que parce qu'elle désirait vraiment l'épier. Sa peur de se faire prendre commençait à s'estomper lorsqu'elle ressentit les effets d'un autre bogue.

Immédiatement, sa respiration s'accéléra (bien qu'avec le bogue, on ne vit pas de différences) et toutes sortes de pensées se bousculèrent dans sa tête. Elle revit le moment du Grand Bogue, comme elle l'appelait et le sentiment qu'elle avait alors ressenti qui était... horrible. Une vraie crise d'angoisse!

C'est sûrement pourquoi elle ne remarqua pas l'homme qui s'était approché de son buisson. Quand le bogue se termina, elle prit alors conscience de sa respiration accélérée, et de tous les signes alarmants de son état. Elle essaya de prendre de profondes inspirations et de longues expirations. Elle y était presque arrivée lorsqu'elle entendit (et vit) l'homme, penché vers elle.

"Mais que faites-vous là?"

-Eeeeeehhhhh....

Arnya n'arrivait pas à aligner trois mots cohérents. Finalement, le jeune homme l'aida pour la remettre sur pieds et la regarda, les bras croisés, l'air de ce demander d'où sortait cette extraterrestre ou alors depuis quand les OGM créait de telles créatures...

*Pense vite Arnya! ... Oh et puis, tu es dans un jeu! On se fiche bien de ce que tu peux dire! De plus, il n'y a pas d'inconnus, seulement des amis qu'on ne connaît pas encore!* Pensa Arnya.

Elle se reprit donc rapidement.

- Bonjour, je m'appelle Arnya! Et vous? Demanda-t-elle en évitant bien sûr de répondre à la question qu'il lui avait posé.

Elle lui tendit la main, comme elle l'aurait fait chez elle, dans la réalité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Ven 2 Déc - 20:51

Deckar sourit intérieurement quand il vit qu'elle semblait ne pas savoir que dire. Elle ne parvenait qu'à émettre un espèce de "eeehhh" incohérent. Puis, utilisant une de ses facultés (En fait, l'une de ses deux capacités, pour le moment), il lut ses pensées. Il sut qu'elle tentait de se rassurer en se disant qu'il n'y avait pas d'inconnus, seulement des amis. Le demi-elfe se surprit à penser qu'il aimerait que ça soit comme ça. Malheureusement, il y a toujours des gens mal intentionnés qui ne veulent que blesser des gens plus gentils, plus fragiles qu'eux. Le mage s'était juré d'empêcher ce genre d'injustice. C'est ce qui l'avait poussé, quelques jours plus tôt, à pourchasser ce gang de gobelins à travers la forêt, ce qui l'avait emmené ici. Revenant à la réalité, du moins si c'en était une, il entendit la jeune femme lui répondre:

-Bonjour, je m'appelle Arnya. Et vous?

Deckar s'aperçut qu'elle ne lui avait pas répondu. Probablement parce qu'elle était gênée ou parce que ça ne le regardait pas. Deckar respectait la vie privée des autres joueurs, alors il ne la questionna pas davantage. D'ailleurs, il n'en eut pas le temps car elle tendit la main pour la serrer, un geste qui rappela à Jason la triste vérité. Secouant la tête pour chasser ses idées noires, il regretta aussitôt ce geste. La dénommée Arnya prendrait peut-être mal ce geste mais il était trop tard déjà. Elle le prendra de la façon qu'elle le voudra. Il serra sa main, avec une poigne solide et franche. Il lui répondit, d'un ton plus enjoué que sa question de tout à l'heure:

- Je me nomme Deckar. Un mage précisa-t-il. Et vous? D'après moi, vous êtes magicienne aussi, ça se voit à votre pendentif.

Il jeta un coup d'oeil aux deux autres gens, plus loin. Il hocha la tête en signe de désapprobation.

- Les connaissez-vous? Ces deux personnes, là! ajouta-t-il.

Il les pointa du doigt et alla s'asseoir sur un grosse pierre à quelques mètres de là. Il lui fit signe de s'approcher. Il arborait à présent un sourire radieux et il s'amusait à lancer de petits traits enflammés dans l'eau quand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnya
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 17/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Sam 3 Déc - 20:42

Quand Arnya tendit la main à l'homme devant elle, elle remarqua qu'elle avait laissé tomber les fleurs qu'elle était venue cueillir...

*...Ah et puis, peu importe! Ce ne sont que des fleurs!* Pensa-t-elle.

Elle vit alors l'étranger secouer la tête. Elle eut un moment d'hésitation : il ne voulait pas lui dire son nom? Ou alors, le fait de serrer la main était-il mal vu ici? Et puis, pourquoi voulait-elle serrer la main de cette homme? Ce n'était pas dans les coutumes locales... Plus elle essayait de trouver une réponse à cette dernière question, plus elle découvrait un énorme gouffre dans son cerveau... Plutôt bizarre et surtout, angoissant.

Puis, elle sentit une main qui secouait fermement la sienne, toujours tendue. Elle sourit à Deckar, soulagée (elle n'avait pas fait une gaffe).

"Je me nomme Deckar. Un mage précisa-t-il. Et vous? D'après moi, vous êtes magicienne aussi, ça se voit à votre pendentif."

Arnya fut légèrement surprise : comment avait-il deviné? Puis elle jeta un oeil à son collier et vit qu'il brillait dans la semi-pénombre de la forêt. Elle lui fit un petit sourire timide.

- Enchantée de vous connaître Deckar! Et vous avez raison. Je suis bel et bien une magicienne, même si je ne suis pas très expérimentée...

Elle le vit ensuite jeter un regard aux deux personnes plus loin. La question qu'elle s'était posé lorsqu'elle les avait vu, ainsi que Deckar, lui revint en tête. Que faisait-il là?

"Les connaissez-vous? Ces deux personnes, là!"

-Non, je ne les connais pas, désolée! Il n'ont pas l'air de faire attention à nous d'ailleurs...

Deckar alla alors s'asseoir sur une grosse roche près d'un petit étang. Il l'invitait à venir. Malgré cela, le sourire "fendu jusqu'aux oreilles" de Deckar lui donnait un peu froid dans le dos. Pet-être était-ce parce qu'il lançait des...

-Wow! C'est...

Elle ne pu dire un mot de plus, son regard passait de Deckar aux traits enflammés qu'il lançait dans l'eau. Arnya s'avança vers l'étang (et la roche par la même occasion) et regarda quelques traits "plonger" dans l'eau.

-C'est magnifique... Finit-elle par dire. Vous êtes très bon! Continua-t-elle, la mine réjouie. J'aimerais pouvoir faire ce genre de choses.. Ajouta-t-elle en s'avançant plus vers l'eau.

De ce fait, elle se plaça directement entre Deckar et l'étang... Le bogue qui l'avait rendue amnésique lui avait-il brûler le reste de ses cellules grises ou quoi?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Dim 4 Déc - 2:41

- Enchantée de vous connaître Deckar! Et vous avez raison. Je suis bel et bien une magicienne, même si je ne suis pas très expérimentée...

Deckar avait souri à ces paroles. Il se rappelait avoir déjà pensé ça mais, avec le temps, il s'était amélioré et s'était convaincu que, finalement, il n'était pas si nul que ça. Cette dernière pensée fit sourire le mage. D'après l'allure d'Arnya, elle n'avait guère d'expérience de combat, elle semblait plus une magicienne qui aidait les autres, soit en les soignant, soit en leur fournissant
une protection magique quelconque. Le demi-elfe orit note de le lui demander plus tard. Elle lui avait dit qu'elle ne connaissait pas plus que lui les deux autres personnes. Cette jeune femme l'intriguait. Quand elle lâcha un petit "Wow!", il éclata de rire. Personne ne lui avait vraiment parlé depuis qu'il était dans ce jeu... On aurait dit que tout le monde l'évitait et ces deux autres gens ne l'aidaient pas du tout... Deckar décida finalement de les ignorer. Il écouta distraitement Arnya dire:

- C'est magnifique... Vous êtes très bon! . J'aimerais pouvoir faire ce genre de choses...

Elle s'avança vers l'eau et elle regarda les traits plonger sous l'eau puis s'éteindre. Elle s'avança encore plus, se mettant dans la trajectoire de ses traits. Deckar cessa ces enfantillages futiles et s'approcha d'Arnya. Il se mit à côté d'elle.

- Mais ce n'est pas très difficile! Je suis certain que vous êtes capable de faire de la magie autre que celle-là, et que je voudrais la posséder, mais malheureusement, je n'ai pas chois...

Il s'arrêta net. Il chassa cette pensée de son esprit. Ce n'était pas un jeu... ce n'était pas un jeu... Il n'avait pas choisi ses pouvoirs, il le avaient développés, tout simplement... Ils ne les avaient pas choisi... Il se reprit, d'une voix un peu moins assurée:

- Je ne possède pas la faculté de lancer les sorts que vous connaissez....

Il changea rapidement de sujet de conversation, espérant se montrer assez subtil:

- En parlant de magie, quel genre de compétences avez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélysand
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : Paumée
Date d'inscription : 13/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Dim 4 Déc - 16:49

Une autre personne semblait avoir fait son apparition, après Deckar. Aussitôt, ils avaient établi la conversation sur un sujet qui interressait au plus haut point la jeune Mely: la magie. Comment s'en servir, quels étaient ses pouvoirs? Telles étaient les principales questions qu'elle se posait à ce moment. Devant le silence de Balder, qui semblait bien plus taciturne qu'auparavant, la jeune Elfe se dirigea vers les autres, essayant d'inscrire sur son visage un sourire aimable. Elle ne s'était aps encore tout à fait habitué à sa nouvelle physionomie, et il lui semblait que ses muscles ne réagissaient pas comme avant. Cependant, elle ne possédait aucun moyen de s'assurer de l'air qu'elle avait, et ne pouvait que prier pour ne pas se retrouver affublée d'un horrible rictus.

Décidant de se présenter en même temps qu'eux, elle attendit son tour avant de dire, s'étonnant encore une fois du changement intervenu dans sa voix, plus chantante qu'à l'accoutumée:

"Contente de vous connaître... Je suis Mélysand... Magicienne également... Enfin comme je viens tout juste d'arriver... Je ne sais encore pas utiliser mes pouvoirs..."

Elle se retint de les bombarder de questions, attendant la suite sans impatience aucune. N'ayant aps énormément de personnalité, Mélissandre, petite adolescente sans envergure, n'avait jamais connu l'irritatioin de quelqu'un qui a trop attendu. Et l'Elfe ne parraissait pas non plus particulièrement pressée, ce qui arrangeait tout à fait sa joueuse.

En silence, elle se mit machinalement à scruter les arbres, à écouter et analyser chaque son provenant des arbres, comme n'importe quel Elfe qui se respecte, tout en restant attentive à la suite de la conversation, n'en perdant pas une miette, avide de nouvelles connaissances, et espérant se lire avec ces deux nouveaux-venus aussi facilement qu'avec Balder, avec qui elle se sentait d'hors et déja en sécurité, bien qu'ils ne se connaissent que depuis quelques minutes. Peut-être le jeu, dans sa programmation, favorisait-il les rapprochements entre joueurs, en augmentant leur confiance les uns dans les autres? Pourquoi pas? Elle se trouvait en totale ignorance des règles régissant ce monde dont elle devrait s'accomoder (pour l'instant) et trouvait ces lacunes rageantes... Raison de plus pour écouter au lieu de sombrer dans des pensées et des raisonnements oiseux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parolesdyeux.conceptbb.com
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Lun 5 Déc - 21:40

Deckar était en train de réfléchir. Quel genre de pouvoirs magiques Arnya possédait-elle? Ce n'était probablement pas de la magie de combat. De la défense magique? Peu probable également, car elle aurait une autre arme, magique ou non. Elle ne possédait qu'un talisman possédant, apparemment, un liquide transparent et luminescent. On aurait dit une espèce de potion... Une potion... Oeut-être faisait-elle de l'alchimie, l'art qui fabrique des potions? OU peut-être, mieux encore, des sorts de soin? Il ne put cependant pas le lui demander, étant sorti de ses pensées par une voix de femme. Une voix mystique et mélodieuse. Il se retourna vers la jeune femme, l'elfe qui était avec l'autre homme près du lac. Il fut saisi par son sourire. En fait, si c'était un sourire. On aurait dit un espèce de rictus joyeux. Affichant un sourire étrange,elle s'était approchée.

"Contente de vous connaître... Je suis Mélysand... Magicienne également... Enfin comme je viens tout juste d'arriver... Je ne sais encore pas utiliser mes pouvoirs..."

Comme ça, elle était magicienne également. Il se posa la même question qu'avec Arnya. Elle devait avoir des pouvoirs différents que ceux d'Arnya et du demi-elfe. Par contre, avec l'elfe, Deckar ne distinguait aucun élément particulier. Pas de pendentif, pas d'habits de mage (En fait, seul lui en portait et l'autre homme aussi), pas de bâton... Elle ne ressemblait guère à un mage traditionnel mais Jason ne jugeait jamais les gens sur leurs apparences, lui-même étant, dans son autre vie, en chaise roulante et, il devait l'admettre, laid. Maintenant, il était ce qu'il avait toujours voulu être: Un homme à part entière. Plus besoin d'aide pour, par exemple, aller dans les bois, il pouvait aller où bon lui semblera sans avoir sa mère qui l'accompagne. Deckar chassa ces pensées de son esprit et revint à la conversation qui se déroulait. Il prit la parole:

"Enchanté de faire votre connaissance, Mélysand. Je suis Deckar, comme je vous l'ai dit plus tôt, mais on dirait que vous ne m'aviez pas entendu. Mais peu importe. Avez-vous besoin d'aide pour apprendre à maîtriser vos talents? Je pourrais vous aider à gérer votre potentiel..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnya
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 17/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Ven 9 Déc - 16:24

Quand Deckar cessa d'envoyer des traits de feu dans l'eau, il s'approcha d'Arnya. Cette dernière eut un petit frisson -de peur?-, mais n'en laissa rien paraître.

"Mais ce n'est pas très difficile! Je suis certain que vous êtes capable de faire de la magie autre que celle-là, et que je voudrais la posséder, mais malheureusement, je n'ai pas chois... Je ne possède pas la faculté de lancer les sorts que vous connaissez..."

Arnya ne dit rien, qui avait-il à répondre à cela? Elle remarqua pourtant que Deckar semblait... troublé. Elle voulut dire quelque chose de réconfortant,m mais il lui demanda quel genre de magie elle exerçait.
Elle allait répondre quand une autre voix s'éleva.

"Contente de vous connaître... Je suis Mélysand... Magicienne également... Enfin comme je viens tout juste d'arriver... Je ne sais encore pas utiliser mes pouvoirs..."

Qui était-elle? Elle ne l'avait même pas vue arriver! Arnya se dit que ce devait être une des deux personnes que Deckar interpellait tout à l'heure. Alors qu'un tout petit silence se faisait dans la conversation, Arnya en profita pour placer un mot.

-Heureuse de vous connaître aussi Mélysand. Je suis Arnya, mais vous devez l'avoir déjà entendu. Moi, je suis peu expérimentée... Bienvenue dans le club! lança Arnya avec un sourire.

Mélysand l'intriguait. Elle avait l'air... mal dans sa peau. C'était bizarre parce qu'elle avait un très beau physique. Mais bon, elle se dit qu'elle aussi était bizarre parfois alors pourquoi juger les autres? C'est à ce moment qu'elle se souvint de la question de Deckar concernant sa magie. Elle se tourna vers lui et lui dit :

-Pour ma part, je soigne les gens. Mais comme je l'ai dit, je ne suis pas expérimentée et mes pour voirs sont... limités. Très limités.

Puis, pour illustrer ce qu'elle venait de dire, elle tendit la main et, de son autre main, se griffa. D'une des petites lignes crées par le passage de ses ongles perla une goutte de sang, minuscule. Arnya ferma les yeux et passa un doigt sur l'égratignure. Quand elle l'enleva, il n'y avait plus rien. Rien qu'une petite goutelette de sang semblant venir de nulle part et qui tomba par terre. Avec un petit sourire timide, Arnya releva la tête vers Deckar, puis vers Mélysand.

-Vous m'avez fait une démonstration, c'était à mon tour... Dit-elle en tentant de s'expliquer.

Puis, elle tendit les doigts vers son pendentif et ses doigts se refermèrent dessus.Ces gens découvriraient bien assez tôt que ce geste était un sorte de manie chez elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Mar 13 Déc - 23:38

Deckar observait Mélysand avec attention. Il y avait quelque chose d’étrange à propos d’elle. Du moins, si quelque chose pouvait être étrange dans ce monde… Puis, comme à son habitude, il chassa cette pensée dans laquelle ce monde n’était qu’un jeu et qu’il ne s’agissait pas de la réalité. En effet, Jason… mais qu’est-ce que je dis?! Deckar n’aimait pas du tout penser à sa chaise roulante dans le véritable… mais voyons! Dans l’autre monde. Encore une fois, il secoua la tête, comme si les pensées étaient d’énormes poussières accrochées à sa tête. Le demi-elfe haussa les sourcils puis se retourna vers Arnya, qui expliquait :

-Pour ma part, je soigne les gens. Mais comme je l'ai dit, je ne suis pas expérimentée et mes pouvoirs sont... limités. Très limités.

À ces mots elle se griffa le dos de la main. Étonné, il observa avec curiosité la magie de l’humaine à l’œuvre. Elle passa une main au-dessus de la petite égratignure puis vit avec stupéfaction que la blessure avait disparu. Très surpris, il leva vers Arnya un regard rempli d’admiration. Cette magie était tellement incroyable! Pourquoi n’avait-il pas pensé à choisir… Mais qu’est-ce que j’ai?! N’avait-il pas développé ce pouvoir? Il aurait tellement été plus utile que ce stupide pouvoir de lecture de pensées… Non, finalement. Il préfère sa compétence de lecture car elle lui permettait de découvrir ce que pensait les autres. Il n’avait pas encore utilisé ce pouvoir contre un être humain… En fait, il l’avait utilisé contre Arnya mais il ignorait alors qu’elle était humaine. Revenant à la réalité, si c’en était une, il vit l’humaine tenter de s’expliquer mais il avait compris ce qu’elle avait voulu démontrer. Il trouvait qu’une explication était inutile.

-Vous m'avez fait une démonstration, c'était à mon tour...

Et elle referma sa main sur son pendentif. Encore stupéfait du pouvoir de guérison de la jeune femme, il gardait la bouche ouverte et observait toujours la main d’Arnya, maintenant indemne. Avide d’en savoir plus, il se tourna vers la jeune elfe et l’observa avec ses yeux grands ouverts.

-Et vous? Quels genres de pouvoirs possédez-vous?

(HJ: Désolé du retard, l'ordinateur n'est pas souvent disponible...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélysand
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : Paumée
Date d'inscription : 13/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Mer 14 Déc - 15:44

Deckar venait de lui demander si elle avait besoin d'aide... Un professeur... Ma foi, celà pouvait-être une bonne idée. Dans ce monde étrange, elle se sentait presque aussi inexpérimentée que dans l'autre...La réalité, le VRAI monde! Elle devait se raccrocher à cette idée, de toutes ses (maigres) forces, afin de ne pas oublier qui elle était réellement, bien que celà ne soit pas gratifiant de se dire: "en vrai, je suis une fille grosse et moche qui n'a jamais manipulé un fer à repasser de sa vie". Elle aurait pu, comme d'autres (Deckar avait d'ailleurs l'air de se trouver dans ce cas) effacer totalement une partie de sa mémoie, se fondre dans son personnage, devenir Mélysand et uniquement, totalement, Mélysand. Mais elle ne le pouvait pas. Ce n'était pas une question de manque de volonté (quoiqu'elle n'en possédât jamais particulièrement), mais plutôt une sorte d'incapacité. Elle, qui était, théoriquement, une encyclopédie sur pattes, ne pouvait PAS oublier!

"Je serais flattée que vous m'aidiiez, Deckar. Je ne sais pas du tout comment me servir de ma magie..."

Elle regarda les deux Magiciens faire leur démonstration, très impressionnée. La jeune fille, qui avait toujours été très terre à terre, ne pouvait en croire ses yeux.

C'est alors qu'on lui parla, afin de lui demander quels étaient ses pouvoirs. Dérangée dans sa rêverie, elle s'efforça cependant de sourire, polie, avant de réfléchor à sa réponse... Mélissandre, qui possédait une si bonne mémoire, avait à cet instant du mal à se souvenir des capacités magiques qu'elle avait choisies parmis la liste proposée dans le jeu. Après un moment de silence que l'adolescente trouva plutôt...pesant, elle parvint enfin à trouver la réponse...

"Selon mes souvenirs, je suis capable de générer une sorte de brume autour de moi pour me cacher ou me protéger d'une attaque... quand à savoir comment m'y prendre, je n'ai jamais vraiment réfléchi à la question... Si vous voulez bien me laisser essayer..."

Que devait-elle faire? Se concentrer, fermer le syeux, prier??? Jamais elle ne s'était sentie aussi ridicule, avec ces deux personnes qui restaient là, les yeux fixés sur elle, en attente d'un quelconque miracle...

La jeune fille commençait à paniquer. Elle ne connaissait ni formules magiques ni gestes incantatoires... Et l'Elfe ne semblait pas d'humeur à l'aider, elle n'avait jamais discuté avec des Mages, auparavant...Alors? Que faire? Comment procéder? Elle allait baisser les bras et avouer qu'elle ignorait la technique appropriée, lorsque le phénomène (par chance) démarra tout seul... Elle sentit juste une sorte d'énergie émaner d'elle, puis s'échapper de son corps, comme si une substance chaude quittait sa peau, la laissant inerte et glacée. Ce n'était pas très agréable... Cependant, avant qu'elle puisse faire quoi que ce soit, un brouillard mal assuré et pas très épais se forma autour d'elle. L'Elfe sentit son humidité et sa fraîcheur, sans pour autant s'en préoccuper...

Au bout de quelques minutes, le phénomène s'estompa peu à peu, puis disparu de lui même, laissant une Mélysand plutôt fatiguée (apparemment, faire de la magie sans entraînement pouvait rapidement se montrer épuisant) mais fière d'avoir réussit, et ne pouvant croire à ce qu'elle avait fait. Résistant à une envie furieuse de se pincer et de se frotter les yeux, elle baissa ceux-ci avant de déclarer, masquant un petit sourire de contentement surpris:

"C'est la première fois que j'essaies mes pouvoirs, je suis désolée si ma démonstration vous paraît mal assurée à côté des votres..."

La gamine finit par penser que le moment n'était pas mal à propos pour poser une question:

"Dans quelle direction allez-vous, et est-il possible que je me joigne à vous? Il me semble que j'ai encore beaucoup à apprendre, et j'aimerais également pouvoir vous rendre service..."

Elle rougit brusquement, toujours la tête légèrement baissée. Son sourire avait disparu, car elle avait l'horrible impression d'une situation déjà vue... Quémander de l'amitié, une appartenance à un groupe... Elle s'était déjà trouvé obligée de le faire au lycée, et voilà que celà recommençait malgré elle! Décidément, se trouver dans un univers virtuel n'avait pas modifié son peu de personnalité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parolesdyeux.conceptbb.com
Arnya
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 17/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Mer 14 Déc - 23:26

Après sa petite démonstration, Arnya vit Deckar secouer la tête et froncer les sourcils... Oups! Avait-elle fait quelque chose de mal? Elle baissa vivement les yeux. Elle sentit le poids de son regard sur elle alors elle releva discrètement les yeux... pour voir un Deckar bouche bée! Mais elle n'eut pas le temps de dire un mot (ça devenait une habitude) qu'il se détournait d'elle pour savoir quel genre de pouvoirs avait la jeune elfe. Arnya enfouit sa subite jalousie sous une épaisse couche de curiosité. Elle voulait savoir de quoi cette jeune femme était capable.

"Selon mes souvenirs, je suis capable de générer une sorte de brume autour de moi pour me cacher ou me protéger d'une attaque..."

*Quoi?! Selon ces souvenirs..? C'est plutôt bizarre comme début de phrase... Une mage n'est-il pas censé avoir un don à la naissance? Et puis, même si ce n'est pas son cas, comment a-t-elle pu oublié son propre pouvoir?!? C'est comme oublier son nom, son sexe ou...*

...Son passé. Bien sûr, Arnya ne savait pas qu'elle avait perdu la mémoire. Pour elle, elle était née dans cet univers et il n'y en avait pas d'autre. Son cerveau, pour la protéger du traumatisme, lui avait construit une enfance banale dans ce monde.

Mais pour revenir à Mélysand, elle s'écarta un peu d'eux et ils durent attendre plusieurs minutes pour voir la brume escomptée. Cette elfe n'était plus une gosse depuis un bout de temps mais apparamment, et comme elle leur avait fait remarquer, c'était la première fois qu'elle essayait ses "pouvoirs".

*Encore une chose bizarre. C'est à se demander si c'est dans ma tête ou dans la leur que ça ne tourne pas rond...*

Effectivement, Deckar semblait essayer de s'arracher les cheveux rien qu'en secouant la tête et Mélysand, qui avait l'air pas à sa place, ne se souvenait plus de son pouvoir et elle l'a essayé pour la première fois devant eux et étant assez âgé. Mais pour compenser, Arnya était amnésique et elle avait l'air sotte, bien qu'elle ait un fond d'intelligence (très au fond) en elle-même. Ça équilibrait les choses, mais tous les trois étaient tout de même une belle bande de joyeux lurons!

Pour en revenir à la petite brume autour de Mélysand, Arnya, intriguée malgré ses pensées qui volaient à leur gré, tendit le doigt timidement et l'enfonça dans la brume, qui s'ouvrit légèrement à son passage. Mais elle le retira bien vite, Mélysand avait parler de "se protéger des attaques" et Arnya ne voulait pas y goûter, malgré le fait que cette protection n'était peut-être pas là et que c'était le premier essai de Mélysand. Comme on dit, il ne faut pas tenter la malchance.

Puis, la brume s'évanouit et on put clairement voir Mélysand, plutôt fière d'elle. Et il y avait de quoi tout de même. Bon d'accord, la brume n'était pas super et on voyait à travers, mais c'était son premier essai! Arnya décida qu'il fallait l'encourager, ce qu'elle aurait d'ailleurs fait même si elle n'en avait pas prise la décision.

-C'était super Mélysand! C'est un sacré bon pouvoir que tu as là! Je suis sûre que tu deviendras excellente très vite, surtout si c'est Deckar qui te guide! Dit Arnya en souriant (un sourire un peu niais, il faut l'avouer) à tout le monde.


Puis, la jeune elfe lui posa une question qui la prit au dépourvu et qui la ramena "sur Terre" si on peut dire.

"Dans quelle direction allez-vous, et est-il possible que je me joigne à vous? Il me semble que j'ai encore beaucoup à apprendre, et j'aimerais également pouvoir vous rendre service..."

*C'est vrai ça, dans quelle direction je m'en vais?? Ou je m'en allais plutot... Fichu sens de l'orientation Arnya, bravo!* Pensa-t-elle en se sermonant elle-même.

Mais elle chassa vite ces pensées en remarquant que la jeune elfe semblait mal à l'aise. Elle répondit donc très vite et d'une vois chaleureuse :

- Je ne me souviens plus où je m'en allais, mais je serais ravie de faire du chemin avec toi! Dit-elle avant de remarquer que ce n'était pas quelque chose de vraiment rassurant ce qu'elle avait dit là.

Elle se tourna donc vers Deckar dans l'espoir qu'il dise quelque chose et qu'il répare la bourde qu'elle venait de commettre (ou croyait avoir commise).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Sam 17 Déc - 18:33

"Selon mes souvenirs, je suis capable de générer une sorte de brumeautour de moi pour me cacher ou me protéger d'une attaque..."

Mélysand venait à peine de parler que Deckar ne l'écoutait plus. Il s'était à nouveau perdu dans ses pensées négatives. Son visage exprimait un espèce de rictus douloureux, bien qu'il ne ressentit aucune douleur. En effet, tout ce qui le blessait n'était pas physique, mais plutôt mental. Chaque pensée de l'ancien monde le déstabilisait mais le demi-elfe fit un profond voyage aux tréfonds de son esprit. Ce monde n'avait rien de normal. Tout avait une fin, mais Jason redoutait la fin de ce jeu vidéo. Cette fois, il ne tenta pas de tout simplement oublier sa véritable vie. Ce monde n'avait rien de réel, il devait l'accepter. Il ne devait pas tout simplement s'accrocher à cette idée qui n'avait rien d'éternel. Non, il devait accepter qu'il était Jason, le jeune sud-américain handicapé. Ce monde lui donnait un moyen de s'évader de ses problèmes quotidiens et dès que le problème qui empêchait les gens de repartir disparaîtrait, il retournerait chez lui. Mais il reviendrait souvent dans Trepalovia. Malheureusement, le problème risque d'être extrêmement long à être détruit. Mais Deckar attendrait le temps qu'il faudrait. Il acceptait désormais sons statut de jeune handicapé des jambes mais, même s'il ne pouvait plus marcher, il avait tant gagner en échange.

Revenant à la conversation qui était en cours, Deckar avait à présent un air paisible. Il s'aperçut que Mélysand était comme dissimulée dans un nuage de fumée. Les yeux écarquillés, il attendit et le nuage disparut de lui-même. L'elfe semblait épuisée et c'était normal, d'après Deckar, d'être fatigué après un aussi intense effort magique.

"C'est la première fois que j'essaies mes pouvoirs, je suis désolée si ma démonstration vous paraît mal assurée à côté des votres..."

Le demi-elfe eut un petit sourire et il rougit un peu car Arnya venait de dire que la jeune elfe avait un sacré pouvoir et qu'elle deviendrait meilleure, surtout si le mage la guidait. Il n'était guère habitué à cette nouvelle vie, mais il se débrouillerait en tant que "professeur". C'était probablement la première fois qu'elle tentait d'utiliser sa magie car elle ne devait être ici depuis très peu de temps, car elle ne semblait posséder aucune arme, excepté sa magie. Deckar, lui, avait ramassé un grand bâton en bois plutôt solide qu'il avait accroché sur son dos à l'aide d'une corde. Cette arme ne tiendraitpas longtemps contre une épée ou une hache mais c'était mieux que ne rien avoir. Elle leur avait demander d'aller avec eux. En fait, il ne connaissait Arnya que depuis quelques minutes, alors il ne la connaissait pas plus que Mélysand. Mais il savait qu'être seul n'était pas très prudent, surtout depuis qu'il avait pourchassé un groupe de gobelins à travers la forêt. Il s'apprêtait à lui répondre qu'il voulait bien voyager avec elle mais Arnya le prit de vitesse.

- Je ne me souviens plus où je m'en allais, mais je serais ravie de faire du chemin avec toi!

Deckar étouffa un éclat de rire. Elle ne se souvenait plus où elle voulait aller, c'était vraiment étrange... Elle semblait être sérieuse en plus, ce qui déconcerta le mage. Il croyait que c'était une blague mais apparemment, ce n'en était pas une. Il ignora, pour le moment, ces paroles. Il répondit à Mélysand:

- Je serais ravi de tu te joignes à moi! Ces derniers temps, il y a très peu d'endroits sécuritaires. En fait, avant de vous rencontrer, je pourchassais un groupe de gobelins qui avaient attaqués un village. Mais ils ont réussi à m'échapper donc, je n'ai aucune destination fixe pour le moment. Mais avant, prends ça.

Il détacha la corde qui attachait son bâton contre lui. L'arme en bois tomba mais Deckar l'attrapa avec souplesse. Il fit quelques cercles avec son bâton puis l'immobilisa. Il le tendit à Mélysand, un sourire aux lèvres.

-Tu auras besoin de quelque chose pour te défendre en cas de danger. Prends-le, tu en as plus besoin que moi. De toute façon, je vais m'en trouver deux autres. Dit-il en haussant les épaules. Un pour moi, et l'autre pour Arnya. Elle en a aussi besoin de toi. Maintenant, je suis d'avis à partir quelque part. Je vais retourner à mon petit campement dans les bois. Vous voulez venir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnya
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 17/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Mar 20 Déc - 22:22

Alors qu'elle tendait un regard suppliant vers Deckar (qui devait réparer sa bourde) elle le vit se retenir pour ne pas rire. Son regard se changea immédiatement : elle fronça les sourcils le plus méchamment possible, l'air de dire "Non, mais! De qui tu te moques?!". Elle ne put toutefois pas tenir ce regard qu'elle n'avait pas l'habitude de faire et qui n'était pas sincère. Seulement, Arnya avait senti qu'elle devait se révolter contre ce fou rire réprimé. Elle en avait trop entendu auparavant... Mais qu'est-ce qu'elle disait?! Personne n'avait rit d'elle avant! Décidémment, cette forêt était vraiment bizarre...

Sautant rapidement d'un sujet à l'autre dans sa tête, elle fut soulagé que Deckar réponde quelque chose d'intelligent à Mélysand.

"...En fait, avant de vous rencontrer, je pourchassais un groupe de gobelins qui avaient attaqués un village. "

-Pauvres petits gobelins... Dit Arnya, plus pour elle-même.

En fait, elle n'avait pas vraiment écouté ce qu'avait dit Deckar, ni ce qu'elle-même avait dit. Elle se forçait pour savoir où elle avait entendu ces fameux fous rires, mais elle ne trouva pas. Elle laissa donc tomber avec la nette impression que cette idée ne la laisserait pas tranquille...

Elle eut vaguement connaissance que Deckar donnait un espèce de grand bâton à Mélysand...

"De toute façon, je vais m'en trouver deux autres. Un pour moi, et l'autre pour Arnya. Elle en a aussi besoin de toi. Maintenant, je suis d'avis à partir quelque part. Je vais retourner à mon petit campement dans les bois. Vous voulez venir?"

-Hein..? Dit vaguement Arnya.

Le fait que Deckar avait prononcé son nom l'avait brusquement ramené à la réalité.

- Un bâton... pour moi?! Mais qu'est-ce que j'en ferais? Et puis, il serait plus dérangeant qu'autre chose pour moi, je ne...

Arnya s'arrêta subitement au beau milieu d'une phrase. Elle tenait un filon! Ce rire, elle l'avait entendu déjà... Mais elle ne parvenait pas à se concentrer assez pour découvrir où. Sa tête tournait énormément. Elle sentit ses jambes devenir flageolantes et ses doigts et ses orteils s'engourdirent. D'un coup, ses jambes la lâchèrent. Elle atterrit à genoux sur le sol détrempé, la main sur le bouquet de fleurs qu'elle avait laissé tombé lors de sa petite démonstration. Elle resta encore quelques instants ainsi à terre, à se remettre de ce petit malaise. Puis, elle se releva lentement, tenant mollement les fleurs dans sa main. Elle pensa le plus rapidement possible vu son état et dit :

- Mes fleurs... Voilà pourquoi je suis venue jusqu'ici... Bon, et si nous y allions? Demanda-t-elle, espérant que le changement de sujet, mais surtout son petit malaise, ne paraîtraient pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélysand
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : Paumée
Date d'inscription : 13/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Lun 26 Déc - 18:03

A la réponse d'Arnya, Mélysand eut un grand sourire. Ses yeux brillaient, autant de reconnaissance que de soulagement, car elle ne se voyait vraiment pas voyageant seule dans un monde qu'elle ne connaissait absolument pas... Avant qu'elle ai pu prononcer quelques paroles de remerciement, Deckar, le demi-elfe qu'elle venait également de rencontrer, lui coupa la parole. Comme s'était pour lui indiquer également son consentement, la jeune fille ne s'en formalisa pas, le récompensant de son sourire d'enfant épanoui. Elle qui dans son ancienne vie s'était doté d'une grande timidité se sentait plus détendue... Ils se retrouvaient tous, dans Trepalovia, protégés par les enveloppes que constituaient leurs personnages. C'était bien plus rassurant. Elle comprenait à présent les accros de l'informatique qui ne se faisaient des amis que sur les tchats... C'était tellement mieux de ne pas se montrer tel qu'on l'était réellement... D'un autre côté les relations étaient tellement superficielles... La jeune Elfe espérait qu'il ne serait pas ainsi avec les deux personnes dont elle faisait à l'instant connaissance... Ils n'avaient pas l'air bien méchants, et elle s'apercevait peu à peu que le garçon avait l'air bien moins sûr de lui qu'Arnya... D'où venaient-ils, tous les deux?

Troublant ses pensées, Deckar, dont elle n'avait pas écouté toutes les paroles lui tendit un bâton. Prise au dépourvu, l'adolescente le saisit machinalement. Après un moment, elle murmura:

« heu... et bien... merci! »

Mais alors que la gamine n'avait aucune idée de comment utiliser une telle arme, l'Elfe, qui avait cotoyé ce genre d'outil toute sa vie, se chargea de lui montrer comment faire. Adroitement, Mélysand fit tournoyer le baton dans sa main en un geste de majorette. On pouvait cependant deviner derrière ce mouvement amusant que le bâton, ainsi manié, pouvait devenir redoutable.

Stupéfaite par ses propres actions, la petite cessa soudain, regardant la branche avec ahurissement, avant de finalement, la reprendre en main et s'y appuyer, ne sachant qu'en faire d'autre pour l'instant. L'Elfe aurait largement préféré un arc et des flèches, ou une petite dague, mais ce n'était pas le moment de faire la difficile.

*C'est étrange, cette impression de me laisser dépasser par mon personnage...Il prend le contrôle quand ça lui chante... Espérons que pendant les combats ou dans les situations dangereuses, ce sera pareille... Je n'aurais certainement pas les réflexes necessaires pour rester en vie... alors que Mélysand...*

Frissonnant à ces sombres réflexions, elle préféra se concentrer sur les deux jeunes gens qui se tenaient face à elle, espérant que quelqu'un proposerait quelque chose... Après un moment de dialogue quelque peu superflu, Deckar demanda enfin si les deux demoiselles voulaient le suivre à son campement. Fixant son regard vers les bois, Mélissandre fit la grimace. Elle n'aimait guère l'obscurité qui régnait entre ces arbres serrés... Son personnage, dont elle tentait de se dissocier le plus possible, ne semblait pas de cet avis. L'Elfe, au contraire, semblait ravie de se retrouver dans la forêt.

*Après tout, c'est son milieu naturel... Et puis pourquoi avoir peur? Tu n'es pas seule, il ne t'arriveras rien...*

Se donnant ainsi du courage comme elle le pouvait l'Elfese tourna vers Deckar, en déclarant d'une voix qui se voulait posée et mélodieuse:

- Si vous n'avez plus rien à faire ici, je vous suis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parolesdyeux.conceptbb.com
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Ven 6 Jan - 1:19

Deckar regarda avec étonnement Mélysand faire de grands mouvements circulaires à l'aide de son bâton. Lui-même, pourtant expert (Du moins, le croyait-il), n'avait jamais réussi à faire d'aussi jolies arabesques. Son attention fut détournée par un bruit de chute dans une flaque d'eau. Il se retourna d'un air intrigué et vit Arnya tombée à genoux sur le sol détrempé. Se penchant pour voir si elle allait bien, il glissa lui aussi sur le sol et se cogna la tête sur le gros rocher. Tout devint flou puis, le noir. Le silence.

Il marchait dans un couloir noir. Il n'y avait aucun signe de vie, aucun signe d'Arnya ou de Mélysand. Il cria leurs noms et vit ses parents et partit en courant vers eux. Mais au fur et à mesure qu'il courait, ils semblaient de plus en plus loin. Soudainement, une lumière intense lui déchirait les yeux. Il avait un mal de crâne effroyable. Une silhouette floue devant lui, il comprit qu'il devait s'agir de Mélysand ou d'Arnya. Il poussa un petit soupir et ouvrit les yeux d'un air fatigué. Il tâta sa tête (Haha! tâta sa tête) et sentit un petite bosse. Il aurait pourtant cru qu'elle aurait été plus grosse, avec le choc qu'il avait reçu. Mais en tout cas, ce n'est que le passé. Il s'adossa après le rocher (Tiens! Elles ne l'ont pas bougées! Tu parles de solidarité) et prit une grande respiration.

-Je vais... boire de l'eau...

Il se releva, du moins le tenta-t-il. Mais il perdit l'équilibre alors qu'il était seulement à genoux. IL était pathétique, on aurait dit un homme complètement saoul. Finalement, après une 30ène de seconde, il parvint, de peine et de misère, à s'approcher du lac et de boire une gorgée d'eau. Cette eau goûtait assez bon. Après avoir bu à longues rasades, il retourna s'adosser après le rocher. Il ferma les yeux et dit:

-Je crois qu'on ferait mieux de ne pas aller dans le bois pour cette nuit... Ce n'est pas sûr. Restons ici.

Puis il se leva, lentement, et chercha du regard un endroit propice à un campement et aperçut un petit endroit caché par des pierres. Ils pourraient faire un petit feu et s'y reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnya
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 17/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   Ven 6 Jan - 15:30

Alors qu'Arnya, encore hébétée par son malaise, se remettait debout, elle vit Deckar perdre l'équilibre et se cogner la tête sur un caillou. Elle se baissa rapidement vers lui, ce qui lui fit tourner la tête un moment. Ensuite, elle tenta de le changer de position, mais elle était trop frêle pour le faire. Elle ne fit donc qu'examiner la petite plaie que la roche lui avait infligée.

Elle se concentra, posa délicatement ses doigts sur la plaie et la erferma grâce à ses petits pouvoirs. Elle ne parvint cependant pas à atténuer la bosse qui était entrain d'apparaître. Elle alla au lac et trempa sa manche droite dans l'eau froide. Elle revint vers Deckar, se pencha sur lui et essuya le peu de sang qui avait coulé. Elle retourna au lac pour laver sa manche souillée de sang et revint encore vers Deckar. C'est alors qu'il reprit connaissance. Il s'adossa au roche quil'avait meurtri puis tenta d'aller jusqu'au lac. Arnya tenta de lui en dissuader, mais trop tard, il perdit l'équilibre.

Elle ne dit rien pendant un certain temps, pensant qu'il ne reprendrait pas son esploit plutôt risqué, vu son état. Mais elle se trompa, il se releva et marcha jusqu'au lac pour y boire de l'eau. Arnya le suivit pendant tout le chemin, pour le "soutenir" s'il tombait à nouveau. Elle était trop secoué par les évènements pour dire quoi que ce soit. Il se radossa à une pierre, mais ce ne fut que pour se relever un instant plus tard. Il chercha un endroit pour passer la nuit et, Arnya ayant suivi son regard, approuva son choix.

-Bien, alors allons-y!

Elle lança un regard à Mélysand pour voir si elle était prête, puis, agrippant Deckar pas le coude, elle les mena vers l'endroit que Deckar avait repéré, caché du vent par des pierres. Puis, rendu à destination, elle força Deckar à s'asseoir, non sans mal. Elle se tourna vers Mélysand une nouvelle fois :

- Tu pourrais nous trouver de quoi faire du feu? Lui demanda-t-elle.

Puis, elle se tourna vers Deckar avec des yeux qui se voulaient menaçants.

- Maintenant, tu vas m'écouter. Tu viens de faire une chute sur un roche qui t'a entaillé la tête, alors tu restes assis. On ne sait pas quel dommage ce cailloua pu te poser. Tu ne tentes plus de te lever... C'est clair?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Mélissandre à Mélysand   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Mélissandre à Mélysand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lissandre Nóirín, humaine [Esmelda Kohan] EN ATTENTE
» Mélissandre Urielle, à la recherche de nouvelles aventures.
» Mélissandre
» Mélissandre Drier; l'envie de guérir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trepalovia :: Connection au Serveur :: Le monde de Trepalovia :: Le Vieux Grimoire-
Sauter vers: