Trepalovia

La vie n'est qu'un jeu... Mais quand celui-ci se transforme en cauchemar, les esprits s'éveillent
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rêverie non bridée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mordrak
Invité
avatar


MessageSujet: Rêverie non bridée...   Dim 13 Nov - 15:51

Mordrak sommeillait, adossé à un mur porteur du Temple. Dans son coin, personne ne le dérangeait. Cela faisait trois jours qu'il était parti à la chasse au Mauvais Joueur, trois jours qu'il ne s'était pas accordé de repos, pour traquer ceux qu'il appellait les infidèles.

Dans son sommeil, Mordrak rêvait. Et dans ce rêve, il redevenait Joey. Joey, avec sa barbe de trois jours, ses yeux rouges d'avoir pianoté toute la nuit sur son clavier, Joey qui n'en pouvait plus. Joey regardant par la fenêtre. Joey se demandant si le fait de rêver dans ce rêve le ramenait à ce qui était communément appellé la réalité.

Mais Joey, lui, n'en voulait pas. Sa réalité s'appellait Trepalovia, et le vecteur de cette réalité, Mordrak. Le reste était le rêve. Le rêve, c'est ce qu'on définit comme irréel. Et bien que Joey sache sûrement encore beaucoup mieux ce qu'était Trepalovia que le joueur lambda, bien qu'il sache que ce n'était qu'une suite de zéros et de uns, un assemblage étrange de chiffres, de lettres, de symboles mathématiques, de parenthèses et de crochets, bien qu'il sache tout ça, Joey définissait Trepalovia comme la réalité. Le reste était l'illusion.

Mordrak se réveilla. Il se redressa, et regarda autour de lui. Personne. Tant mieux. Il pourrait donc s'auto-châtier sans problème.

" Le Sommeil Est Faiblesse.
La Faiblesse Est Faute.
La Faute Est Impardonnable.
"

L'humain se décocha un sévère direct du droit, se sonnant à moitié. mais ça ne l'arrêta pas, et il s'administra un coup de coude dans le ventre, afin de se couper la respiration.

" La Pénitence...Rachète...La Faute...Si...La Douleur Convient... "

Un prêtre arriva, et retint le coup de Mordrak, qui allait viser la même zone.

" Allons, Sire Mordrak !!! Ne vous châtiez pas de la sorte, cela ne vous sied guère ! Venez, allons prendre l'air dehors...
- Mon Père, Vous Êtes Trop Bon Envers Un Tel Pêcheur...
- N'y pensez plus, Mordrak. Veler sait être miséricordieux envers ses meilleurs sujets, et votre chasse contre les Traîtres vous fait entrer dans cette catégorie, nom de Lui !
- Je L'Espère, Mon Père... "

Les deux hommes sortirent alors. Mordrak se saisit du foureau de sa grande épée à deux mains, et le cala dans son dos, à l'emplacement qui lui était dévolu, avant de suivre le prêtre, un air sérieux accroché au visage.

La brise soufflait légèrement, ce jour-ci, et Mordrak ressentit le souffle comme le pardon de Veler. Ses cheveux voletaient au vent, et sans sa lourde armure, il aurait pu ressembler à un de ces princes des contes de fées...Sauf que Mordrak était très loin de sortir d'un conte de fée.


Dernière édition par le Mar 15 Nov - 18:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ambre
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie non bridée...   Dim 13 Nov - 18:03

Voilà plusieurs jours qu'Elisabeth errait dans le monde virtuel qu'était Trepalovia. Élisabeth ? Non, cette jeune fille au caractère indéfinissable avait disparu pour faire place à Ambre, beaucoup plus sûre d'elle que sa joueuse.

Elisabeth savait très bien qu'elle ne pourrait jamais retourner dans la réalité, qu'elle ne pourrait jamais revoir sa famille... En y réfléchissant bien, avait-elle vraiment une famille ? Sa seule famille, pour elle, était la nourrice qui s'était occupée d'elle mais tout cela... C'était du passé. Elle devait oublier ! Tout oublier pour laisser l'esprit de son personnage prendre possession de son âme. Elisabeth ne devait plus exister à part dans un coin de son corps. Elle était bien trop faible, bien trop seule.
Ambre elle... C'était la liberté dont Elisabeth avait toujours rêvé... Ambre c'était ce qu'elle voulait être et qu'elle n'était pas. Ambre, c'était tout et Elisabeth... Ce n'était rien... Rien d'autre qu'une coquille vide suivant les années au fur et à mesure que celle-ci s'écoulaient lentement devant ses yeux.

Dans ce jeu virtuel, elle était petite, légère, pas comme dans la réalité où elle n'était qu'une longue ficelle d'1m76... Elle était trop grande (du moins, de son point de vue), trop maigre... En ce lieu, elle avait des proportions tout à fait raisonnables et qui ne la gênait pas... Du reste, son personnage était assez vieux pour qu'elle est la certitude qu'il ne pourrait pas grandir au fil du jeu.

Elisabeth... Ambre se déplaçait souplement, restant dans l'ombre, approchant de ce coin qu'elle n'avait jamais vu auparavant.
De loin, on aurait pu croire à une grande bâtisse, mais, à force de s'approcher, de se déplacer de coin en sombre en coin sombre, elle finit par discerner les contours d'un Temple... Qu'est-ce qu'un Temple faisait là ? Ce n'était pas commun... Un jeu virtuel, elle était dans un jeu virtuel, elle ne devait surtout pas oublier ce point crucial. Toutes les choses qui lui paraissaient insensées, ici, avaient une raison d'être... Ce Temple n'était certainement pas là pour rien.

Elle tenta de s'approcher mais juste au moment où son pied allait se poser sur le sol pour terminer son premier pas, deux hommes sortirent du bâtiment. Ambre plissa les yeux, essayant de deviner à quel alignement ils appartenaient. Elle avait lu et relut l'histoire située au dos de la boîte du jeu et la connaissait presque par coeur, pas question pour elle d'ignorer qu'il existait deux camps... Tel qu'elle avait programmé son personnage, il appartenait aux "Bons" mais en aucun cas, elle ne pouvait savoir si les deux hommes qui venaient d'apparaître au seuil du Temple étaient du même camp qu'elle.

Elle hésitait. Devait-elle s'approcher ? Rester là ? Plusieurs questions tourbillonnaient dans son esprit jusqu'à ce qu'elle décidât d'utiliser son "pouvoir". Elle ne s'était pas encore habituée au fait qu'elle en possédait mais cela viendrait... Avec le temps... Et le temps, ça elle en avait...

Se fondant dans le paysage, elle s'approcha doucement, faisant craquer de temps à autre des feuilles mortes tombaient des arbres. Elle arrivait tout près d'eux, cherchant à respirer le plus silencieusement possible et tentant de cacher l'anomalie de son camouflage. Les contours de sa silhouette étaient flous, signe qu'une personne se tenait là mais, pour la distinguer, il aurait fallu vraiment regarder l'endroit où elle se trouvait et non jeter un regard fugace.

Même en étant proche, Ambre ne savait dire de quel côté de la balance ils étaient. Elle ne bougea plus, tentant, par le biais de leur conversation, d'apprendre le renseignement qu'elle voulait avoir. Elle aviserait ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Mordrak
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie non bridée...   Dim 13 Nov - 18:29

Un mouvement, à l'extrêmité de son champ de vision. Les sens de Mordrak réagirent au quart de tour, et le guerrier tourna violemment la tête. Mais il ne distingua rien.

" Un problème, mon fils ?
- Non, Mon Père. Aucun. J'Ai Cru...Rien.
- Allons, Mordrak, reposez-vous. Vous savez qu'ici vous ne risquez rien, contrairement à ces zones de débauche qui règnent non loin de notre Temple. Mais ici, pas d'ennemi. Juste le Souverain Bien.
- En Vérité, Mon Père. Mes Craintes Etaient Assurément Infondées ! Voilà Ce Qu'Il En Est De Combattre Le Mal Sous Ses Formes Multiples...
- Mon brave Mordrak...Puisse votre bras ne jamais faillir ! Et alors, quand repartez-vous ?
- Sur Le Champ, Je Le Crains, Mon Père. Le Mal Ne Prend Pas De Repos. Mais La Justice N'En Prendra Point Non Plus.
- Alors allez en paix, mon fils, et que Veler vous garde ! "

Mordrak serra la main du prêtre en retirant les gantelets cloués qui ornaient son armure. Son regard scintillait devant l'expression d'une dévotion aussi grand, aussi intime que lui à Veler. L'armure noire étincelait sous le soleil, et les dorures resplendissaient. Mordrak était...Beau. Cela pouvait sembler idiot, mais à ce moment-là, la haine qui habitait le massif guerrier disparut, et son visage n'exprima plus que la joie d'être là, et aussi un peu de déchirement à devoir partir de ce havre de paix.

Puis Mordrak remit son gantelet, et ressera tous les jointures de son armure. il était prêt. D'un mouvement d'épaules, il s'assura que son énorme épée était toujours là dans son dos. Puis il prit la route.

Silencieux, regardant droit devant lui, le guerrier ne pipa pas mort pendant plusieurs centaines de mètres. Il semblait animé d'un énergie coulant d'une source intarissable, et ne semblait pas non plus vouloir s'arrêter. En marchant, il parla d'une voix claire et forte, comme pour se rappeller les prières qu'il disait chaque jour le matin, le midi et le soir.

" Seul Veler Est Digne D'Admiration. Lui-Seul Doit Être Appellé. Que Sa Volonté Soit Faite en Trepalovia, Et Que Meurrent Ses Ennemis, Les Infidèles ! En Avant, Mordrak, Que Nul Ne S'Oppose A Ton Chemin. "

Les cheveux du guerrier flottaient librement, car il marchait à une vitesse conséquente. Un pas qui lui permettrait de ne pas s'essoufler sous le poids de son armure, mais de progresser assez vite pour ne pas être distancé en cas de traque. Les sens aux aguets, il commença à jeter régulièrement des coups d'oeil autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Ambre
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie non bridée...   Mar 15 Nov - 16:51

Ambre était toute ouïe, elle écoutait attentivement leur conversation, attendant que, sans le vouloir, ils trahissent leur alignement. Cela vint bien rapidement mais... Qu'est-ce qui lui prouvait qu'ils étaient bien ce qu'ils disaient ? Elle n'avait aucune preuve pour affirmer la chose. L'homme avait beau être très beau, elle ne se laissa pas émouvoir, sachant très bien que ce n'était qu'un jeu. Elle ne savait même pas à quoi ressemblait le joueur ni même quel âge il avait... C'était en quelque sorte un avantage et un désavantage de ce jeu. Les autres ne savaient qui on était ce qui lui assurer sa sécurité à elle mais elle n'avait aucune idée sur l'identité des autres joueurs et ça la faisaient rager.

L'homme décida de se mettre en route. Ambre réfléchit quelques instants avant de se décider : elle allait le suivre discrètement, histoire d'avoir un autre signe ou d'autres paroles sur son côté de la balance.
Elle se remit en marche et atteint bientôt son niveau, elle s'éloigna légèrement pour ne pas se faire repérer, si elle était trop près, son "illusion" ne marcherait avec personne.

La jeune fille l'observait du coin de l'oeil, il ne fallait pas qu'il tourne brusquement et disparaisse sans qu'elle s'en rende compte parce qu'elle regardait ailleurs, ce serait stupide et n'arrangerait pas ses affaires.

L'homme commença à parler. Se doutait-il qu'elle était là ? Non... Ses paroles ressemblaient à une sorte de prière et, à en croire ce qu'ils disaient, il se nommait Mordark... Ou plutôt, son personnage s'appelait Mordak. Était-il ici parce que, comme elle, il l'avait fait exprès ou s'était-il retrouvé bloqué dans le jeu sans possibilité de retour ? Encore des questions... Il fallait qu'elle s'arrête de réfléchir ! Mais, c'était le caractère de son personnage... Il faudrait qu'elle s'y fasse, qu'elle le veuille ou non. C'était ainsi.

Ambre remarqua que l'homme jetait des regards autour de lui. Soupçonnait-il qu'elle était là ? Ou bien est-ce qu'il veillait à ne pas se faire attaquer par une personne ennemie ? Rien ne pouvait lui répondre... Rien... Encore et toujours des questions, ça en devenait presque lassant.

Pendant qu'elle réfléchissait à tout cela, l'esprit d'Elisabeth prit quelques instant possession de celui d'Ambre et soudain, des choses lui manquèrent... La voix de son père, le rire de sa nourrice, toutes ces petites choses auxquelles elle ne faisait plus attention qui, soudainement, revenaient en masse, assaillant son esprit de toute part.

Ambre chassa les souvenirs d'Elisabeth et reprit sa tâche, l'homme n'avait pas disparu durant ce moment d'inattention, heureusement. Elle se remit à le surveiller, toujours aussi transparente.
Revenir en haut Aller en bas
Mordrak
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie non bridée...   Mar 15 Nov - 18:38

La marche continuait, à un bon rythme. Etonnant, pour un homme aussi lourdement armé ! Mais le passé de Mordrak pourrait tout expliquer...S'il avait existé. Il aurait été un guerrier dès son jeune âge, formé conjointement aux sacrements de Veler et aux attaques et parades. S'il avait existé.

Tout ce flux de pensées vint en même temps, et fut chassé. Seule restait la certitude que quelque chose devrait se produire. Il chasserait des Mauvais Joueurs, aujourd'hui, même s'il ne les appellait pas comme ça. L'esprit de Joey trouva dans sa situation quelque chose d'éminément risible : lui, le mollasson, incarnait à présent un fanatique décidé. Quelle ironie du sort...Ironie du sort, ou bien choix prédéterminé ? Il était déjà dans un état second à la création de ce personnage après tout.

Joey se rappellait aussi de son premier personnage, un Voleur mauvais du nom de Ragnar. Ragnar l'Ombre, tel qu'on le surnommait. Ragnar, qui avait atteint le niveau 8. Ragnar, supprimé dans une erreur de manipulation. Une larme coula sur le visage de Mordrak, qui ralentit momentanément.

Le guerrier s'ébroua, pour se reprendre. Ce genre de regrets n'avait pas lieu d'être ! Il deviendrait plus fort que Ragnar, il deviendrait un Modérateur, il serait le relais de l'autorité...Déjà, le caractère bien trempé de Mordrak revenait au galop. Comme le naturel...

" Je devrais...Je Dois Repartir En Chasse ! Quel Mollasson Je Fais, Veler Me Châtierais S'Il Me Voyait Faillir Ainsi Devant Le Mal ! "

Se redressant, Mordrak continua de marcher. Cependant, quand il s'était arrêté, il lui avait semblé entendre un léger bruit...Le suivait-on ? Ou bien, était-il encore victime de cette paranoïa que le Prêtre lui avait très légèrement reprochée ? Hésitant, il décida de ne rien dire et de continuer son chemin. Toutefois...Il serait un peu plus vigilant.

C'est donc les sens en alerte que Mordrak marcha d'un pas redevenu régulier et calme.

*Viens Là, Infidèle, Et Tu Recevras La Justice De Veler !*
Revenir en haut Aller en bas
Ambre
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie non bridée...   Dim 20 Nov - 15:43

Cet homme était décidément résistant. Il ne montrait aucun signe de faiblesse depuis le début de cette marche. Ambre, elle, ne portait pas sur son dos une lourde armure qui devait peser son poid. Elle n'avait rien, sinon son arc et... Son illusion qui la camouflait, mal, certes, mais qui la camouflait néanmoins.

Elle attendait le moment où l'homme croulerait sous la fatigue... Où il ne serait plus qu'un petit tas trempé de sueur dans sa grosse armure, qui, pour Ambre, était plus inutile qu'autre chose. Elle l'attendait ce moment... Ce moment où elle pourrait chasser cette illusion pour se montrer... Ce moment où elle demanderait de quel côté il était... Ce moment où...

Ses pensées s'effondrèrent, l'homme s'était remis à parler. Parlait-il souvent tout seul ? Savait-il qu'elle était là ? Et puis... Faillir devant le mal ? Le mal de quoi ? Elle n'en savait rien et ça l'agaçait. Elle aurait aimé lire dans la tête des gens pour leur arracher des informations de gré ou de force. Elle aurait aimé les rendre fous, leur faire croire des choses qui n'existaient pas...

Elisabeth secoua la tête. Elle ne devait pas avoir de telles pensées, elle ne devait pas vouloir la mort de certaines personnes. Trepalovia était sa nouvelle vie... Non... Trepalovia c'était sa vie. Le reste... Le reste n'était qu'une illusion... Le reste n'était que l'objet de ses rêves. Elle ne s'appelait Elisabeth Vandom. Elle était Ambre, une archère fière qui ne reculait devant rien et surtout pas devant un fou, certainement accroc à ce... Veler... Puisqu'il avait peur que cette personne le châtisse... Veler... Qui était Veler ? Avait-elle mal lu l'histoire et omis certains détails tandis qu'elle repassait au peigne fin toutes ces choses...

L'homme, Mordrak, ne tarda pas à se remettre en route, il n'était pas toujours pas fatigué. Cette armure ne commençait-elle donc pas à lui peser sur le dos ? N'était-elle pas un peu trop lourde ? Est-ce qu'il ne ressentait pas le besoin de s'arrêter pour respirer... Pour souffler un peu ? Il aurait sûrement bientôt ce besoin. Personne ne pouvait porter une telle masse sans être fatigué à un moment ou à un autre.
A moins que... A Trepalovia, chacun "configurait" son personnage comme il la souhaitait... Peut-être que Mordrak était résistant... Si c'était le cas, elle allait marcher sans le voir s'arrêter... Mais, elle n'en savait rien. Rien ne lui prouvait que le joueur avait programmé son personnage de la sorte.

Non ! Pas son personnage ! Trepalovia était la vraie vie ! Il fallait qu'elle arrête de penser à "l'Autre Monde"... A ce monde où elle n'était qu'une adolescente de 14 ans... A ce monde où elle s'ennuyait, où elle ne faisait rien de ses journées. Ici, elle vivait des aventures, elle s'amusait... Alors... Elisabeth devait cesser d'exister... Pour toujours, pour plus qu'elle ne soit embêtée par ses pensées, par ses sentiments, par ses peurs qui obscurcissaient son jugement.

L'illusion continuait de fonctionner mais de plus en plus d'anomalie se faisaient voir au fur et à mesure qu'Ambre pensait à d'autres choses. Elle mit un certain temps avant de s'en rendre compte et la reforma rapidement pour ne pas se faire repérer par l'homme qui continuait de marcher... De marcher... Toujours, il marchait... Comme s'il ne devait jamais s'arrêter avant d'avoir atteint un put qu'il s'était prédestiné... Un endroit où il voulait aller même s'il devait en mourir de fatigue... En tout cas, il n'avait pas l'air de vouloir s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Mordrak
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rêverie non bridée...   Dim 20 Nov - 16:45

La fin de l'après-midi approchait, et Mordrak ne s'arrêtait pas. En réalité, il souffrait, mais le guerrier fanatique qu'il était avait depuis longtemps appris à faire complète abstraction de la douleur.

La sueur commençait à couler de son front, et de temps en temps, il devait décoller ses cheveux de devant ses yeux. Cependant, pour rien au monde il ne se serait arrêté. La chasse aux Infidèles prenait le pas sur toute obligation de ce monde matériel.

Monde matériel...Une pensée qui éveillait, encore une fois, le souvenir de l'autre monde, de la réalité. Réalité ou cauchemard ? Un temps de réflexion, avant de répondre " Cauchemard ", intérieurement. Voilà. Plus la peine d'y revenir, Joey, laisses Mordrak contrôler tout ça.

Soudain, Mordrak déboucha dans une clairière, tout à fait indiquée pour bivouaquer. Il s'arrêta au milieu de celle-ci, réfléchissant. Oh, bien sûr, la chasse importait. Mais il faudrait arriver en bonne santé quand même. Et puis, il devait prier Veler !

La décision fut donc prise : Mordrak dormirait ici ce soir.

Déposant son barda contre un arbre, Mordrak fit le tour des environs, histoire de vérifier qu'il s'était trompé. Effectivement, il ne trouva rien.

" Décidément...Que Je Puis Être Suspicieux ! "

Allumant un feu sommaire avec ce qu'il avait prévu à cet effet, le guerrier fit rôtir très vite un petit animal assez étrange qu'il avait attrapé récemment. Ce dernier tenait du lapin quant à sa musculature, mais était aussi volumineux qu'un gros chien. Très utile quand on voyage léger.

Après un repas tranquille, Mordrak se plaça au milieu de la clairière, après avoir enlevé son armure. Il ne portait qu'une espèce de chasuble, et le refraichissement dû à la nuit le fit frissoner.

Il entonna alors sa prière du soir d'une voix grave et forte, comme toujours.

" Ô Divin Veler, Que Ta Volonté Soit Accomplie, Je T'En Conjure, Ecoutes Le Pêcheur Qui S'Adresse A Ta Magnificience, Et Ne Me Juges Pas Sur Mes Mauvaises Actions, Mais Permets-Moi De Te Servir Encore, Pour Les Siècles Des Siècles. Gloire A Toi ! "

Après cette prière courte, étudiée pour les champs de bataille, Mordak retourna enfiler son armure, au cas où, et s'adossa à un arbre. Le sommeil commençait doucement à l'envahir...
Revenir en haut Aller en bas
Le_Serveur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 320
Localisation : Au fond de la Toile...
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Rêverie non bridée...   Jeu 9 Sep - 13:58

Finalement, Mordrak s'endormit, inconscient du danger. Ambre en profita pour relâcher sa concentration pour annuler son sortilège d'illusion. Maintenir cette magie aussi longtemps l'avait complètement épuisée elle aussi.
Elle réfléchit un instant. Cet homme sortait d'un temple, c'était un chevalier qui avait l'air pieu. Il était donc fort probable qu'il soit d'alignement "bon". Pourquoi avait-elle perdu autant de temps ? Bon, au moins maintenant, vu la situation, elle pouvait trouver une excuse pour l'aborder plus facilement au lieu de surgir soudainement devant lui après l'avoir suivi, histoire de bien porter ses intentions à confusion.

Absorbée par sa réflexion et rapidement envahie par la rêverie, Ambre s'adossa elle aussi à un arbre et en oublia ses instints de chasseuse.

Des petits cliquetits et bruissements de feuille la tirèrent soudainement de son état de contemplation introspective. Elle tourna la tête à droite et à gauche... : rien. Soudain l'angoisse la prit au ventre. Elle leva enfin la têe pour apercevoir au dessus d'elle une énorme tête triangulaire verte avec de gros yeux globuleux et des mandibules tranchantes comme deux poignards, grandes ouvertes. Juste à côté, deux grosses et larges pattes de la même couleur munies de longs crochets étaient prètent à jaillir sur leur proie.

Après un petit cri de surprise et d'effroi, elle plongea sur le côté juste à temps... ou presque. L'une de ses jambes fut transpercée par un crochet et tirée vers le haut. L'autre patte s'empressa de venir assurer sa prise en allant se planter dans le ventre de la pauvre elfe qui s'était retrouvée la tête en bas sans pouvoir réagir. La douleur était intense et paralysante. Ambre soudain comprit : c'en était terminée. La carapace de cet insecte était trop épaisse pour qu'elle puisse la transpercer avec sa dague si jamais elle avait le temps de l'attraper. Elle céda à la terreur et à la panique, lorsque les mandibules s'approchaient comme au ralenti, son cerveau turbinait à la recherche d'une solution.
Ce n'était pas possible ! Elle n'allait pas mourir ainsi ! Elle ne voulait pas mourrir ! Que faisait cet imbecile de chevalier ? Il dormait ! Il aurait pu la sauver ! ...

Une fois que son cerveau eut fait tous les calculs possibles et immaginables et que ses pensées aient imaginées toutes sortes de possibilités en quelques fractions de secondes, Ambre se résigna enfin : elle ne pouvait rien faire, les mandibules étaient déjà sur elle. Sa vie défila alors devant ses yeux et elle s'évanouit au moment où les ciseaux accérés lui dcoupaient la cage thoracique.

[...]

La manticore déposa la carcasse au sol après l'avoir bien entâmée. Dvant elle, il y avait un autre beau spécimen de nourriture avec une carapace. Voilà qui ferait un excellent présent pour la femelle qu'il avait repéré. Un met aprécié et long à décortiquer lui éviterait probablement de se faire dévorer avant d'avoir fini de s'accoupler...

L'insecte géant s'approcha lentement de sa proie qui semblait inerte et qui n'avait pas réagit à sa présence. Elle se positionna et... attaqua brusquement. Attrappant les épaules avec ses crochets, elle souleva jusqu'à sa gueule le paladin dont les yeux s'étaient ouvert et exorbité soudainement sous la douleur mais qui n'était pas encore réveillé ni capable de comprendre ce qu'il se passait. Les mandibules se plantèrent alors, mettant ainsi fin à la vie du malheureux Mordak...

--------------------

Joueurs Mordak et Ambre => décédés.

_________________
"Vous êtes en mon pouvoir... Pour toujours et à jamais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rêverie non bridée...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rêverie non bridée...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rêverie solitaire
» Bridélice
» The Destiny [PV Rêverie (Muzyk')]
» Sylvana- Desirs obscurs dans une douce Rêverie [Duchesse d'Eteniril]
» Rêverie de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trepalovia :: Connection au Serveur :: Le monde de Trepalovia :: Le Vieux Grimoire-
Sauter vers: