Trepalovia

La vie n'est qu'un jeu... Mais quand celui-ci se transforme en cauchemar, les esprits s'éveillent
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Perdu sur une île...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moghar
Joueur(se)
Joueur(se)
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 10/10/2010

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
1/10  (1/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Perdu sur une île...   Sam 28 Mai - 1:22

En provenance du désert :"Perdu dans le désert"

"J'te dépose là"

Et Todus attérit violemment, créant un mini cratère à l'impact. Il attrappa son compagnon de voyage (ou plutôt son fardeau qui s'était fortement aggripé à son cou) pour le déposer devant lui.

"J'repars vers le nord. Bonne chance à toi !"

Et à peine eut-il dit cela qu'il s'envola dans les aris dans un bon prodigieux pour rapidement disparaître derrière les nuages. La puissante impulsion créa un souffle d'air dans son sillage.

Moghar en retomba sur le c** avec les jambes en coton. Il était blanc comme un linge !

Plus jamais ! Non, plus jamais il n'accèpterait ce genre de service de la part d'un inconnu, aussi sincère soit-il ! Ca aurait pu être "fun", ça "ressemblait" à des montagnes russes, mais c'était le pire du pire !

"Ha ha ha ha ha ha !"

Moghar ricanna nerveusement. De soulagement après cette frousse intense ? Ou pas... En tout cas son rire malade ressemblait à un rire de dément. comme d'habitude en fait. Le faisait-il exprès ou bien ne pouvait-il rire d'une autre manière ? En tout cas, il fut vite coupé dans son élan à cause de la contraction de ses muscles abdominaux et de son diaphragme. L'estomac mis à mal voulut alors s'exprimer pleinement et soudainement :

"Bwoueeeeeeeeeuuuuuuuuuuurk ! Aeurgh..."

Moghar se mit à proférer des insultes initelligibles dans sa barbe, à l'encontre de son sauveur. En même temps, de quoi se mêlait-il celui-là encore ? Non mais j'vous jure !

*Aller Jess, on se reprend ! ... Jess ? Mais qui c'est celui-là déjà ? Nan, moi c'est Moghar ! Moghar : Le nécromancien de pacotille !* "Ha ha ha ha ha ha huoummmm ? .... Gluups... Haaaaah bweearg ! Maudit soit-il !"

Moghar remarqua qu'il était prêt de l'eau. Il tituba jusqu'à celle-ci pour s'y débaroubouiller. Penché à genoux au dessus du liquide réfléchissant, il remarqua son visage livide qui lui donnait l'air d'un mort-vivant... c'était un comble ! Il ricanna encore intérieurement avant de s'asperger la figure. Le petit vent frais l'aida à reprendre ses esprits.

Au fait, où est-ce qu'il avait encore attéri ? Il contempla l'horizon avant de regarder derrière lui... Non mais bougre de... ! Saisi d'un élan de stress, il se releva rapidement pour parcourir un quinzaine de mètres à peine entre quelques arbres pour se retrouver à nouveau face à l'eau.

Moghar ricanna bêtement, cette fois d'un air d'abattement face à cette situation vraiment très stupide : il n'était pas au bord du lac... il était au milieu du lac ! .... Oui, bon, presque, parce qu'il était proche d'un rivage mais tout de même ! Non mais quelle idée d'atterrir ici ?! Et maintenant quoi ? Rejoindre la côte à la nage ? Ouai... Savait-il au moins nager ?..... Oui ouf, apparemment. enfin, il n'en était même pas sûr. Et puis, qui lui disait qu'il n'y avait pas de redoutables prédateurs tapis au fond du lac attendant qu'une pauvre victime y plnge pour la gober ?...

Moghar s'assit en tailleur. Le regard perdu dans le vide. Il devait réfléchir maintenant ! ... Faire un radeau ? Ouai, il moisirait avant de l'avoir entâmé car il n'avait rien pour cela. Et puis, par où aller de toute façon et dans quel but ? Avait-il un but déjà ? Commencer par se sortir de là pour commencer...

Perdu dans ses pensées, Moghar jetait distraitement des petits cailloux dans l'eau, attendant une idée fulgurante qui viendrait jaillir dans son esprit éparse. Quand soudain, alors qu'il regardait vaguement la surface, son oeil fut attiré par quelque chose...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Perdu sur une île...   Mar 21 Juin - 17:14

Iyia s’amusait beaucoup à découvrir le monde et ses merveilles, aussi bien sous marines que terrestres. Elle riait beaucoup en jouant avec des créatures inconnues (en les effrayant la plupart du temps), et ne se frustrait pas trop de leur fuite ou de leurs tentatives d’agression parfois. Se mouvoir sur la terre ferme était compliqué, mais elle commençait à avoir la technique. Jusqu’à présent elle n’avait pu explorer que les abords immédiats de quelques côtes mais avait bien l’intention d’aller voir plus loin.

Elle avait déjà aperçut des humains de loin mais on lui avait plus que tout formellement interdit de s’en approcher, c’était la créature terrestre la plus dangereuse de tout Trepalovia ! Pourtant, elle ne voyait pas pourquoi une créature qui leur ressemblait en partie pouvait être si dangereuse… Elle ne doutait pas qu’elles le soient mais pas plus qu’elle-même pouvait être dangereuse envers ces créatures, incapables de respirer sous l’eau comme toutes les autres… Mais sa curiosité était supérieure à tout cela. Elle aurait aimé pouvoir communiquer avec les créatures terrestres et particulièrement ces humains dotés de parole. Contrairement aux dauphins qui avaient un langage simple, les humains et autres hominidés terrestres avaient une communication orale très complexe, probablement difficile à apprendre, mais pas impossible !

Iyia avait suivit un banc de poisson-loups qui remontaient une rivière et s’était retrouvée finalement au milieu d’un grand lac. Très grand et très beau, aussi bien sous l’eau qu’à l’air libre, avec ses magnifiques paysages verdoyants sous un ciel jusque là très bleu. Elle se promena un peu jusqu’à ce quelque chose attire son attention. Quelque chose était en train de tomber du ciel !

L’objet non identifié s’écrasa sur un ilot non loin de la rive (en tout cas pour elle à la nage). Puis, soudain, il repartit comme il était venu. Iyia s’approcha de l’îlot, intriguée…

Elle en fit le tour à bonne distance puis aperçut soudain une créature de forme humaine, la peau sombre, la crinière blanche. Elle le guetta un instant, l’observant par en dessous de la surface. Que faisait-il ? Il jetait des petites choses dans l’eau qui faisaient « plick » et tournait vaguement la tête à droite à gauche. Elle était un peu loin pour bien voir mais bouger risquait de la faire remarquer… Oh et puis zut, c’était une bonne opportunité de satisfaire sa curiosité.

Plongeant un peu plus sous la surface, Iyia nagea en direction de l’individu intéressant puis s’arrêta pour le guetter à nouveau… Il semblait l’avoir repéré car ses yeux étaient pointés dans sa direction… Que faire ? Elle aimerait bien prendre contact… Sa curiosité eut raison de sa nervosité et elle souleva lentement la tête hors de l’eau pour le regarder en souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moghar
Joueur(se)
Joueur(se)
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 10/10/2010

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
1/10  (1/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Perdu sur une île...   Dim 4 Sep - 15:56

Moghar, le regard perdu dans le vague, jette des petits cailloux dans l'eau en faisant semblant de réfléchir à comment partir de cette îlot. C'est alors qu'il la voit !

Quelque chose glisse sous la surface à une dizaine de mètres un peu plus loin. L'eau est et le temps sont clairs, il distingue parfaitement une forme qui se déplace. Une grande forme, même... Oh là là c'ets ce qu'il redoutait ! Un monstre ! Une créature sous marine prête à la devorer ? Qu'est-ce que ça pouvait être ? Un crocodile peut-être ? Non, ça ressemblait plus à un poisson... Un requin ? Non pas dans ces eaux douces... Quoi que... On dirait une crinière... Qu'est-ce qui pourrait bien avoir une crinière ? Un léviatan ? Non c'est bien plus grand que ça. Un bébé peut-être ? Etrange... Peut-être serait-il pplus prudent de s'éloigner du bord non ?

La créature s'arrête soudainement puis sort quelque chose de l'eau : sa crinière. C'était donc bien une crinière... Mais ? Des yeux ? Alors c'est une tête ! Une tête vaguement humaine même... Une sirène ? Oh là là, des ennuis en perspective ! Mais qu'est-ce qu'une sirène ferait par ici ? A moins tout simplement que ce lac soit habité par ces créatures...

Quelque chose toutefois interpelle Moghar. Bien que la créature ait pris l'initiative d'avancer vers lui et de découvrir une partie de son visage. D'ailleurs son visage était presque entièrement hors de l'eau et elle découvrait un sourire. C'était bien une femelle, mais était-ce une sirène, une ondine, ou bien une océanide ? En tout cas Moghar était quelque peu rassuré car sa présence signifiait qu'il n'y avait pas de danger de type monstre sanguinaire dans les parages...

Que devait-il faire ? Tenter le contact ? Parlait-elle au moins sa langue ? Ou bien l'impressionner avec ses pouvoirs pour qu'elle ne lui cherche pas des noises ? C'était risquer de déclencher des hostilités. Pour le moment il ne sentait aucune magie émaner d'elle, ni même l'envie irrésistible de la rejoindre comme le raconte les légendes. Ah mais oui ! Méfiance ! Elle n'avait pas encore chanté ! L'inviter à parler était out aussi risqué... Mais bon, Moghar était coincé sur son île alors autant tenter quelque chose...

"Euh... Bonjour ? Vous vivez par ici ? Euh... non par ce que je ne veux pas vous déranger, si vous vous voulez que je partes pas de problème, je ne demande même que ça ! Je suis arrivé ici par erreur... Euh... Ouai, on dirait bien que vous ne comprenez rien à ce que je raconte..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Perdu sur une île...   Mer 2 Nov - 17:12

L’humain avait remarqué sa présence et se mit à lui parler. Enfin, à émettre des sons rigolos avec sa bouche. Iyia sourit en riant intérieurement. Parmi les créatures terrestres, les humanoïdes étaient leurs plus proches cousins et leur faculté de communication, certes primitive de son point de vue, était particulièrement fascinante ! Pour sûr, elle n’avait rien compris de ce qu’il venait de dire, mais peu importe, le timbre de sa voix lui disait qu’il n’avait pas d’intention agressives. C’était l’avantage d’avoir un langage basé sur les timbres de la voix, puis que parler sous l’eau reviendrait à expirer de l’air et pour cela, encore faudrait-il en avoir suffisamment. C’est pourquoi l’air emmagasiné n’est utilisé sous l’eau que dans un circuit fermé permettant d’émettre des sons mais pas d’avoir un langage articulé.

Iyia avait envie de s’amuser avec cet humain qui avait l’air morose. Peut-être ne savait-il pas nager et était-il bloqué sur cette petite île ? Impossible : tous les animaux savent nager ! Alors quoi ? Pour en avoir le cœur net, l’ondine invita d’un geste de la main le nécromancien à la rejoindre dans l’eau. Devant sa mine étrange et son hésitation, elle lui balança une gerbe d’eau à la figure avant d’émettre des petits son aigus ressemblant à n’en point douter à un rire. Après avoir fait cela, elle plongea un instant pour réapparaitre un peu plus loin et renouveler son invitation. Mais qu’attendait-il ? Il était vraiment lent à se décider, et puis quoi qu’il marmonne, de toute façon, elle ne comprenait rien. Iyia s’impatientait très vite et s’amusa à faire le tour de l’îlot, vérifiant ainsi que l’endroit était désert à part eux et les poissons autochtones. Avait-il déjà mis les pieds dans l’eau ? Arrivée non loin de lui, elle sauta hors de l’eau pour aller s’asseoir sur le rebord rocheux. On pouvait constater de nombreuses éraflures sur sa queue, preuve s’il en était qu’elle avait l’habitude de s’en servir pour ramper hors de l’eau. Ce n’était pas très pratique, rien à voir avec des jambes humaines c’est sûr, mais la flexibilité et la puissance de cet appendice lui permettait de tenir son buste quasi-verticalement, lui permettant ainsi de ramper comme un serpent pour se déplacer sur la terre-ferme, chose dont les sirènes étaient incapables à cause de leur nageoire aplatie. Cette position toutefois aurait pu attirer le regard de n’importe quel humain, déjà du fait de l’apparente e découverte poitrine, bien que masquée par quelques mèches de cheveux, mais aussi par le fait que le sexe aurait pu être à découvert lui-aussi. Heureusement chez les ondins, celui-ci était protégé par une ceinture de peau couverte de grosses écailles résistantes qui faisait en plus office d’artifice car elles étaient souvent colorées.

Impatiente de jouer avec son nouvel objet d’attention, Iyia replongea dans le lac et vint tendre sa main à l’humain. En fait, elle n’avait pas particulièrement l’intention de prendre la sienne, c’était juste une invitation supplémentaire…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moghar
Joueur(se)
Joueur(se)
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 10/10/2010

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
1/10  (1/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Perdu sur une île...   Jeu 17 Nov - 16:03

Moghar avait raison, c’était une sirène ou une ondine leurs cousines, en tout cas, elle en avait tout l’air. Elle était sublime, même aux yeux d’un nécromancien à moitié fou, en tout cas aux yeux de Jess derrière le personnage.

Selon toute vraisemblance, elle ne comprenait rien à ce qu’il lui racontait, ou en tout cas ne s’emblait pas y prêter attention. Elle sembla ricaner mais ce son cristallin et mélodieux était envoutant. Elle l’invita à la rejoindre dans l’eau d’un geste de la main.

*Perdu ! Je suis perdu ! Si je cède elle va m’entrainer au fond de l’eau ! Pas de doute, elle a l’intention de s’amuser avec moi ! Moghar ressaisit toi !*

Une gerbe d’éclaboussure tira Moghar de sa réflexion, l’obligeant à reporter son regard sur l’ondine. Même si le piège était apparent, il fallait bien qu’il traverse à la nage pour rejoindre la rive. Comment pouvait-il faire autrement que d’entrer dans l’eau ? Bon, évidement, s’il n y avait pas eu cette sirène pour lui prouver qu’il n’y avait pas de monstre marin à proximité, il aurait pu attendre encore des heures à se poser des questions, mais maintenant qu’elle était là, c’était peut-être encore pire qu’un monstre marin non ?

Se concentrer à nouveau sur ses tergiversation permit à Moghar de détourner son attention de la créature et de se rendre compte soudain qu’elle avait replongé. Que faisait-elle ? Elle s’éloignait derrière l’île… Peut-être était-ce le moment ! Moghar se donna deux petites claques sur les joues et sauta dans l’eau, décidé à traverser. Il s’arrêta soudain après quelques pas, pris d’un étrange sentiment paranoïaque.

*Et si c’était exactement ce qu’elle attendait ? Que j’entre dans l’eau ? Puisqu’elle ne peut pas venir me chercher, si je me réfugie au milieu de l’île, si je m’attache à un arbre, elle ne pourra pas m’entraîner dans l’eau même si elle parvient à m’envouter ! Vite ! Demi-tour !*

Mais quand Moghar tourna la tête, ce fut pour constater que l’ondine se tenait là derrière lui, assise sur le rebord rocheux de l’îlot. C’était vraiment une créature magnifique et attirante, avec des formes parfaites, du moins pour sa moitié humaine. C’était curieux toutefois, Moghar n’avait pas l’impression d’être envouté plus que ça. De toute façon, il était plus attiré par les cadavres que par les vivants… Mais qu’est-ce qu’il était en train de penser là ? C’était la nature sournoise du personnage ça ! Jess était un jeune homme comme les autres, et oui, cette sirène était belle et attirante… enfin bref, peut-être était-ce le moment crucial où il devait profiter qu’elle soit sortie de l’eau pour foncer vers la berge opposée ? En était-il capable ? Aurait-il le temps d’y arriver avant qu’elle ne replonge ? Impossible… Pourtant, son corps agissait de lui-même, pensant que la fuite était la meilleure échappatoire face à cette « terrifiante » créature.

A peine se retourna-t-il pour avancer de quelques brasses en panique que l’ondine était déjà à un mètre devant lui à lui tendre la main pour l’inciter à continuer et à la suivre. Moghar n’avait pas l’intention de saisir cette main tendue et détourna le regard, s’obligeant même à fermer les yeux pour la spoiler et tenter de la contourner en l’ignorant. Aucune chance que ça marche, il lui faudrait au moins se boucher les oreilles… Mais oui ! Pourquoi n’y avait-il pas pensé plus tôt ? Oui, parce que là, c’était un peu, beaucoup trop tard ! C’était la lutte entre la peur instinctive et protectrice de Moghar contre le pouvoir séducteur et envoutant de l’ondine. Il n’allait pas faire long feu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Perdu sur une île...   Mar 31 Juil - 0:45

Quel drôle d’humain, Iyia n’en avait encore jamais vu comme lui, avec le teint sombre, des cheveux presque blancs et des oreilles pointues… Serait-ce un elfe ? Elle en avait vaguement entendu parler… Mais peu importe, il était amusant, il semblait se battre avec l’eau pour avancer !

C’est vrai, toutes les créatures savent nager, mais il était vrai aussi que comme les êtres aquatiques avaient du mal voire ne pouvaient respirer à la surface, le contraire l’était aussi. Peut-être avait-il peur ? Peur de l’eau ? Ou bien peur d’elle ? Pas moyen ! Pourquoi aurait-il peur d’elle si elle n’avait pas peur de lui ? Elle n’avait rien d’un prédateur !... Alors pourquoi essayait-il de l’éviter ?

Iyia nageait autour de lui en formant des cercles mais chaque fois qu’elle s’arrêtait devant lui, il tentait de la contourner. Et puis, il nageait drôlement bizarrement… Enfin peu importe, il l’intéressait encore pour le moment, il était mystérieux… Pourquoi donc tentait-il maladroitement de se boucher les oreilles à chaque fois qu’elle rigolait ? Est-ce que son rire était horrible et désagréable pour ces oreilles pointues ? Ce n’était pas amusant ! Iyia, contrariée, cessa de rigoler. Oui, elle se rendit compte qu’il avait peur. Mais pourquoi donc à la fin ? Et où allait-il comme ça en nageant si mal ? Il allait finir par se fatiguer à se débattre avec l’eau de la sorte, il peinait à avancer…

Iyia l’observa quelques instants sérieusement. Oh ! Elle l’avait trouvé sur une ile ! Il voulait probablement rejoindre l’autre rive ! Mais vu comme il nageait mal, il risquait de ne pas y arriver ! Donc ce n’était pas elle qui lui faisait peur, mais l’eau sans doute ? Il se bouchait les oreilles à cause de l’eau qui y rentrait peut-être ? Quelle drôle d’idée… M’enfin, s’il continuait ainsi il allait couler tout seul…

Iyia se décida à lui venir en aide alors qu’il commençait à boire la tasse. Elle s’approcha rapidement de lui et l’attrapa par la taille. Surpris, il tenta de se débattre et balança ses coudes dans tous les sens pour se dégager, manquant de la frapper. Enervée, Iyia se glissa en face de lui et le gifla un bon coup pour le calmer. La violence de la gifle fut telle qu’elle l’assomma sur le coup. Il faut dire que la puissance des ondins sous l’eau est déjà grande alors à l’air libre, sans la pression de l’eau pour ralentir les mouvements…

Dans les pommes, Moghar avait les yeux presque révulsés et la tête en arrière. Heureusement qu’il était soutenu par Iyia. Celle-ci, le secouant un coup en s’apercevant qu’il ne bougeait plus, s’étonna de sa fragilité… Et puis quoi ? Ce n’était qu’une gifle !... Bon d’accord, elle avait peut-être un peu cédé à la colère. Mais tout de même !

Bon, ce n’était pas le tout, mais elle n’allait pas l’abandonner dans cet état au milieu du lac. Elle le ramena sur la berge opposée et le hissa hors de l’eau. Ouh que c’était difficile mine de rien ! Il était plus lourd qu’elle ne le pensait ! Ce devait être parce qu’il était hors de l’eau…

Iyia s’assit, si on peut dire, à côté de lui et tenta de reprendre son souffle. Respirer à l’air libre n’était pas trop difficile mais le moindre effort lui brûlait la poitrine. Pourquoi l’air était-il brûlant ? Sûrement parce qu’il était sec ? Il fallait dire qu’Iyia n’avait aucune connaissance biologique et ne savait donc même pas comment son corps, ses organes et donc ses poumons d’ondin fonctionnaient comparé à ceux des humains. Elle savait cependant que leur peuple était privilégié de pouvoir à la fois respirer sous l’eau et à l’air libre, bien que ce dernier point soit très limité et la plupart des siens ne pouvaient pas rester plus de quelques minutes sous peine d’étouffer. Elle s’était entraînée en sortant régulièrement, mais ce n’était pas encore ça…

Ah ! Le soleil commençait à lui brûler la peau et lui dessécher les écailles… elle se dépêcha de replonger dans l’eau. Bon et ce drôle d’humain là, il allait reprendre ses esprits oui ou non ? Oh et puis il n’était plus du tout ni intéressant ni amusant ! Pour la peine, elle lui balança une bonne gerbe d’eau à la figure puis s’en alla vaquer ailleurs à d’autres occupations…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu sur une île...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu sur une île...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» PERDU DOSTY CANICHE ABRICOT 1 AN (33)
» Seul et perdu...
» Rêve perdu cherche rêveurs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trepalovia :: Lianalessa, Pays des Enchantements - Est :: Lac Belamor-
Sauter vers: