Trepalovia

La vie n'est qu'un jeu... Mais quand celui-ci se transforme en cauchemar, les esprits s'éveillent
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quête n°3 : La guilde des dresseurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le_Serveur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 320
Localisation : Au fond de la Toile...
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Jeu 20 Mai - 12:06

Garenda est en pleine ébullition. Certes, elle l’est tous les jours. Habituellement, cette ville est dirigée dans l’ombre par les guildes de voleurs et d’assassins et autogère ses problèmes. Mais cette fois, la situation est différente. Alors que les nuits sont normalement très peuplées, notamment par les gens de l’ombre, un couvre-feu a dû être instauré depuis peu. En effet, dès le couché du soleil, des créatures terrifiantes se mettent à apparaître dans les rues et de nombreuses victimes sont déjà à déplorer. De plus, un rapport fait état d’un groupe d’étranges cavaliers. On ne sait presque rien sur eux car les témoins qui les ont aperçu ont immédiatement été saisis de terreur. On soupçonne ce groupe de cavalier d’être lié d’une manière ou d’une autre à l’apparition des monstres.
Garenda a demandé l’aide du roi pour résoudre cette crise mais le groupe d’investigation qui a été délégué a disparu depuis déjà plusieurs jours. Les lambeaux de vêtements retrouvés et les traces de sang suggèrent qu’ils ont été dévorés par les monstres ou tués par les étranges cavaliers.
Avant de décider d’envoyer de puissants mages pour tenter d’éradiquer le problème, le roi propose aux aventuriers d’investiguer le problème et d’y remédier si possible contre une intéressante récompense.

--------------------------------------------------------------------------

Les aventuriers intéressés ont rendez-vous à l’entrée de la ville pour s’organiser.

Adossé contre le mur d’enceinte, les bras croisés, un chevalier patiente. A côté de lui se tient un moine, facilement reconnaissable par sa coupe au bol, sa bure et… son fléau d’arme. Au cou du premier personnage pend une croix d’or couronnée, signe de son appartenance à la destinée des croisés et qu'il arbore fièrement. Au cou du moine en revanche, et mieux dissimulés sous son vêtement, pend une petite harpe argentée : la harpe des Ménestrels.
Ils attendent là sagement qu’arrivent leurs compagnons de quête. Il y en a quatre mais ils ne savent pas encore qui ils sont…

_________________
"Vous êtes en mon pouvoir... Pour toujours et à jamais"


Dernière édition par Le_Serveur le Mar 6 Juil - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Jeu 20 Mai - 15:27

Le soir était sur le point de tomber et Zworg allait être en retard au rendez-vous pour la quête. Tout ça à cause d'une requête de modération qui l’avait retenue. En effet, un joueur avait pris la grosse tête et s’était mis à tuer tous ceux dont la tête ne lui revenait pas, PNJ comme joueurs. Les gardes de la ville n’avaient pas le niveau pour lutter contre ses sortilèges et comme Zworg se trouvait dans les parages, le Serveur avait pris possession de son personnage pour régler le problème. Le joueur avait été maîtrisé et jeté dans un cachot magique qui le privait de ses pouvoirs. Il y resterait un petit moment histoire de lui faire retenir la leçon…

Zworg allait donc être en retard et courrait à toute allure sur la route menant à Garenda en soulevant un nuage de poussière à chaque pas.
Il s’approchait de la ville quand soudain, au détour d’un virage, il croisa une silhouette encapuchonnée qui avançait dans la même direction. C’était probablement un futur compagnon de quête alors il freina. Le temps de s’arrêter, il avait distancé le voyageur d’une vingtaine de mètres ce qui l’obligea à faire demi-tour. La silhouette était restée sur place. Zworg, arriva juste en face d’elle et du haut de ses 2m10 ne pouvait pas voir son visage. Il fut obligé de se pencher en inclinant la tête pour dévisager l’inconnu… il lui dit avec sa voix rauque :

« Bonjour, vous allez pour la mission à Garenda vous aussi ? On finit la route ensemble ? Mais il va vous falloir courir si vous voulez y être avant la nuit. »

_________________


Dernière édition par Zworg le Jeu 20 Mai - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya
Expérimenté(e)
Expérimenté(e)
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 19/05/2010

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Jeu 20 Mai - 15:30

Naya avait longtemps marché sur la route poussiéreuse menant à la ville de Garenda. Elle avait croisé peu de monde en chemin en dehors d’un marchand ambulant et d’une famille fuyant l’ancienne capitale. Tout d’un coup, alors que la journée allait sur sa fin, une sorte de léger tremblement retint son attention. Des bruits de pas, lourds et précipités : quelqu’un courrait. Cela provenait de derrière elle, mais avant qu’elle n’ait pris la peine de se retourner, une silhouette la dépassa dans un nuage de poussière, puis ralentit brusquement pour s’arrêter une vingtaine de mètres plus loin. C’était de toute évidence un Orque… Un mercenaire en route pour la quête ? Ou peut-être fuyait-il quelque-chose ? Ou encore était-ce juste un Orque essayant de rattraper un groupe de sa race et qui avait été attiré par l’aventurière et tentée de la détrousser ? ...

Naya voulait rester discrète et une petite farce ne lui ferait pas de mal. Elle usa donc de ses pouvoirs et fit sortir un peu d’eau de sa réserve pour la transformer en glace et la façonner afin d’en faire un miroir percé de deux trous pour ses yeux. Elle le glissa par en-dessous sa large cape jusqu’à son visage. L’Orque serait assurément surpris car il chercherait évidemment à la dévisager.
C’est d’ailleurs exactement ce qu’il fit une fois arrivé jusqu’à elle et s’être penché dans une posture presque comique.
Finalement c’est elle qui fut surprise car il lui demanda si elle était en route pour la mission et si elle souhaitait l’accompagner jusqu’à la ville… C’était bien un mercenaire et il était plutôt courtois pour un Orque. Il devait avoir pas mal d’expérience.

« J’accepte… Mais comme je n’aime pas beaucoup courir, je vous propose de me porter sur vos épaules. »

Et en deux temps trois mouvements, elle était perchée sur ses épaules.
Naya était curieuse de voir la réaction de l’Orque…


Dernière édition par Naya le Jeu 20 Mai - 21:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Jeu 20 Mai - 17:35

…Tout en lui proposant de l’accompagner, Zworg finit de se pencher pour regarder son interlocuteur dans les yeux. Il fut d’abord étonné de voir le visage d’un Orque avant de se rendre compte qu’il s’agissait du sien. Il eut un rapide mouvement de recul et une grimace lorsqu’il faillit perdre l’équilibre, ce qui lui offrit d’entendre un petit rire féminin à la fois discret mais teintant comme celui d’une fée. L’inconnue répondit à sa question sur un ton léger :

« J’accepte… Mais comme je n’aime pas beaucoup courir, je vous propose de me porter sur vos épaules. »

Et avant même que l’Orque n’ait pu réagir, la jeune femme avait profité de sa position pour se hisser sur ses épaules…

« Bof ! » Déclara Zworg…

Zworg se dit en se relevant qu’après tout, autant arriver tous les deux avant le couvre-feu et d’avoir à coup sûr un compagnon supplémentaire pour la quête plutôt que de tracer seul en la laissant derrière. De plus, elle était très légère comparé à Ichigo et son paquetage qu’il avait dû transporter à travers des kilomètres de galeries puis d’escalader à toute allure une paroi escarpée d’une dizaine de mètres et de devoir courir comme un dératé pour échapper à des spectres…(voir la quête du masque masqué)

« Accrochez-vous bien !

Et Zworg reprit sa course effrénée. Il est bien connu que les Orques peuvent courir sur de longues distances sans jamais être essoufflés. Et puis, il aurait tout le temps de se reposer plus tard.

Après une quinzaine de minutes de course, qui avaient épargné à sa jeune camarade au minimum une heure de marche, ils arrivèrent au lieu de rendez-vous. Juste à temps car le soleil était déjà bas et il ne tarderait pas à faire nuit.
Deux personnes attendaient. L’une, un chevalier, avait l’air très impatient et se précipita vers eux à leur arrivée tandis que le second était calme et ne bougea pas d’un pouce. Zworg déposa sa camarade et s’arrêta pour reprendre son souffle un moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Jeu 20 Mai - 19:34

« Finalement, les voilà ! C’est pas trop tôt ! Mais ils ne sont que deux ! Où sont les autres ? »

Le chevalier était énervé, il en avait assez d’attendre. Mais le comble fut pour lui le moment où il aperçut de plus près l’un des arrivants.

« Mais qu’est-ce que… ! Toi là ! Vile créature ! Que viens-tu faire ici ?! »

Alors que Zworg s’était arrêté pour déposer sa camarade au sol et reprendre son souffle, le chevalier dégaina sa lame et la pointa sur sa gorge.

« Sale Orque, répond si tu veux que j’épargne ta vie ! »

Le moine accouru à son tour et posa sa main sur l’épaule du chevalier. Il tenta de le raisonner :

« Calme toi donc ! C’est un mercenaire comme toi et moi qui est là pour la mission ! De plus, il est fort et renommé ! (En réalité il n’en savait rien mais c’était un argument supplémentaire).

« Je ne veux pas de ce monstre dans mon équipe ! Sa stupidité, son indiscrétion et son odeur ne vont faire qu’attirer les autres monstres ! S’il traine dans nos pattes il nous fera courir à la mort c’est certain ! Alors étant donné que nos vies valent mieux que la sienne autant le tuer tout de suite, pour être tranquille ! Ca fera une vermine de moins !»

Le chevalier tentait de toiser Zworg du regard mais son aura l’en empêchait. Seule sa haine lui permettait encore de porter son épée sans trembler. Heureusement qu’il avait pu le mettre tout de suite en joue de la sorte, car autrement il n’aurait jamais fait le poids en combat singulier.

Le moine était embêté et se demandait s’il n’allait pas assommer son compagnon… Mais ce serait une très mauvaise idée. Ils avaient besoin de toutes les forces disponibles pour mener à bien cette mission.

C’est là que la mystérieuse inconnue dont on ne voyait pas le visage intervint…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya
Expérimenté(e)
Expérimenté(e)
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 19/05/2010

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Jeu 20 Mai - 20:57

Naya était contente. L’Orque n’avait pas bronché et l’avait amené jusqu’au lieu de rendez-vous, et avant la tombée de la nuit de surcroît.

Deux humains attendaient près de l’entrée déserte, un moine et un chevalier. L’Orque déposa tranquillement son fardeau puis s’accroupit un instant pour reprendre haleine. Naya pensait que le chevalier venait les accueillir mais il avait plutôt l’air énervé et dès qu’il a aperçut l’Orque dont elle ne connaissait pas encore le nom, il s’est empressé de le menacer et de l’insulter ! Le moine a tenté de l’arrêter sans grande efficacité. L’Orque terrassait son assaillant du regard et la tension était palpable. Naya sentait que d’un instant à l’autre, l’Orque pouvait retourner la situation et elle doutait que le chevalier en sorte indemne. Voyant alors que celui-ci campait sur sa position et ne semblait pas la remarquer, que le moine ne savait pas quoi faire à part lui jeter de brefs coups d’œil, Naya utilisa ses pouvoirs. Elle cassa la structure du miroir de glace qui lui masquait le visage pour faire glisser le liquide dans les airs jusqu’à la main qui empoignait l’épée avant de brusquement le refroidir en arrêtant brusquement le mouvement des molécules, obligeant la chaleur à se dégager dans l’atmosphère, refroidissant brutalement par la même occasion la main du chevalier ce qui l’obligea à reculer et à se tenir le poignet sous la brûlure du froid.

« Il suffit ! »

La voix de la nymphe sembla remettre les choses à leur place et faire revenir le chevalier à la réalité. Elle releva la capuche de sa cape avant d’ajouter :

« Ecoutez-moi ! Une mission nous a été confiée, à tous, et nous sommes là pour nous organiser au mieux afin de pourvoir la mener à bien, et non de nous entretuer.
Les compétences de chacun, quelles qu’elles soient, peuvent se révéler très utiles. Si tu penses qu’un Orque est parfait pour jouer le rôle d’appât, pourquoi vouloir le tuer dans ce cas ? Ce serait vraiment du gâchis ! De plus cet Orque est mon porteur, alors s’en prendre à lui c’est s’en prendre à moi, n’est pas ?
Pour cette mission, nous devons travailler en équipe alors les ressentiments de chacun envers les uns ou les autres n’ont pas d’intérêt. Commençons par nous présenter avant d’échanger nos informations et de commencer cette mission. »


Elle dégela le carcan de glace qui bloquait la main et le poignet du chevalier et récupéra l’eau dans sa gourde en quelques tours de main (littéralement).

« Voilà. A présent les présentations. Moi, je m’appelle Naya. Je suis druidesse et maîtresse des eaux… Et toi chevalier, qui es-tu ? »

Mélodie était bonne oratrice, ce qui conférait à son personnage un pouvoir de négociation très efficace avec l’aide de son charisme naturel. Elle espérait que son discours spontané allait être efficace sur le chevalier, ce qui leur permettrait de commencer la mission, car le crépuscule approchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Sam 22 Mai - 13:33

(La réplique va aux PNJ…)

… Sans comprendre ce qui lui arrivait, le chevalier sentit sa main se crisper et se mettre à chauffer. Il sentit la morsure du froid comme s’il avait plongé sa main nue dans la neige et que celle-ci l’emprisonnait de plus en plus. La sensation de chaleur provoquée par la brûlure du froid commença à devenir très désagréable. Il ne pouvait que se tenir l’avant-bras et serrer les dents en écoutant a sorcière qui lui avait jeté ce maléfice. Il était bien calmé à présent et il dut reconnaître qu’elle n’avait pas tort.
Lorsqu’enfin la glace se retira, son épée glissa à terre depuis sa main. Heureusement, celle-ci était seulement engourdie, pâle et parsemée de petites tâches rouges. Un peu plus longtemps et elle aurait commencé à geler.

« …Et toi, chevalier, qui es-tu ? »

Ravalant sa frustration et sa colère, le chevalier répondit :

« Je suis Hector le Valeureux et je suis un croisé ! Je suis ici en réponse à la demande du roi pour faire régner l’ordre et chasser le mal. Je suis connu pour être un expert au maniement de l’épée. »

Le moine avança à la hauteur de con compagnon en posant à nouveau sa main sur son épaule pour lui signifier que c’était à son tour de parler.

« Quant à moi, on me nomme frère Edwin et j’ai été désigné par mes supérieurs du Temple afin d’apporter mon aider à cette mission. Je suis capable de ressentir la magie autour de moi et d’en déterminer à peu près l’origine. Je me défends plutôt bien avec mon fléau et je peux enchanter celui-ci afin d’atteindre les créatures immatérielles. Ma foi, c’est un don très utile… Et votre ami alors qu’en est-il ?

[…]

« Intéressant ! A présent entrons dans la ville avant qu’ils ne ferment les portes. Il y a une auberge non loin, nous pourront y collecter des informations et nous organiser avant notre veille. »

Tout le monde était d’accord. Les quatre équipiers entrèrent dans la ville et rejoignirent rapidement l’auberge en question. C’était un endroit vraiment mal fameux, mais justement, l’endroit idéal pour collecter des informations. Ils allaient se séparer puis se retrouver à une table une fois que les clients commenceront à partir où à monter se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Sam 22 Mai - 20:20

L’intervention magique de l’inconnue évita à Zworg de casser le bras de son agresseur, armure incluse. Ainsi, Grégory put découvrir que sa camarade était une nymphe et qu’elle s’appelait Naya. Son discours était juste et amusant car elle l’avait désigné comme étant son porteur… ce qui était vrai dans un sens.

Les deux individus se présentèrent à leur tour : un moine et un croisé, les voilà bien ! Pensaient-ils devoir affronter des hordes de revenants ? Après tout, ce n’était pas inenvisageable… La parole lui fut proposée par le moine. Il était évident que le chevalier n’avait que faire de connaître son nom, mais peu importe.

« Moi c’est Zworg : mercenaire. Je suis très fort, très résistant et mes blessures guérissent très vite. Je ma nie très bien la lance et rien ne me fait peur. »

« Intéressant ! » Conclut le moine avant de les inviter à rentrer dans la ville et à le suivre jusqu’à une auberge.

Il y avait beaucoup de monde à l’intérieur, et de tous genres. Le vacarme était impressionnant. Gregory pensa qu’il fallait repérer les figures discrètes et masquées car c’étaient probablement les plus à même de fournir des renseignements… moyennant finance bien entendu. Ce serait beaucoup plus simple qu’avec les soulards, les joueurs-parieurs ou encore les serveuses-danseuses. Si on considérait que le couvre-feu était appliqué, la plupart de ces gens devaient loger ici-même ce soir là, ce qui paraissait peu probable pour une petite auberge comme celle-ci.

Comme prévu, le groupe se sépara pour aller à la pêche aux informations. Zworg aperçut dans un coin un visage obscur caché sous un capuchon sale. Il n’y avait personne à sa table et il observait pensivement la chope de bière posée devant lui. Zworg se fraya un chemin jusqu’au comptoir pour commander une pinte puis zigzagua entre les chaises et contourna les badauds attroupés au centre de la salle en train de chanter une chanson paillarde devant une danseuse obèse perchée sur une table et aux gestes obscènes qu’elle pensait sexys. Zworg s’assit rapidement devant l’individu encapuchonné et posa brusquement sa pinte. Cette action eut pour effet de faire sursauter le penseur. Vu de plus près il s’agissait d’un gobelin.

« Oh là l’ami, qu’est-ce qui t’arrive ? »

« Aash ! Faut pas m’faire sursauter comme ça, quelqu’un aurait pu être blessé ! … Qu’est-ce que tu m’veux ?

« Je viens d’arriver et il paraît qu’il y a des créatures qui se promènent la nuit. Ça m’intéresse et je suis sûr que tu sais quelque chose. »

« Et bien moi ça n’m’intéresse pas ! Ssshh ! »


Zworg fit rouler discrètement quelques pièces d’or sur la table.

« Qu’est-ce que tu veux qu’je fasse de ça ? »

Le gobelin avança son visage de Zworg en prenant appui sur la table avec sa main, raflant les pièces d’or avec l’autre par la même occasion.

« Mieux vaut pas sortir la nuit… Ces bêtes là ça te surprend et te bouffe tout cru avant que tu ais pu dire ‘zmurfl !’ et ensuite ça disparaît comme par magie ! »

« On dirait que tu en a vu de près ! »


Le gobelin se renfonça brusquement dans sa chaise et détourna la tête avec un regard en biais pour dire qu’il n’en dirait pas plus et qu’il en avait déjà trop dit… Quoique… Une, puis deux, puis trois pièces d’or roulèrent doucement jusqu’à lui… Le gobelin les ‘zyeuta’ un moment avant de se retourner face à Zworg et de le pointer du doigt, tout en ramassant discrètement le pactole.

« Oui j’en ai vu ! Et sur tous ceux de mon group je suis le seul qui ait pu m’en sortir vivant ! C’est que je suis un malin moi ! J’ai trouvé une bonne cachette : un joli tas d’ordures. Grâce à ça, ces sales bestioles ne m’ont pas trouvé ! J’ai pas bougé de là jusqu’à ce que le jour apparaisse, et ça, ça les a fait fuir ! »

« Et les cavaliers dans tout ça ? »

« Des cavaliers ? Quels cavaliers ? Y’avait pas de cavaliers j’te dis ! »
Et le gobelin repris sa position sur sa chaise avant de croiser les bras et de détourner la tête.

« D’accord, merci pour l’info. »

« Attends ! Laisse-moi te donner un conseil, l’ami. »


Le gobelin avait soudainement agrippé le bras de Zworg qui s’apprêtait à se lever, mais il ne dit rien et le regarda jusqu’à ce qu’il lui glisse une autre pièce d’or, ce qui eut pour effet d’illuminer son affreux visage par un magnifique sourire de dents jaunes et pourries.

« Aaah ! … Fais attention, ces monstres sont attirés par l’odeur du sang. »

*Tu parles d’un conseil…*


A ce moment là, le patron de l’établissement réclama le silence en hurlant et en frappant dans ses mains. Il cria que c’était l’heure du couvre-feu et que tous ceux qui ne dormaient pas ici devaient s’en aller… C’était le moment d’aller rejoindre les autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya
Expérimenté(e)
Expérimenté(e)
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 19/05/2010

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Dim 23 Mai - 17:25

Naya suivit le groupe jusqu’à l’auberge. A peine la porte fut-elle ouverte qu’une odeur insoutenable d’alcool mélangé à la sueur, la fumée et encore d’autres odeurs indescriptibles la frappa, l’obligeant à se couvrir le nez. Mélodie et Naya ressentaient le même dégoût, il n’y avait pas d’équivoque : l’endroit était répugnant. Sans attendre, Zworg balaya la salle du regard puis partit en direction du comptoir. Il repartit ensuite vers un coin un peu isolé, une chope à la main. Dans sa vie précédente, Mélodie avait déjà goûté à l’alcool, en cachette de ses parents bien entendu, mais elle n’appréciait pas particulièrement la bière et elle doutait qu’on puisse servir quelque chose d’autre dans ce genre d’endroit… Et puis elle n’était pas là pour ça. Elle pensait que le patron de l’auberge savait probablement quelque chose sur les créatures nocturnes mais qu’évidemment il ne dirait rien à moins qu’elle ne lui passe une commande. Déjà, le moine et le chevalier étaient partis devant… Tant pis, mieux valait qu’elle reste bien camouflée sous la cape, on ne savait jamais dans un endroit pareil. Naya s’avança donc vers le comptoir et se glissa dans un espace vide. Le patron la repéra rapidement (une cape bleutée ça ne passe pas si inaperçu que ça) et l’interpella :

« Eh là voyageur, vous restez cette nuit ? Est-ce que j’vous sert quequ’chose ? »

« Auriez-vous entendu parler des mystérieuses créatures et des cavaliers ?

« Une femme hein ? Un peu mon n’veu qu’j’en ai entendu parler ! On raconte que ça en ce moment ! Alors vous resterez bien chez moi cette nuit ? Le couvre-feu est dans quelques minutes.

« Dites-moi donc ce que vous en savez pendant que vous me servirez un cocktail bleu… »

« Qu’est-ce c’est qu’ça ? »

« Vous ne connaissez pas ? Rhum, Sel, Sirop d’églantier, passiflore, un soupçon de liqueur et le tout flambé… C’est la mode à Algéra'olienne.

« Oooh ! Intéressant comme mélange ! Je vous prépare ça, alors qu’est-ce que vous vouliez savoir ?

« Parmi les rumeurs sur les créatures nocturnes et les cavaliers, qu’est-ce qui vous paraît le plus vrai ? »

« Oh, moi ce que j’en dis, c’est qu’il y a bien des monstres qui se baladent la nuit. Apparemment y en a deux types différents, dont de mystérieux cavaliers. Les premiers vous bouffent tout cru, on a retrouvé des restes de corps déchiquetés. Les autres vous laissent en vie mais en proie à une terreur sans nom. On a été obligé d’enfermer les survivants tellement ils étaient devenus hystériques. Seul le mot cavalier qui revenait souvent dans leurs propos incohérents nous a permis de supposer ce qu’ils étaient… Hop ! Voilà votre cocktail mamzelle ! Ça vous fera 4 pièces d’or ! Dépêchez-vous de le boire, je vais annoncer le couvre-feu. Au fait, vous ne m’avez pas dit si vous restiez… »

« Tenez, merci pour les informations mais je ne reste pas, désolée. »


Avec quatre pièces d’or elle aurait pu manger et dormir, mais c’était le prix à payer pour les informations… Naya avala cul-sec son cocktail, sous l’œil médusé des types à côté d’elle qui avaient profité de la conversation malgré le brouhaha ambiant… Malheureusement pour Naya, le cocktail était à la limite de l’infect. Il fallait se douter que les proportions ne seraient pas respectées. Il y avait trop de rhum et trop de sel, ce qui masquait l’arôme des autres ingrédients s’il y en avait, en dehors de celui de la liqueur de mauvaise qualité qui rendait le tout encore pire. Toutefois elle pensait que c’était mieux de boire quelques centilitres de ce tord-boyaux que d’essayer d’avaler une pinte d’un litre de bière à la couleur et à l’odeur d’urine de Troll…

Alors que le patron criait à la fermeture à cause du couvre-feu et que les clients commençaient à partir, Naya repéra ses compagnons et les rejoignit à une table vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Mar 1 Juin - 18:52

Tout le monde se trouva réuni autour d’une même table tandis que les clients commençaient à quitter les lieux. Hector prit la parole en premier, pour montrer son pseudo-rôle de chef autoproclamé de l’équipe :

« Bon, alors il va falloir qu’on se décide sur un plan d’action à partir des informations qu’on a obtenues ! Frère Edwin ? »
« Il y a beaucoup de magie dans cette ville et les rumeurs vont bon train Tant que nous n’aurons pas vu de nos yeux ces créatures, nous ne saurons pas ce que c’est. Mais d’après les descriptions, il semblerait qu’il y ait des nightmares. Leur aura maléfique est dangereuse mais on peut éviter la terreur si on ne croise pas leur regard. Mais ce ne sont pas ces créatures qui dévorent les gens il y en a d’autres, mais il n’y a pas de témoins. »

« C’est exactement les conclusions auxquelles je suis parvenu ! (En réalité il n’a pas été capable de recueillir la moindre information…) Et vous deux, vous avez des informations supplémentaires ? »


[…]

« C’est bien ce qu’il me semblait… Je propose qu’on fasse deux groupes. Elwin et moi d’un côté et vous deux de l’autre. On est du côté Est de la ville alors on va partir d’ici et rejoindre le centre en prenant des chemins parallèles afin de rester à proximité. On s’attendra un moment puis on partira, nous vers le sud et vous vers le nord et on décrira un arc de cercle pour rejoindre le côté Ouest si on ne rencontre rien. (Il sort alors de son sac à dos un plan grossièrement dessiné de la ville sur un morceau de parchemin ainsi que deux objets, des sortes de sifflets et des petites lanternes.) Voilà la ville et voilà le centre, y a une grande place. Le ciel est clair et la lune presque pleine, vous pouvez monter sur les toits et vous repérez aux étoiles pour ne pas vous perdre. Prenez un des sifflets magiques et servez-vous en si vous repérez des créatures. Ces sifflets sont connectés et seuls les porteurs peuvent les entendre. Attention ! Ils me sont précieux alors pas de bêtises hein ?... Notre mission est d’identifier clairement les créatures mais pas de nous faire massacrer alors n’engagez le combat que si vous n’avez pas le choix c’est compris ? Mon plan vous convient ? […] Maintenant partons d’ici ou le patron va nous causer des ennuis. »

Le groupe quitte alors l’auberge. La nuit est complètement tombée et elle est fraiche. Maintenant, la mission commence…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Ven 11 Juin - 23:59

En dehors de son égocentrisme, Hector n’était pas un mauvais stratège car il avait déjà tout préparé à l’avance. C’était bien pensé car ainsi, il se débarrassait à la fois de Zworg et de la nymphe aux pouvoirs magiques et faisait d’une pierre deux coups. Mais après tout, ce personnage ne disait rien non plus à Grégory qui n’était pas mécontent de se retrouver avec une jolie nymphe, même si au fond, son personnage s’en fichait.

Le fait d’avoir été promu modérateur par le Serveur lui avait permis de conserver sa lucidité et de se souvenir qu’il était une entité distincte de Zworg, bien que ses anciens souvenirs soient confus. Depuis son arrivée dans Trepalovia, sans pour autant se souvenir quand était-ce, il avait vu le monde évoluer. Le monde connu s’était agrandi, puis un « bug » était survenu et de nombreuses personnes avaient disparues, remplacées progressivement par de nouvelles. La distinction entre joueurs et PNJ était devenue impossible et Grégory, à moins de passer en mode « Modération », ne pouvait pas savoir si ses coéquipiers étaient comme lui des être vivants incarnés dans des personnages ou bien de simples programmes…

Une fois dehors, Hector entraîna le moine avec lui et les laissa, la Nymphe et lui, en plan.

« Faisons donc ce qu’il a dit. »
Zworg agrippa sa lance avec sa main gantée et indiqua la direction à prendre d’après ce qui était convenu avec le chevalier. Il ne savait pas si dans une telle situation, il valait mieux passer devant ou rester derrière car les deux positions étaient aussi dangereuses l’une que l’autre. Les rues, sombres, étaient idéales pour se faire embusquer par n’importe où… surtout par le dessus. Sur les toits, en plus de pouvoir mieux se repérer comme l’avait suggéré Hector, on pourrait aussi mieux repérer les alentours pour éviter les surprises.

« Et si l’un de nous allait sur les toits ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya
Expérimenté(e)
Expérimenté(e)
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 19/05/2010

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Sam 12 Juin - 10:09

Une fois réunis autour de la table, Naya partagea les informations qu’elle avait recueillies. Tout commençait à se préciser. Hector, en dépit de son caractère, n’était pas un incompétent en plus d’être un obtus car il avait déjà préparé un plan d’action. Naya aurait préféré qu’ils restent tous ensemble mais dans le fond, sa stratégie n’était pas mauvaise. Être avec l’Orque ne la dérangeait pas car il avait l’air sympathique, au contraire d’Hector. De plus, en cas de conflits, les forces dans les deux groupes avaient l’air d’être équivalentes.

Naya récupéra le sifflet magique et confia la lampe à Zworg. Le feu n’était pas trop sa tasse de thé. La réunion était terminée et la mission d’éclairage allait réellement commencer. Tout le monde sortit avant que le patron ne vienne les ralentir. Une fois dehors, Hector résuma son plan pour s’assurer que tout le monde avait compris, puis il partit dans une direction en entraînant Edwin avec lui.

« Faisons donc ce qu’il a dit. »

Déclara Zworg avant d’indiquer une autre route et de s’enfoncer dans les ruelles. Naya opina et le suivit. Après quelques pas il ajouta :

« Et si l’un de nous allait sur les toits ? »

Naya réfléchit un court instant. Ce n’était pas une mauvaise idée… Un en bas avec la lampe pour surveiller directement les rues et l’autre en haut pour le guider et repérer les alentours.

« Je suis d’accord… Porte-moi par ici, je pourrai sûrement attendre les hauteurs.

Zworg la fit monter sur son bouclier puis la propulsa littéralement dans les airs. Naya fut quelque peu surprise mais ça lui permis d’atterrir, grâce à sa souplesse, sans aucune difficulté sur le toit.

« Merci… Allez, ne trainons pas.

Naya scruta les alentours sans rien distinguer de particulier. On ne voyait pas assez loin la ville était trop sombre. Elle avança rapidement pour passer d’un toit à un autre sans se faire distancer par Zworg qui marchait plus lentement en contrebas.

Ils avancèrent ainsi un petit moment sans rien remarquer de particulier, et la nuit avança jusqu’à ce qu’un étrange silence se fasse. En effet, les habituels bruits nocturnes d’insectes ou d’oiseaux plus ou moins discrets se turent complètement. Puis, ils furent remplacés par des sortes de grognements sourds…
Naya appela Zworg en chuchotant pour lui demander s’il avait entendu. Selon toute vraisemblance, ils n’allaient pas tarder à faire la connaissance de ces monstres…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Serveur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 320
Localisation : Au fond de la Toile...
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Sam 10 Juil - 12:13

Prudemment, Zworg et Naya continuèrent d’avancer en direction du centre. Un grognement sourd mais relativement proche stoppa Zworg qui se retourna pour regarder derrière lui mais il n’y avait rien. Ils étaient à quelques centaines de mètre de la place centrale où Edwin et Hector devaient probablement déjà les attendre.

Soudain quelque chose surgit de nulle part et percuta violemment Naya, la projetant dans les airs et l’envoyant tête la première se réceptionner comme elle pouvait sur le toit d’en face. La chose plongea ensuite dans le vide juste au dessus de Zworg. Celui-ci n’eut pas le temps de lever sa lampe pour voir ce qui lui tombait dessus, et encore moins de pointer sa lance dans cette direction. Il se retrouva plaqué dos au sol. Quelque chose d’imposant et de lourd lui comprimait la poitrine mais il ne pouvait pas vraiment distinguer ce que c’était car la lampe s’était éteinte et fracassée.

La créature émit son grognement grave qui ressemblait un peu à celui d’un chien ou d’un loup. Zworg avait l’esprit un peu confus mais toujours en alerte et il sentait que s’il ne se dégageait pas dans la seconde, sa tête ne serait bientôt plus qu’un amas de chair et d’os broyées.
Mais alors que la créature s’apprêtait à frapper, quelque chose vint la percuter et la projeter par-dessus la tête de Zworg qui sentit un bref instant un poids lui broyer l’épaule avant que ce poids ne s’efface pour le traverser. La créature qui venait de le sauver était elle aussi passée par-dessus de lui et à présent il pouvait se relever.

Dans la ruelle devant lui, une ombre à la carrure d’armoire à glace faisait face à une silhouette éthérée ressemblant à un cheval. L’ombre hésita un instant avant de s’enfuir puis de bondir sur les toits. La silhouette éthérée tourna la tête et son regard croisa celui de Zworg qui fut alors aspiré dans un terrifiant tourbillon psychédélique parsemé de visions atroces comme s’il voyait son propre corps se faire torturer ou subir des métamorphoses et des gonflements étranges avant que ceux-ci n’explosent. Sa tête lui faisait mal, elle gonflait elle aussi, il voyait son cerveau se rabougrir, se faire ronger par des espèces de petits insectes, puis le feu vint par-dessus pour immoler son corps dans lune terreur et une souffrance psychologique sans nom.

Lorsque Naya se releva en se frottant les parties commotionnées, elle regarda autour d’elle pour comprendre ce qu’il s’était passé et où elle avait atterri. Elle saisit le sifflet puis souffla dedans… Aucun son n’en sortit. Est-ce qu’il avait fonctionné ? Elle ressaya un coup pour être sure mais ça ne faisait aucun son… Il fallait espérer que comme Hector l’avait dit, le détenteur du second sifflet ait pu l’entendre. Naya vit un ombre bondir de la ruelle jusque sur un toit un peu plus loin. L’ombre avait de la fourrure et une carrure impressionnante. Elle courut et bondit sur d’autres toits et s’éloigna en direction du Nord.

Naya avança sur le toit pour regarder dans la ruelle et vit une sorte de lueur disparaître à un croisement au bout de la rue. Elle chercha Zworg des yeux… Celui-ci était là, assis par terre, il avait l’air vivant. Naya sortit un peu d’eau de sa gourde et sauta au bas de la ruelle avec légèreté. Elle atterrit en douceur en usant de sa magie pour amortir le choc avec des coussins liquides puis enveloppa ses mains d’eau pour être prête à soigner son compagnon. Elle s’approcha de lui et le trouva complètement hagard, comme perdu dans ses pensées. Elle l’appela plusieurs fois et le secoua jusqu’à ce qu’il émerge en sursautant.

Les visions de Zworg disparurent et s’estompèrent comme s’il s’était agit d’un rêve, ou plutôt d’un cauchemar, et lui laissèrent une sensation de terreur intérieure et de légers tremblements dans les mains. Son esprit était confus mais il se rappelait où il était et ce qu’il faisait là. Il reprit son souffle pour se calmer mais des flashs subits et douloureux d’une vision ou deux le reprenaient encore mais leur durée était trop infime pour être intelligible et persistante dans son esprit…

_________________
"Vous êtes en mon pouvoir... Pour toujours et à jamais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Mer 28 Juil - 16:40

Zworg marchait l’oreille à l’affût du moindre bruit lorsque soudain une sensation étrange l’envahit. Faisant brusquement demi-tour, il constata qu’il n’y avait rien derrière lui mais le sentiment était toujours là… C’était… au dessus !

Il y eut alors un bruit, un choc, un moment de panique puis un nouveau choc, une silhouette, et enfin, une vision de cauchemar…
Un instant, l’esprit de Gregory se perdit dans le néant et Zworg subit les visions d’horreur sans comprendre. Sa tête lui faisait horriblement mal comme si elle allait imploser puis soudain, alors que la douleur semblait atteindre son paroxysme, tout s’évanouit brusquement. Mais que s’était-il donc passé ?

Les mains tremblantes, la vision trouble indéchiffrable, le cerveau grillé, Gregory émergeait à travers un Zworg hagard.

Finalement, la réalité revint brusquement. Naya l’appelait et le secouait comme s’il était en train de rêver… Ce devait d’ailleurs être ça : un rêve. Bon sang, quel genre de magie était-ce là ?

Zworg se redressa lentement mais sûrement. Et demanda bêtement, mais avec une pointe de colère qui commençait à lui monter au nez :

Il s’est passé quoi ? C’était quoi la créature qui m’a attaqué et aussi l’autre truc là ?

Pas sûr que Naya ait vu quoi que ce soit, car l’action s’était déroulée si vite… Mais au moins elle ne semblait pas avoir été atteinte par l’étrange magie de la créature.

Et maintenant que faire ? Les poursuivre ? Leur mission était de récolter une preuve, en particulier de l’existence des mystérieux cavaliers. Mais pour l’instant ce qui l’avait attaqué semblait n’avoir rien à voir… Pourtant pas de doutes, il s'agissait bien de monstres...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya
Expérimenté(e)
Expérimenté(e)
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 19/05/2010

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Jeu 29 Juil - 13:02

Surprise par une ombre, Naya s’arrêta et regarda tout autour d’elle. Bizarre, elle aurait parié pourtant… Mais alors qu’elle allait se remettre à avancer, quelque chose la percuta et l’envoya valser dans les airs. Elle atterrit en roulant sur le toit, plus de peur que de mal, mais un instant confuse. Le temps qu’elle reprenne ses esprits, une étrange scène se déroulait un peu plus bas… Persuadée que la chose qui l’avait heurté était bien une des créatures qu’ils recherchaient, Naya souffla dans le sifflet magique d’Hector… Etrange, aucun son n’en sortit… Il avait en effet dit quelque chose à ce sujet… Mais pourquoi le détenteur du sifflet ne l’entendait-il pas ? Histoire de vérifier, Naya souffla à nouveau. Comment savoir si cela avait fonctionné ?

Naya s’approcha du bord du toit pour chercher Zworg et le prévenir. Où était-il ? Une pale lueur disparut à l’angle de la rue, était-ce lui ? Non, il y avait une forme là en bas !

Naya sauta en contrebas et utilisa sa magie pour ralentir l’impact. Elle remarqua la lampe brisée qu’elle ramassa et se rapprocha de Zworg qui était là, assis au milieu de la chaussée. Naya était prête à le soigner mais apparemment il n’était pas blessé. Elle le secoua et l’appela jusqu’à ce qu’il émerge de sa torpeur. L’Orque grogna, visiblement énervé.

Il s’est passé quoi ? C’était quoi la créature qui m’a attaqué et aussi l’autre truc là ?

Mais Naya n’en savait rien, elle n’avait pas vu ce qu’il s’était passé...

« Je ne sais pas… J’ai utilisé le sifflet du chevalier, mais je ne sais pas si j’ai bien fait car visiblement la créature est partie. La poursuivre n’est peut-être pas la meilleure chose à faire dans l’immédiat mais en tout nous ne devrions pas rester ici. »

Zworg se releva. Il avait l’air d’aller.

« Ca va tu peux marcher ? J’ai vu une lueur partir vers le centre, je ne sais pas si c’était la créature mais continuons par là, si les deux autres ont entendu le sifflet et viennent par ici, nous les croiserons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Dim 12 Sep - 16:02

Pendant ce temps, Hector et Edwin étaient partis de leur côté. Ils parcouraient les ruelles sombres de la ville et le chevalier pressait le pas pour arriver rapidement sur la place, qui était moins propice à une attaque surprise. Et puis il ne l’avouerait jamais, mais bien qu’il soit courageux, l’obscurité, ce n’était pas trop son truc…
Alors qu’il courait presque tête baissée, le frère Edwin, une dizaine de mètre derrière lui, l’interpella :

« Hector, ralentissez ! Vous n’avez pas emprunté la bonne direction ! Mais pourquoi courrez vous donc ? »

Le chevalier s’arrêta, quelque peu irrité et rétorqua :

« Ecoutez, nous faisons de la reconnaissance. Il est important d’atteindre notre objectif rapidement sans nous laisser surprendre. »

« Mais nous n’avons le temps de rien voir en allant aussi vite, les rues sont trop sombre et nous ne pouvons voir ce qu’il y a sur les toits. »

« C’est bien pourquoi nous auront une bien meilleure visibilité une fois au niveau de la grand place. Le sommet de l’ancienne église est un endroit idéal pour repérer les alentours. »

« Oui je comprends, sauf que ce n’est pas la bonne direction, il faut faire demi-tour et reprendre le croisement à droite. »

« Mais pas du tout ! Il faut continuer tout droit et tourner à gauche aux deux prochains croisements ! »

« … Mais si nous faisons cela nous allons tourner en rond et revenir sur nos pas, ce qui nous aura fait faire un détour inutile ! »

« Mais cessez donc vos jérémiades ! On va se faire repérer si vous n’arrêtez pas de parler ! »


Estomaqué, le moine resta bouche bée… Ce chevalier était vraiment imbu de sa propre personne. Il allait répondre quelque chose lorsque quelque chose le perturba… Ses sens lui disaient qu’il y avait une perturbation dans le flux de magie non loin. Son visage se concentra. Hector se rapprocha avec sa lanterne :

« Qu’est-ce qu’il y a encore ? Vous ne vous sentez pas bien ? Vous avez peur ? »

« … Je sens de la magie non loin. Il se passe quelque chose. »

« Vous êtes sûr ? Quelle direction ? »

« Derrière nous, sur la gauche, environ cinq cent mètre je dirais. »

« Les autres n’ont pas utilisé le sifflet, ils n’ont donc rien remarqué ou bien c’est seulement la sorcière qui a dû lancer un sortilège… Continuons vers la place centrale. »


Edwin se concentrait et ne parvenait pas à réfléchir en même temps. Il suivit donc Hector qui rebroussait chemin afin de retrouver la bonne intersection. Mais il ne fallut pas beaucoup de temps avant qu’il n’entende un son strident dans son oreille. Il se les boucha instinctivement mais ça ne changea rien. Le son disparut et il en profita pour retirer ses mains. Cependant, au moment où il allait parler, le sifflement reprit.

« Aaaaargh ! Je suis sûr que c’est cet imbécile d’Orque qui souffle comme un barbare dans ce maudit sifflet parce qu’il a vu une ombre derrière lui !!!»

« Ils ont utilisé le sifflet ?… Je sens toujours de la magie dans cette direction, et elle semble se rapprocher. Non, en fait il me semble qu’elle va en direction de la grand-place ! Si nous coupons, nous devrions la croiser. Si ce n’est pas le cas nous croiserons sans doute les autres qui nous diront ce qu’ils ont vu. »

« C’est bien ce que je disais : dépêchons nous ! »


Ainsi les deux équipiers courent de plus belle. Ils aperçoivent une lueur au détour d’un croisement. Ils tentent de la rejoindre mais celle-ci a déjà disparu. Effectivement, elle semblait se diriger vers le centre-ville. Hector rage en sautant sur place tandis qu’Edwin s’arrête pour reprendre son souffle ;

« Zut ! On l’a manqué ! Je n’ai pas pu voir ce que c’était ! »

C’est alors que les deux autres arrivèrent de l’autre côté de la rue en courant eux aussi.
Edwin les interpella :

« Vous n’avez rien ? Qu’est-ce que c’était ? »

Mais Hector l’interrompit :

« Pas le temps maintenant, ça se dirige vers le centre alors essayons de la rattraper, on parlera en courant ! »

Et il partit le premier sans laisser le temps aux autres de souffler ou de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Serveur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 320
Localisation : Au fond de la Toile...
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Dim 19 Sep - 15:07

Les quatre compagnons d’aventure courent à travers les rues, guidés par Hector qui fait preuve d’étonnamment de témérité. Après moins de cinq minutes, Hector débouche sur la place centrale : un grand espace circulaire organisé autour d’une impressionnante cathédrale… enfin, plus exactement une impressionnante ruine de cathédrale, devant laquelle le parvis laisse place à ce qui était autrefois une magnifique fontaine mais dont la statue centrale ne ressemble plus à rien suite aux dégâts, probablement magiques, qu’elle a subit. Il y a là un peu de lumière : deux lampadaires à bougie miraculés qui fonctionne encore probablement parce que le prêtre qui subsiste dans la cathédrale s’en occupe lui-même…

Hector a vite reculé dans l’obscurité de la rue en faisant signe aux autres de s’arrêter. En effet, il y a là, non loin devant et bloquant l’accès à ce groupe de ruelles d’où les quatre compagnons se trouvent, l’étrange créature immatérielle. De dos, elle ressemble à un cheval. En glissant un œil, on peut d’ailleurs en apercevoir deux autres un peu plus loin, formant un triangle cernant la cathédrale. Pourquoi donc ? Sur le dos de ces deux là, il y a des cavaliers qui ne semblent pas perturbé par la nature immatérielle de leur monture. Celui d’en face est aux portes de la cathédrale, apparemment en train d’essayer de l’ouvrir.

Un rugissement retentit des hauteurs. Il y a quelque chose sur le toit du bâtiment ! L’un des cavaliers fait un mouvement et une étrange lueur nait devant lui. La lueur s’intensifie avant de prendre une drôle de forme. Une créature apparaît dans la lumière ! On dirait une gargouille ! L’individu vient d’invoquer une gargouille en quelques secondes ! Comment est-ce possible ? Il lui ordonne quelque chose et la créature s’envole vers le toit du bâtiment où se trouve apparemment un autre monstre.

Les quatre aventuriers sont là à observer la scène et à se demander quoi faire lorsqu’un grognement sourd parvient à leurs oreilles… Quelque chose chute et atterrit finalement sans un bruit sur le sol dans la ruelle derrière eux. La chose se redresse. Un rayon de lumière parvient jusqu’à elle. On aperçoit alors un monstre de forme vaguement humanoïde mais définitivement poilue, avec une large gueule, des yeux brillants et probablement des griffes acérées…

Comme si ça ne suffisait pas, d’autres grognements se font entendre aux alentours. Le même type de créature sans aucun doute… On se demande alors, à la réaction de volte-face des cavaliers, qui vient d’encercler qui… Et malheureusement, les quatre aventuriers se retrouvent pris en tenaille…

_________________
"Vous êtes en mon pouvoir... Pour toujours et à jamais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Sam 16 Oct - 13:06

Zworg et Naya coururent à la poursuite de l’étrange lueur et aperçurent, au détour d’un croisement, leurs deux camarades qui venaient de débarquer. Alors que Gadwin s’inquiétait, Hector ne leur laissa même pas le temps de s’arrêter à leur hauteur pour partir à son tour à la chasse.

Tout le monde courut vers la place centrale mais s’arrêta vite avant d’y pénétrer. Hector avait repéré la présence d’individus suspects. En effet, non pas une mais plusieurs créatures mystérieuses et fantomatiques se trouvaient là, encerclant l’église. Grégory, de derrière, ni vit pas bien ce qu’il se passait, mais lorsque les grognements se firent entendre il comprit tout de suite que quelque chose n’allait pas… Il semblait qu’une partie de chasse se déroulait dans cette ville et qu’ils, ou plutôt ceux qui se trouvaient sur la place, étaient tombé dans un piège. Mais qui donc chassait qui ? C’était encore une question à résoudre mais pour l’instant, ils étaient tombés au milieu du conflit et ils n’avaient pas loisir de s’enfuir ou de choisir un camp, mais seulement de défendre leur vie. Leur mission en elle-même était presque achevée, il leur suffisait de trouver le moyen de s’enfuir puis d’aller faire leur rapport au roi. Mais leurs agresseurs n’allaient sûrement pas les laisser faire.

Une créature leur barrait à présent toute sortie. Continuer voulait dire aller sur la grande place, là où se trouvaient les espèces de dangereux chevaux fantomatiques, et se retrouver complètement pris au piège des autres grosses bestioles poilues qui avaient clairement l’intention de les attaquer…

Pour le moment, le mieux était de s’occuper de cette créature qui venait de bondir derrière eux.

"Je m’en charge !" (*Mais un coup de main ne serait pas de trop !*)

Zworg serra sa lance et bondit sur le loup-garou en la projetant vers sa tête…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Serveur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 320
Localisation : Au fond de la Toile...
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Sam 16 Oct - 13:19

Le loup-garou esquiva aisément l’attaque de l’Orque, déviant sa lance et l’éloignant de lui en le projetant d’un violent revers de bras dans le dos… Ses yeux jaunes lumineux continuèrent à fixer les trois autres d’un air mauvais et carnassier, faisant fit de l’affront qu’il venait de subir. On pouvait s’attendre à ce qu’il bondisse d’un instant à l’autre vers le groupe.

_________________
"Vous êtes en mon pouvoir... Pour toujours et à jamais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya
Expérimenté(e)
Expérimenté(e)
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 19/05/2010

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Sam 23 Oct - 13:18

Naya n’aimait pas courir, mais elle n’avait pas le choix. Elle suivit le groupe à travers les ruelles jusqu’à arriver à l’entrée de la place centrale. Là, un étonnant spectacle se produisait. Un, (ou plusieurs) loup(s)-garou(s) avai(en)t été acculé(s) sur le toit de l’église par un groupe de spectres ressemblant à des chevaux et ce qui semblait être leurs cavaliers. Il valait mieux rester cacher et attendre pour observer ce qui allait se passer.

Mais soudain, une créature surgit dans la ruelle derrière eux. Zworg, sans attendre, se jeta dessus sans grand succès. Ils étaient acculés. Ils avaient le choix entre combattre ici ou pénétrer sur la Grand-Place sur laquelle se trouvaient d’autres créatures inconnues et probablement dangereuses. Le loup-garou avait un regard mauvais et s’apprêtait apparemment à leur bondir dessus.

Naya réagit immédiatement en projetant son boomerang tranchant vers le monstre en y mettant avec un effet courbe vers le haut avant de faire sortir l’eau de sa gourde dans ses mains et de la transformer en pieux de glace prêts à transpercer la bête si elle s’approchait.

« Il faut nous occuper de ce monstre avant qu’il ne nous éventre !

Les deux autres, qui s’étaient retournés à leur tour pour constater la présence du loup-garou réagirent en conséquence…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1
PNJ
PNJ
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Jeu 4 Nov - 17:00

La situation avait pris un tournant difficile et les choix étaient limités. Comme à sa mauvaise habitude, Hector avait foncé tête baissé, entraînant ses compagnons dans un piège qui ne leur était même pas destiné.

Il ne faisait plus aucun doute que la créature qui leur barrait toute retraite était un loup-garou. La meilleure option était de l’éliminer afin de pouvoir s’assurer de pouvoir fuir à tout moment, car à n’en point douter, une bataille rangée allait se dérouler sur la grand place et mieux valait ne pas se retrouver au milieu de ce conflit dont on ne savait rien mais qui était à l’origine de toutes les rumeurs et des morts suspectes de ces derniers temps.

Zworg, déjà, avait attaqué la créature en espérant la toucher avant qu’elle n’ait le temps de réagir mais celle-ci semblait bien plus rapide. Le lieu, relativement étroit, offrait peu de liberté de mouvement pour un combat et si la créature leur sautait dessus, ils n’auraient aucun moyen ou presque de l’éviter.

Naya à son tour réagit rapidement en envoyant son arme à la tête de la créature, qui l’évita sans grande difficulté avant de se camper sur ses positions, l’air mauvais et grognant, prête à bondir.

« Il faut nous occuper de ce monstre avant qu’il ne nous éventre ! Fit justement remarquer la nymphe.

Hector, qui s’était retourné pour constater la situation, dégaina alors sa chaine-épée et fit jaillir sa lame dans un violent mouvement linéaire. La pointe fendit l’air, à mesure que les morceaux de l’épée se désolidarisaient, pour aller frôler la nymphe et viser le loup-garou. Celui-ci choisit ce moment pour bondir par-dessus la nymphe tout en évitant le coup direct. Dans un autre mouvement, alors que le premier n’était pas encore terminé, Hector ramena la chaine avec un moulinet pour la propulser vers le haut et la faire revenir. La créature, dans sa descente, croisa la lame qui revenait et protégeait déjà Hector.

Elwin quant-à lui, avait plongé à terre pour effectuer un roulé-boulé maladroit sur le sol pavé. Il évita ainsi le monstre qui venait d’atterrir juste à côté d’Hector, qui avait esquivé de justesse, les griffes de la créature ayant entaillé sa belle armure.

La chaine-épée avait légèrement blessée le loup-garou au torse mais si peu que celui-ci était déjà en train de se régénérer. Le monstre pivota pour attaquer Hector à violent coups de griffes. Le chevalier esquiva tant bien que mal en reculant mais il ne pouvait pas frapper en même temps sans se mettre en péril. L’occasion se présenta tout de même de porter un estoc mais un revers de bras l’envoya voler sur deux mètres, heureusement, dans la partie « dégagée » de la rue… (En fait, en plein sur Naya).

A présent, le monstre, au moins, ne leur barrait plus la retraite… Mais était-ce un avantage ? Son air mauvais indiquait qu’elle allait à nouveau bondir sur la petite troupe.

Elwin s’était relevé, sa masse d’arme à la main, mais plutôt enclin à reculer qu’à aller affronter la bête.

Chacun avait le choix : fuir et se faire pourchasser et assurément rattraper par le monstre, à moins que celui-ci ne soit retenu par ceux qui auront décidé de rester l’affronter.
A moins de rejoindre la place centrale, le combat risquait d’être difficile…

A ce moment critique, Hector eut un rictus avant d’invectiver Zworg :

« Eh l’Orque ! Tu te ventais d’être très fort non ?! Je crois que c’est le moment de nous prouver que c’est vrai ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Dim 5 Déc - 19:39

Après une telle provocation, il était hors de question de fuir, aussi bien pour Zworg que pour Grégory que décidemment, ce personnage ne plaisait pas. Il lui semblait vraiment qu’il s’agissait d’un joueur comme lui, à n’en point douter avec un comportement pareil… Mais en même temps… Oh, et puis peu importe, ce n’était pas le moment de réfléchir. Non, il fallait agir !

Zworg ne pouvait pas jouer de sa lance sans risquer de toucher ses compagnons, A moins de foncer encore une fois sur la créature. Foncer sur la créature… Si au moins quelqu’un pouvait l’immobilier…

Zworg décrocha son bouclier pour le mettre à son bras et foncer à nouveau sur le monstre, le rabattant ainsi vers la place centrale, à moins qu’il n’esquive encore une fois… L’avantage était que son action offrait du temps supplémentaire à ses compagnons pour réagir.

Le loup-garou était en quelque sorte acculé et ne pouvait que bondir vers l’arrière ou prendre la charge de plein fouet à ses risques et périls.

Zworg continua sa course et en profita pour le pilonner de piques avec sa lance dans l’espoir de le toucher.

A présent dans un espace dégagé, le combat serait plus aisé. Mais leur présence (du moins la sienne) avait été révélée aux autres mystérieux individus et à leur monture. Sans aucun doute, son action avait détournée l’attention de tout le monde et à n’en point douter, ceci allait déclencher l’attaque surprise. Dans quelques secondes, il y aurait plusieurs loups-garous en train de jaillir sur la place centrale et prêts à déchiqueter tout ce qui se trouve sur leur passage.

Vous êtes sûre que ce n’était pas le moment de prendre la fuite plutôt que de s’impliquer dans cette sorte de guerre ?

En même temps, ils s’y étaient fourrés d’eux-mêmes et on ne leur avait pas vraiment laissé le choix par la suite…

A l’aide !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya
Expérimenté(e)
Expérimenté(e)
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 19/05/2010

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Mer 19 Jan - 0:12

Naya n’aimait pas trop se battre mais ça ne l’empêchait pas de le faire, surtout lorsqu’elle n’avait pas le choix.

Un loup garou plutôt hargneux les avait pris pour cible alors qu’ils s’étaient retrouvés malgré eux, mais ils l’avaient tout de même cherché, au milieu d’un conflit qui n’était pas le leur. Des loups-garous contre de mystérieux cavaliers… Dans l’immédiat ils ne pouvaient pas choisir de camp à part le leur… Mais les loups-garous ayant une très mauvaise réputation de tueurs, il valait mieux éviter de les côtoyer.

Déjà, Zworg fonçait dans le « tas » (de muscles, de poils, de crocs et griffes acérées) sans grand succès apparemment. Le monstre évita tous les assauts et bondit au dessus de la nymphe pour tenter d’éliminer la menace que représentait le chevalier avec son arme à longue portée. Le temps que Naya se retourne, le chevalier en question volait dans sa direction, elle eut tout juste le temps de l’esquiver, histoire de ne pas amortir sa chute… Tout le monde était sauf après cette attaque et à présent la créature ne leur barrait plus la retraite. Naya s’apprêtait donc à inviter les autres à prendre la fuite mais elle n’en eut pas le temps, car le chevalier, blessé dans son orgueil, invita Zworg à combattre le monstre.

L’intéressé ne se le fit pas dire deux fois et fonça à nouveau sur la créature. Celle-ci s’apprêtait à le recevoir de plein fouet et allait sûrement le contrer à nouveau à moins que…

Naya envoya rapidement une volute d’eau vers le pied gauche de la créature avant de le solidifier au moment où il touchait le sol. A ce moment là, l’Orque percuta le loup-garou qui tentait bloquer sa charge, mais avec un pied nu posé juste devant une petite plaque de glace…

Au moment de l’impact, Naya fit rapidement revenir la glace dans sa direction afin d’accentuer le mouvement de glisse. Une certaine partie de l’eau, contaminée par l’environnement (poussières et autres saletés sur le sol et les pattes de l’animal) fut perdue pour la magicienne dans l’opération, mais c’était au profit d’une victoire de Zworg sur le monstre, car pour sûr, cela eut de l’effet ! Enfin… de surprise en tout cas. Mais tout le monde sut en tirer partie. A quatre contre un, même dans un espace restreint, il n’y avait pas de raison qu’ils ne parviennent pas à maîtriser cette créature !

Naya récupéra son boomerang, qui était revenu mais qui avait été réceptionné par le mur, faute d’opportunité, puis courut vers le groupe rassemblé autour du monstre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Serveur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 320
Localisation : Au fond de la Toile...
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Mar 5 Avr - 20:40

Et le combat fut inévitable !
(Je laisse chacun décrire ses actions pour arriver au résultat final)
----

Un hurlement retentit sur le toit de l’église, ce fut le signal ! Tous les Loups-garous bondirent sur la place ou sortirent de la cathédrale en ruine pour engager le combat avec les étranges cavaliers.

Le monstre qui n’avait pas envie d’en rester là avec les quatre aventuriers, était encerclé mais l’espace restreint bloquait les mouvements de chacun, les rendant inefficaces mais empêchant le monstre de s’enfuir. Celui-ci profita d’un moment de distraction d’Hector au moment du hurlement pour l’agripper par son armure et le balancer sur la place afin de lui faire prendre part à la fête. Il se tourna vers le reste de la troupe en grognant, avant de profiter de l’ouverture pour bondir vers la bataille qui venait tout juste de commencer.

Il y avait en tout et pour tour sur cette place : quatre cavaliers encapuchonnés dans leurs grande cape sombre et leurs nightmares, une bonne quinzaine de Loups-garous, et bien sûr nos quatre aventuriers. Les forces n’étaient pas du tout équilibrées… A croire que les loups-garous avaient fait en plus de leurs victimes, des alliés qui s’étaient transformés récemment après avoir été mordues pour venir engrosser leurs rangs. Se sentant probablement menacés, ils avaient élaborés ce plan à l’avance pour piéger ces espèces de chasseurs qu’étaient les cavaliers. Il devait y avoir un chef de meute mais lequel ? Était-il d’ailleurs ici ou laissait-il ses larbins faire le sale boulot ? On ne pourrait malheureusement pas le dire facilement.

Le camp à prendre était évident : ce n’était bien sûr pas celui des loups-garous qui attaquaient indistinctement tout ce qui bougeait en dehors des leurs… Il fallait donc se concentrer sur les hybrides poilus et en ragés qui bondissaient dans tous les sens toutes griffes dehors.

Elwin fut le premier auprès d’Hector pour lui venir en aide s’il le pouvait. Restait Zworg et Naya qui devaient se battre de leur côté, ensemble ou séparément selon leur propre choix.

La bataille fit alors rage. Les loups-garous étaient très puissant et agiles, et supérieurs en nombre et semblaient immunisés contre la terreur des nightmares, probablement parce que leurs instincts sanguinaires prenaient le dessus sur leurs peurs. Face à eux, les nightmares, ne parvenaient pas à porter de coups, mais c’était réciproque. Au moins ils faisaient diversion pour permettre à leurs maîtres de ne pas avoir trop d’ennemis à combattre à la fois. La menace venait effectivement des cavaliers : un excellent combattant à deux épées, un archer très adroit et agile, un mage qui lançait des sortilèges et un dernier qui… restait assis sur les marches du parvis ? Peut-être un prêtre qui formulait des prières ou un autre magicien qui établissait un rituel ? En tout cas, les autres s’assuraient qu’aucun loup-garou ne vienne le déranger.

Bien, et qu’en était-il de nos quatre aventuriers lancés au milieu du combat ? Ils devaient éviter à tout pris de croiser directement le regard des nightmares pour ne pas subir leurs visions d’horreur paralysantes… Facile ? Difficile ? Dans la confusion de la bataille, impossible à dire.

De longues, longues minutes s’enchainèrent avec très peu de répits. Finalement, le quatrième cavalier se leva brusquement et plaqua la main sur le sol. Un immense cercle magique se forma et engloba toute la place. Une onde frappa tout ce qui se trouvait à l’intérieur de la demi-sphère dont il était le centre. Puis, brusquement, il disparut. Ou presque.

Une ombre passa… Sans explication, la plupart des ennemis tomba à terre, assommés ou grièvement blessés. Pas tous cependant. Le magicien réapparut aussi soudainement qu’il avait disparu, à un autre endroit cependant. La donne avait changé : sur les dix monstres encore en vie, il n’en restait plus que quatre debout ! Mais tout n’était pas encore joué, car tout le monde sait que ces monstres se régénèrent rapidement. Il avait fait tout ce qu’il pouvait, il fallait en finir rapidement et achever ceux à terre. Le mage cria alors à ses camarades que c’était le moment. L’archer, blessé apparemment et le premier magicien, un peu épuisé tout de même, se chargèrent d’abattre les survivants, aidés par les nightmares qui les encerclèrent, tandis que le guerrier s’occupait rapidement de la décapitation des corps (pour s’assurer de leur mort. D’ailleurs, précisons que les loups-garous ne reprennent pas forme humaine s’ils meurent une fois transformés). Mais allaient-ils y arriver à temps ? Les loups-garous survivants n’avaient apparemment pas l’intention de fuir.

Déjà, deux des blessés se relevaient. C’était le moment décisif de la bataille pour lequel les quatre aventuriers allaient être déterminants…



Mission accomplie ?

La bataille avait été intense mais ils en étaient sortis vainqueurs, et ceci, uniquement grâce à la présence fortuite du « club des quatre ».

Lorsque tous les corps furent « séparés en deux », les cavaliers appelèrent leur monture et procédèrent à une étrange magie qui les fit disparaître dans un rayon de lumière. Après quoi ils se rassemblèrent et vinrent à la rencontre des aventuriers. Peut-être avaient-ils pu vaguement les entr’apercevoir au milieu de la bataille et de la pénombre ? En tout cas à présent ils purent clairement les distinguer. Ils n’avaient rien à envier à la troupe hétéroclite formée par Hector, Elwin, Naya et Zworg, respectivement un chevalier extrémiste du bien, un moine neutre, une nymphe druidesse et un Orque mercenaire. Leur groupe à eux comprenait le puissant magicien, qui semblait être le chef et se trouvait être un Drow, suivait un demi-Elfe, le second magicien, l’archer qui était en réalité une archère, puis un guerrier humain. Il se « posèrent » fièrement lorsque le chef prit la parole assez abruptement :

« Avant de vous remercier pour votre aide, qu’elle que fut son utilité et qu’elle fut volontaire ou non, j’aimerais savoir qui vous êtes et pourquoi vous vous êtes retrouvés ici au milieu de la nuit après tout le mal que nous nous sommes donnés pour que le couvre feu soit respecté ? »

Pendant ce temps, le guerrier, ses deux épées dans le dos, croisait les bras le torse bombé et faisait un clin d’œil à Naya. Le demi-Elfe magicien quant-à lui toisait le chevalier et le moine, tandis que son acolyte lançait un regard intrigué à l’Orque qui la dépassait de plus d’une tête…

_________________
"Vous êtes en mon pouvoir... Pour toujours et à jamais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   Ven 20 Mai - 21:01

"Baston !" Aurait pu crier Zworg à ce moment là avant de se jeter dans la mêlée. Mais il ne le fit pas, il se contenta de pousser un cri de rage et de foncer vers la première créature venue.

Zworg ressentait de l'excitation dans cette situation, c'était étrange pour Grégory, qui aurait eu tendance à être quelque peu tendu, comme lors des matchs qu'il disputait. Une poussée d'adrénaline en fait, sauf que là, au lieu de l'appréhension du combat et de son adversaire, c'était du plaisir qu'il ressentait ! Et ce n'était pas pour lui déplaire...

Grégory avait encore conscience d'être "lui", même s'il partageait pleinement l'expérience de son personnage et se laissait envahir par ses attitudes. En fait il jouait vraiment son rôle dans ce jeu, tout en gardant à l'esprit que c'était ce que c'était : un jeu, et non la réalité. Mais ce jeu était sa nouvelle réalité depuis qu'il avait été imprégné du mode modérateur par le serveur. Il avait acquis une certaine conscience que les autres n'avaient pas, mais il savait -et il avait dû s'y résigner- qu'il ne pourrait plus jamais revenir à la réalité. De toute façon, il n'avait plus rien à y faire dans celle-ci...

A présent qu'il avait de l'espace pour combattre, Zworg fit tournoyer sa lance, frappa, para, "torgnola", mais s'en prit plein la figure aussi. Il avait les yeux rivés sur sa (ou ses) cible(s), évitant par là même de croiser le regard des nightmares qui combattaient également. Parfois, le temps de quelques secondes, il se retrouvait dos à dos avec quelqu'un peu importe qui, puis repartait à l'assaut. Des sortilèges fusaient, touchant parfois sa cible et l'aidant à la maîtriser, ou au contraire l'obligeant à esquiver pour ne pas se les prendre de plein fouet car il s'était mis sur leur trajectoire...

Zworg surprit un loup-garou de dos et l'étrangla violemment avec sa lance en le tirant en arrière jusqu'à le projeter au sol, l'y maintenir d'un coup de pied dans la poitrine, puis de terminer le travail en lui tranchant la gorge. Terminer le travail ? Quelque temps après, alors qu'il était reparti aider quelqu'un, la créature se releva pour retourner à l'assaut. Pire : elle se dirigea vers Zworg avec qui elle avait un compte à régler. Mais Zworg ne la reconnut pas (les loups-garous se ressemblaient tous pour lui) et le combat reprit. Puis, soudain, alors qu'il se défendait et qu'il était un peu désavantagé, la tête de la créature se tourna à une vitesse impressionnante, se brisant net au point qu'une des carotide explosa et libéra un flow de sang avant que le monstre ne s'écroule. Zworg regarda autour de lui et la même chose ou presque se produisit sur plusieurs loups-garous. Ils s’écroulèrent brusquement alors qu'un courant d'air incroyable parcourait le camp de bataille. Puis, tout d'un coup, l'un des magiciens (Zworg ne leur avait pas plus que ça prêté attention), apparu de nulle part, un genoux à terre. Il se releva et ordonna de finir le travail. En effet, quelque soit l'action qu'il venait de faire, à présent, il n'y avait plus que quatre créatures encore debout !

L'Orque se joignit à la fête pour terrasser les derniers monstres et achever les blessés (et il fallait vraiment bien les achever ces sales bêtes car elles se régénéraient encore plus vite que lui !).

La bataille prit ainsi fin. Les étranges individus firent disparaitre leurs montures comme par magie puis se rassemblèrent, le groupe de quatre fit de même. Ils se tinrent ainsi face-à face, se toisant les uns-les autres, jusqu'à ce que le chef présumé de leurs alliés temporaires se mette à parler.

« Avant de vous remercier pour votre aide, qu’elle que fut son utilité et qu’elle fut volontaire ou non, j’aimerais savoir qui vous êtes et pourquoi vous vous êtes retrouvés ici au milieu de la nuit après tout le mal que nous nous sommes donnés pour que le couvre feu soit respecté ? »

Quelque peu vexé par ce manque de reconnaissance, Zworg croisa les bras et renifla de mécontentement. Il ne répondit pas le premier. Il se laissa introduire par les autres et c'est seulement à ce moment là qu'il prit une pose fière. Il avait de quoi car il avait (probablement ou pas) à lui tout seul, éliminé la moitié des ennemis (en tout cas il en avait l'impression et Gregory n'y trouva rien à redire).

Zworg se permit une question lorsque le ton de la discussion changea quelque peu.

« Dites ? Comment vous faites apparaitre et disparaître les chevaux ? C'est cool, ça m'intéresse ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête n°3 : La guilde des dresseurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête n°3 : La guilde des dresseurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Invitation guilde
» Présentation : LGDJ ? oui ! La Guilde Des Joueurs !!!
» [Banniere]Createur de bannieres/rang de guilde.
» [Kermesse] La guilde du dé
» Que pensez vous de ce nom de guilde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trepalovia :: Connection au Serveur :: Le monde de Trepalovia :: Le Vieux Grimoire-
Sauter vers: