Trepalovia

La vie n'est qu'un jeu... Mais quand celui-ci se transforme en cauchemar, les esprits s'éveillent
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Métier] Militaire : Instruire et gérer un groupe de bleus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: [Métier] Militaire : Instruire et gérer un groupe de bleus   Ven 5 Aoû - 17:53

Sur l'invitation du roi en personne, Zworg bien qu'il soit un Orque, avait été intégré à l'armée du roi en tant que Sergent. Ils avaient besoin d'instructeurs pour de nouvelles recrues. Préparaient-ils une campagne prochaine ? Prévoyaient-ils à nouveau d'attaquer le dragon ? En tout cas ce n'était pas pour demain et en attendant, Zworg, entre deux quêtes, gagnait sa vie en instruisant de la bleusaille.

Il avait une liste écrite sur un morceau de parchemin avec le nom des recrues qui lui avaient été confiées, une dizaine. Il y avait Antoine, Farmin, Etoile, Pierre, Sylvain, Manorin, Elémir, Ysdor, Serdo
et Nimo. Il constata qu'il s'agissait tous d'humains à l'exception d'Elémir, un jeune demi-Elfe.

"Ecoutez-moi bien les jeunes ! Je suis Zworg, votre nouveau Sergent-Instructeur ! Si le fait que je sois un Orque pose un problème à quelqu'un, qu'il s'en aille tout de suite et se trouve un autre instructeur, mais dans ce cas je lui souhaite bonne chance !

Bien, on va commencer les exercices dès aujourdhui. Vous allez vous familiariser avec votre équipement et dès demain on attaque les choses sérieuses. C'est clair pour tout le monde ?"


Les soldats aquiescèrent.

"Bon, alors contrairement à ce que vous pouvez croire, la lance, c'est l'arme première du soldat, et pas seulement du soldat de base ! Après seulement vient l'épée ! Aujourd'hui et comme tous les matins, ce sera entrainement à la lance, et ce soir à l'épée. Aujourd'hui vous allez apprendre à piquer et à lancer ! A midi vous aurez deux heures de pause et après on ira en patrouille. Aujourd'hui c'est exceptionnel mais à partir de demain vous travaillerez votre endurance notamment la course. C'est très important pour un soldat d'être endurant, il suffit pas de savoir taper fort un bon coup avant d'être essoufflé ! Il faut pouvoir tenir le rythme d'un combat, c'est ce qui vous sauvera un jour la vie !

Bien, avant de commencer, est-ce que quelqu'un a un commentaire à faire ou une question à poser ? Allez-y, je mords pas... Personne ? C'est pas grave, ça viendra !

Bon, restez en ligne, je vais déjà vérifier que vous êtes équipés correctement."


Zworg fit la revue de troupe. Il serra deux trois lanières, rajusta un casque qui avait l'air un peu grand, corrigea la posture de certains, nottament la façon de tenir sa lance puis s'attarda un moment à regarder le visage de Manorin dont les yeux se baissèrent en même temps que la tête, des mèches venant lui cacher un peu plus la figure... Etait-il seulement jeune et svelte dans un équipement un peu ample ? Ou était-ce autre chose ? Peu importe.

Bon, ça va à peu près, mais assurez vous de toujours être bien arnaché, sinon c'est la ceinture qui tombe avec le poids de l'épée, le casque qui glisse ou bien l'armure qui gigotte. Ah oui, et les chausses, très important aussi. Bref, passons aux exercices. Vosu voyez la cible là-bas ? Vous allez chacun votre tour m'y envoyer votre lance, je veux évaluer votre force et voir comment vous vous débrouillez.

Il y avait une grande cible de paille accrochée à un des murs de la courre d'entrainement de la caserne. Il se mis à une vaintaine de mètres et leur demanda de "regarder comment on fait."

Zworg pris la lance d'une des recrues et leur montra comment la saisir pour lancer, comment viser et quel mouvement il fallait faire. Après quoi, il s'exécuta. D'un geste puissant, il propulsa l'arme qui alla s'encastrer dans la cible.

"Et voilà !"

Il fit rapprocher ses recrues à une dizaine de mètres tandis qu'il allait retirer la lance de la cible, puis les laissa prendre leur temps pour viser et tirer chacun leur tour. Ce ne fut pas très brillant, un seul parvint à toucher juste.

"Pas si évident que ça hein ? Le tout c'est de bien trouver l'équilibre de votre arme, après, c'est surtout le geste qu'il faut travailler. Une lance c'est assez lourd mais l'avantage c'est que le poids est assez bien réparti. Il faut que vous arriviez à faire de votre arme une extension de votre bras, une partie de vous-même. Lorsque vous y arriverez, vous commencerez à maîtriser le sujet. Bien, on continue l'entrainement..."

-----------

____(Pierre)__________(Elémir)__________(Antoine)__________(Ysdor)__________(Farmin)_______(Sylvain et son morph de feu)

____(Etoile)__________(Serdo)__________(Manorin)


_________________


Dernière édition par Zworg le Mer 2 Nov - 19:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: [Métier] Militaire : Instruire et gérer un groupe de bleus   Lun 12 Sep - 16:59

Quelques jours plus tard…

« Allez les mauviettes ! Il faut courir ! L’endurance : c’est la clé ! »

L’entrainement des recrues continuait. Comme tous les matins on commençait par courir autour de la caserne, dans tout le pâté de maison. Au début c’était léger : pas d’équipement pour les premières fois et un rythme de foulée soutenu. Maintenant, c’était avec armes et armures, et la cadence avait accéléré. Tout le monde suivait en faisant de son mieux, mais si l’un trébuchait, on ne l’attendait pas, il avait intérêt à rattraper le groupe sinon il avait un entraînement supplémentaire en plus d’être de corvée. Manorin était toujours le dernier, à la traîne parfois et par conséquent toujours de corvée. Mais grâce à Zworg et ses conseils, la recrue parvint à considérer cela comme une aubaine. En plus, ses compétences culinaires lui avait permis de se faire bien voir dans le groupe qui se moquait jusque là de sa faible condition physique et de ses ratés, le charriant jusqu’à lui dire qu’il ferait mieux de retourner chez sa mère. Mais ce qu’ils ne savaient pas, c’était les raisons qui avaient poussé Manorin à s’engager.

Un soir, peu de temps après son recrutement et les premières moqueries, que Zworg avait fait cesser en sa présence mais qui ne devaient pas discontinuer le reste du temps, Manorin avait eu un long entretien avec son Sergent qu’il avait eu du mal à accepter en temps que tel. En réalité, il s’agissait d’un enfant bâtard du défunt chevalier de la princesse. Sa mère, une servante, était morte en couche et l’enfant avait été confiée à la grand-mère, une tisserande âgée. Son père venait la voir régulièrement et lui parlait beaucoup de la princesse et de ses propres exploits héroïques de jeunesse. L’enfant grandit dans l’admiration et l’attente de son père qui n’avait que peu l’occasion de le voir jusqu’au jour de l’enlèvement de la princesse et où son père mourut tristement. Ce fut un choc, qui se transforma en haine contre les gobelins et autre créatures du genre. L’envie de vengeance, de retrouver la princesse lui occupa l’esprit sans lui permettre de faire quoi que ce soit tant que sa vieille grand-mère, dont il fallait s’occuper à présent, était en vie. La pauvre fut terrassée un jour par une crise cardiaque. Minorin s’en voulu de n’avoir rien pu faire pour la sauver, le temps de courir à l’hospice il était déjà trop tard. Pratiquement sans le sou et toujours motivé par la rage, Manorin s’engagea dans l’armée.

Ce fut tout ce que Zworg pu apprendre de la vie de sa recrue ce jour là. Mais depuis, tous les matins avant l’aube, Minorin subit un entraînement particulier de la part de Zworg qui a cherché à repérer ses talents et ses affinités, faisant de cette recrue une privilégiée par rapport aux autres. Après de nombreux essais, il s’avéra que le fouet-lame, arme peu commune et difficile à maîtriser, serait son arme de prédilection, et deux petites dagues seraient ses armes secondaires. Légèreté et agilité, voilà un excellent potentiel. Minorin apprenait beaucoup l’esquive et s’entraînait à la moindre occasion. Malgré une faible constitution (logique en réalité mais Zworg n’en aurait la raison que plus tard) et une piètre endurance, Manorin développait ses propres talents. Plus de souplesse que de muscles, plus de puissance que d’endurance, c’était ce que Grégory, par l’intermédiaire de son personnage, lui faisait travailler. Chercher d’où lui venaient toutes ses connaissances en matière d’entrainement lui avait fait ressurgir des souvenirs de sa vie d’en temps. Parfois il lui arrivait de se souvenir, de travailler sa mémoire, mais bien vite il oubliait pour replonger dans sa nouvelle vie…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: [Métier] Militaire : Instruire et gérer un groupe de bleus   Mer 28 Sep - 17:21

« Hia ! Héi ! Mmm…Hia ! Aaaah Ha ! Mmm…Ha ! »

Comme d’habitude, Manorin s’entrainait seul à une heure précoce du matin, avant même son entrainement personnel avec Zworg. D’ailleurs, celui-ci arrivait et lui demanda immédiatement :

« Eh, dis-moi, qu’est-ce que c’est que cette arme ? Ce n’est pas avec ça que tu es sensé t’entrainer»

« Oh ! Sergent ! Hum hum (Manorin se racle un peu la gorge mais au lieu de l’éclaircir c’est pour en aggraver le timbre) ! Euh ça ? Je sais pas trop, en fait je l’ai trouvé dans la réserve et avec l’obscurité je l’ai prise pour une lance. Mais ça a une lame courbe, ça ressemble à une hallebarde mais c’est pas ça non plus. »

« Non, non c’est un type de lance, mais qui n’est pas conventionnel. »

« En tout cas j’aime bien… Est-ce que, euh je pourrais continuer à m’entraîner avec, Sergent ? »

« Tu fais comme tu veux si c’est durant ton temps libre, je te l’ai déjà dit. C’est bien de savoir manier différentes armes et puisque c’est un type de lance ça ne devrait pas poser de problème. Mais on a choisi ensemble les armes que tu devrais apprendre à maîtriser rappelle-toi. »

« Oui c’est vrai… »

« Allez, montre moi quand même comment tu te débrouilles avec cette arme, mes conseils te serviront autant pour le maniement de la lance classique. Vas-y mets-toi là et attaque moi. »

« Vous… Vous attaquer Sergent ? Vraiment ? Mais vous n’êtes même pas armé. »

« Vas-y j’te dis ! T’inquiète pas j’ai mon bouclier ! Et ne te retiens pas. N’ai pas peur de me blesser surtout. Rappelles-toi de ce que tu ressentais au départ quand tu as su que j’allais être ton instructeur, toi qui hais les « mauvais » comme tu les appelles. »

« Je…, je vais essayer. »


Manorin ferma les yeux un instant puis plongea dans ses souvenirs pour essayer de faire ressurgir sa colère et sa rage. Puis, semblant déterminé, envoya un premier coup direct.
Zworg para en déviant la lame d’un coup de bouclier. Manorin appliqua les conseils de son instructeur sur le ressenti et les contacts pour utiliser ce nouvel élan afin de frapper immédiatement de manière latérale en jouant sur ses appuis et sur sa prise. Zworg esquiva en se cambrant, la distance de l’attaque était trop juste pour le toucher. La lance continua dans son élan pour revenir en diagonale. Manorin était doué, mais c’est vrai que la puissance lui manquait, la vitesse d’attaque s’en ressentait. Zworg se baissa pour éviter la lame, traitresse, de cette lance particulière.

« Allez, du nerf ! Je suis là ! Ton ennemi là ! Juste devant toi ! Là ! Allez, attaque ! »

Manorin redoubla d’efforts mais la précipitation était en train de lui faire commettre des erreurs sur ses appuis, ses angles d’attaque et ses positions. Manorin enchaîna trois attaques piquées mais Zworg, après avoir évité les deux premières, parvint à se placer de façon à pouvoir saisir l’arme et les connaissances de Grégory en matière de sport de combat vinrent brusquement s’appliquer avec un « atemi » dans les côtes et une prise de désarmement. C’était beaucoup plus facile pour lui de se battre contre des humains prévisibles que contre des monstres et il ne se gênait pas pour montrer ses talents.

Manorin se retrouva projeté à terre, la soudaineté de l’évènement lui faisant retrouver la « réalité » et lui incitant à ne pas réattaquer, surtout sans arme à présent.

« Ouai, c’est pas mal, y avait de l’idée, tu commences à saisir quelques positions et tu arrive à improviser avec le potentiel de cette arme, c’est bien… Mais bon, comme je l’ai dit : tu verras plus tard pour celle-ci. Tiens, j’y pense… On fera du tir à l’arc tout à l’heure. Un soldat se doit d’être polyvalent avant de se spécialiser… Enfin, en tout cas c’est ce qu’on m’a dit de vous apprendre. »

« Mais au fait, Sergent, vous n’étiez pas soldat avant ? »

« J’te l’ai pas déjà dit ? J’étais mercenaire, enfin, je le suis toujours ! C’est parce que le roi m’a proposé ce poste que j’ai accepté. »

« Vous avez rencontré le roi ? »


« Je l’ai vu de loin mais je ne lui ai pas parlé. C’est un général, je crois, avec qui j’ai fait toute la conversation. »

« Vous nous raconterez un jour vos aventures ? Je suis curieuse…euh ! Enfin ça m’intéresse, Sergent. »

« Ouai, peut-être… sûrement… Mais pas maintenant, allez, reprenons l’entraînement ! Rappelle-toi, des appuis solides dans le sol, comme je t'ai montré, et une attaque franche. »

« Oui Sergent ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Métier] Militaire : Instruire et gérer un groupe de bleus   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Métier] Militaire : Instruire et gérer un groupe de bleus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gondor - Sources] La Vie Militaire Gondorienne
» [Guide]Du métier d'avocat
» USA : le budget militaire coûte plus cher que le plan de sauvetage
» quelle est cette décoration militaire ?
» chemisette militaire reglementaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trepalovia :: Algarà, Pays des Hommes - Centre :: Hamsburg-
Sauter vers: