Trepalovia

La vie n'est qu'un jeu... Mais quand celui-ci se transforme en cauchemar, les esprits s'éveillent
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les forces obscures nous assiègent !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Les forces obscures nous assiègent !!   Ven 14 Sep - 21:44

(Avis à tous les joueurs motivés et qui ont un peu de temps pour jouer : je débute une quête que je vais diriger pour que ça puisse avancer régulièrement. Si tout se passe bien, elle ne devrait pas être trop longue et nous permettre d'obtenir une récompense de la part du roi, donc de valeur. Il y a également un gain de niveau en perspective.

Je préviens en revanche que pour que ça puisse avancer, si un joueur engagé ne poste pas à son tour après une semaine, je posterai un petit message à sa place et le joueur suivant pourra poster à son tour. (Ce message sera neutre, c'est à dire ni à l'avantage du joueur ou du groupe, ni à son désavantage). Si le joueur souhaite rattraper son retard, il peut le faire en prenant en compte ce que j'aurais mis et ce que le joueur suivant aura posté. (Au pire je peux toujours éditer mon message et tout effacer). Par contre, son tour de post redeviendra normal la fois suivante.

Donc si vous êtes motivés pas de problème. Pas besoin d'écrire des tartines, du moment que ça avance !

Merci de votre compréhension.)

________________________________________________________________________________________________________________


Zworg venait de terminer une quête bien profitable en terme d'argent, mais malheureusement, dans laquelle il avait perdu un camarade de combat. Gregory se demandait bien ce qui arrivait aux joueurs qui perdaient leur personnage dans ce jeu. Si ce dernier était tué, le joueur mourrait-il également? En tout cas, avec les sensations et les émotions du personnage qu'il pouvait ressentir, ça devait être un choc assez brutal...

Il était bien tard cette nuit là. Zworg était attablé à une taverne, la même que la première dans laquelle il avait rencontré ses premiers compagnons. Sirotant sa bière au goût plutôt âcre, il repensait à ses derniers et comment ils s'étaient séparés. Cela faisait déjà quelques jours.
Yirian était repartit un peu comme il était venu en promettant de les rencontrer à nouveau...
Yumi avait transporté Ichigo aux hospices, avait pris une chambre à l'auberge et lui rendait à présent régulièrement visite, la voleuse n'avait pas vraiment d'idées de ce qu'elle allait faire à présent qu'elle était une riche...
Et lui, Zworg, avait également pris une chambre à l'auberge. Une partie de son argent lui avait servit à renouveler son équipement avec des matériaux d'excellente qualité. A présent il avait une cotte de maille à sa taille et un casque assorti. Son bouclier avait été renforcé avec de l'acier et sa nouvelle lance était de meilleure facture et mieux équilibrée. Même chose pour le glaive. Il avait aussi trouvé un sac à dos assez grand et robuste chez un marchant nain et dont il avait fait améliorer les bretelles pour pouvoir l'installer par dessus sa lance et son bouclier, mais aussi pour pouvoir le décrocher en un seul geste afin de récupérer ses armes.
Le reste de l'argent, il l'avait mis à la banque, surprenant les réceptionnistes. En ce qui concernait le présent mystérieux reçu par un tout aussi mystérieux personnage, Zworg l'avait ouvert. Il contenait des bottes et des gants magiques à sa taille : des bottes en cuir travaillé augmentant la vigueur et de des gants de force. Avec ça, il se sentait invincible ! Il ne lui manquait plus qu'un accessoire augmentant son agilité... ^^

Soudain, des clameurs au dehors le tirèrent de ses songes. Bien que la nuit fût avancée, de nombreux couche-tard discutaient encore de tout et de rien, des voleurs de leurs mesquineries, des marchants d'affaires louche avec leurs clients qui l'étaient tout autant, mais aussi de nombreux saoulards n'ayant rien d'autre à faire et qui se racontaient leurs malheurs entre eux.
Pourtant lorsqu’une espèce d’explosion se fit entendre, le silence se fit. Les minutes défilèrent lentement dans les chuchotements quand des bruits de pas lourd d’un soldat résonnèrent dans la rue pavée. Celui-ci entra alors essoufflé et s’écria :

« Les gobelins !! (Il reprend son souffle)… Les… (Il déglutit)… Les gobelins nous assiègent !!! »

Un court silence suivit ses paroles ce qui lui permit de récupérer un peu et de reprendre avant que quelqu’un n’ait eu le temps de réagir :

« Tous les hommes valides sont attendus place centrale pour recevoir des instructions ! Tous les mercenaires sont attendus par le capitaine de la garde ! Il a une mission importante à leur confier ! Le roi lui-même donnera une récompense à ceux qui reviendront de mission ! »

Un afflux de question assaillit le garde mais ce dernier ne put leur répondre car il était déjà repartit. La confusion régna alors dans la taverne. Certains tout de même se précipitèrent pour suivre le garde et rejoindre le point de rendez-vous. Pendant ce temps Zworg était ravi : une nouvelle mission allait le tirer de son apathie ! Il monta alors réveiller Yumi pour l’informer de la situation puis récupérer son équipement… Après quoi il irait voir le capitaine de la garde.


(Voilà, on se retrouve tous à la caserne, dans les quartiers du capitaine.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanguarde
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/05/2007

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: suite   Mar 18 Sep - 22:42

(En provenance de Hamsburg : "arrivée sur la grande place"...)


l'aterrissage s'était fait en douceur, tout du moins, en douceur pour un nain. Le corps du pauvre PNJ avait absorbé toute l'onde de choc et s'était retrouvé à l'état de mixture, permettant ainsi à Fanguarde de s'en sortir presque indème.

Encore sous le choc, il pris sans trop réfléchir la main qu'on lui tendait. Son contact se révéla doux et chaleureux, il en déduisit donc qu'il avait fait le bon choix. La main ressera son étreinte et l'entraina, obligeant le nain à se remettre debout, les jambes encore flageolante après le choc. il tint bon pourtant et bientôt la rue ou s'était produit le drame fût loin derrière eux. Il entendit vaguement une voix de jeune femme (sûrement dans sa tête car elle était vraiment très belle) lui demander son nom. question à laquelle il répondit par un son ressemblant vaguement à un honomatopé:

-fuianguirdrezarde.

soudain, la clartée vive du jour laissa place à une lumière tamisé, moins agressive que celle du soleil. Fanguarde secoua la tête, à présent conscient qu'il avait, pendant un instant, été inconscient, laissant son subconscient prendre le dessus sur son conscient. bref, il ne se sentait pas très bien. il s'écarta donc du petit groupe qui l'avait mené jusqu'ici pour s'asseoir à une table en retrait qu'il avait aperçue. regardant plus attentivement autour de lui, il s'apperçut qu'il se trouvait dans une charmante petite auberge, dont la pièce commune était encombrée de tables et de chaise. Un grand feu brulant dans l'âtre éclairait la pièce. des ombres dançantes se déplaçaient sur le mur, reflets fantômatiques des badauds attablés. Le nain fût très bientôt rejoint par les trois autres fuyards qui s'assirent sur les chaises restantes. Un silence pesant s'instala, ponctué par les regards en coins que se lançaient, de temps à autres les convives. Le nain décida de rompre le silence:

- Le barman nous regarde-t'il??
nouveau coups d'oeil en coin. du coté du bar ce coup-ci.
-non. Pourquoi??
- Ho sa... . Il adressa un clin d'oeil malicieux aux membres attablés puis plongea sous la table. On l'entendit farfouiller, prononcer un inaudible formule, et quelques secondes plus tard, réaparut avec à la main une bouteille contenant un liquide ambré.
- Il va être bien pratique ce pouvoir, je le sens... remarqua t'il pour lui-même.
puis, s'adressant à ses compagnons:
- Normalment c'est de l'hydromel, mais... je vais quand même vérifier avant...on ne sais jamais, ce n'est toujours que la deuxième fois que j'utilise cette faculté...
Il replongea sous la table, et, bientôt quatres verres fûrent posés devant les convives qui dévisageaient, méfiant, le nain en train de se servir une large dose d'alcool (très) fort. Pilou n'avait pas l'habitude de l'acool, il espèrait cependant, que la carrure du nain, qui était sienne à présent supporterait plus facilement ces exès.
- il vida d'un trait son verre et le reposa bruillemant sur la table de bois brut.
- Vous pouvez y aller, dit il en les servant copieusement à leur tour, il est même très bon!!


On ne pouvais que coire le nain sur parole, car, un quart d'heure plus tard, la bouteille était vide et les quatres aventuriers, n'en avaient plus tout-à-fait l'air. Les yeux vitreux, la posture moins droite, chancelante.
- Fanguarde s'était mit à grogner, marmonant d'inaudibles paroles, tout comme le sorcier du nom de... pyrros?? Oui, ce devez être sa.
-zé videeeeeeee
-ze zé, on... on... houps hihihi.
le nain sursauta et glissa par terre, emettant un "bonk" sonore, s'attirant des regards irités, il se rassit, quelques instant plus tard, tenant une nouvelle bouteille à la main
- re...regardez ze que sé trouvé hihihi... hops... par terre.
Il sourit de toutes ses dents et, après avoir dévissé la bouteille (non sans mal) la vida de nouveau dans leur verre. Ahrzura et pyrros vidèrent très vite leur verre, loumé, elle, le tripota de longue minutes, observant le liquide tournoyant, perdu dans ses pensées. elle porta doucement, très doucement le verre à ses lèvres, mais stoppa net son mouvement après avoir entendu un nouveau "bonk". Elle se tourna vers Fanguarde mais celui-ci était toujours à peux près vaillant. Il essayait pour l'instant de remplir son verre sans en mettre plus de la moitiée à coté. Tâche plutôt difficile car le quart de l'alcool contenu dans une bouteille d'hydromel coulait à présent dans son sang.

Celui-ci leva également la tête et se retrouva de nouveau les quatre fers en l'air après avoir vu le spectacle terrifiant qu'offraient les deux êtres étendus sur la table. Arzhura et Lord Pyrros étaient tous deux étalés sur la table, leur visage blèmes cosntellés de petites tentaculles mauves. leurs yeux étaient grands ouverts, inexpressifs, mais pourtant...

- Ils... Ils respirent... baigéya le nain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Cachée dans l'ombre ou dans la brume.
Date d'inscription : 03/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
3/10  (3/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Les forces obscures nous assiègent !!   Mar 2 Oct - 17:28

Cela faisait bien longtemps que la jeune femme tentait de tuer son ennuie de mil façon. Encore sans mission, elle s’occupait par des vols bénins, un passe temps comme un autre. Mais elle n’avait besoin de rien et pour la première fois de puis des lustres, elle achetait même ça nourriture. Ainsi, la jeune femme passait dix minutes chaque jours à enfiler et enlever son gants, serrer le point avec, apprendre les mouvements du parfait fauconnier. Car, elle était allée voir un antiquaire qui l’avait renseignée sur l’usage de son cadeau. Ce gant allait donc surement servir à la chose qu’elle avait placé proche du feu dans un lange pour ne pas avoir la le couver elle-même.

Ce fut à un mois de cette aventure que le petit faucon naquit. Et y passant tout son temps comme une mère, elle réussit même à le faire voler de lui-même il y a quelques jours de cela. Elle n’y connaissait pas grand-chose en fauconnerie à par que ses parents en avaient tout deux un. Nolem, celui de son père était aussi noble que les elfes et Shasna, celui de sa mère, aussi sauvage que sa mère était bohémienne. Ainsi Yumiena avait du demander secours à un fauconnier de la garde qu’elle amadouait par ses charmes.

Il était un peu déçu qu’elle s’occupe plus de son faucon que de lui mais bon, il comprenait cette passion naissante qu’il partageait. Son nom n’a aucune importance, puisque la jeune femme ne se préoccupait pas vraiment de son cas.

Ainsi la jeune demie elfe avait couru toute la nuit de toit en toit accompagner de son faucon pèlerin qu’elle avait pâtissé Shalem en hommage à ceux de ses parents. Elle avait déjà pris l’habitude de l’appeler Sha pour le ramener à elle. La belle était donc endormie dans un lit défait mais douillé, quand Zworg vint frapper à sa porte.

Elle grimaça en grognant, tel une enfant que l’on tire d’un joli songe. S’étirant, elle fit une chute brusque sur le sol, complètement hors du temps et de l’espace, elle ne savait même plus par où était là porte. Elle était allée signaler à son amie sa présence et avait filé à l’anglaise pour se préparer. Elle était ravie d’avoir de quoi occuper son temps, enfin. Mais avec un soupçon d’appréhension pour Shalem. Il pourrait être blessé.

L’animal se sentant observé, pépia de joie et sa fauconnière en conclut qu’il était inutile de se faire du mouron pour lui.

« Sha’, tou va vivré la prémière aventoure guerrière en ma commpagnie. Cé séra oun test. Si tout cé passe bien, alors nous verrons à nous entrainer pour dévénir oun couple efficace. »

Shiiiiiiff eut elle pour réponse. La belle en rit et attrapa son sac déjà prêt. En fait, elle avait prévu de partir sur les routes, si rien ne se passer d’ici une semaine. Elle avait eu raison d’attendre.

Enfilant son gant et tendant son point, elle appela le déploiement des ailes de son oiseau. Il vint se jucher après cela sur son épaule. La demoiselle alla donc rejoindre son compagnon, la tête haute. Elle avait gardée secret cette histoire d’œil et surtout de bébé faucon. Elle se fichait bien de ce que son ami avait pu penser quand un soldat de la garde avait commencé à la rejoindre régulièrement dans sa chambre. Que celui là aille au diable. De toute façon, ce soir même, il en aurait le cadeau. Par pure espièglerie et mesquinerie, la jeune elfe avait soudoyé une servante pour qu’elle apporte au garde un soit disant remède mais qui se trouvait être un concentrer de laxatif. Un petit mot en serait accompagner « merci pour tout et à jamais, mon chou. ».

Yumi tapota l’épaule de Zworg qui lui faisait dos et attendit fièrement qu’il découvre l’animal perché sur son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loumé
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Peut-être devant votre nez. Qui sait?
Date d'inscription : 25/03/2007

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
2/10  (2/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Les forces obscures nous assiègent !!   Mar 2 Oct - 17:47

( Je la fais quitter l’aventure, j’airai pas le temps de tout gérer )

La jeune femme était donc maintenant accoudé à une table, un œil partout, en stress permanent qu’un garde vienne faire son enquête dans ce lieu. Mais il ne fallait pas, c’était déjà trop tard pour tout, et puisque les autorités le savaient bien mieux que les habitants eux même, cette histoire était déjà classé.

Ainsi, la belle n’osait réellement s’abreuvait de l’étrange mixture que leur servait le nain. Elle faisait semblant de boire pour ne pas le vexer et versait son verre dans les plantes vertes. Elle préférait de loin la sève enivrante des arbres à fleur flamboyante, légèrement hallucinogène surtout mélangée à une levure de champignon vénéneux mais peut d’humain (même de nain) pouvait supporter une tel mixture. Par choix, par gout, elle ne buvait pas les vulgaires alcools au gout âcre et à la levure trop forte. Tout cela était bon pour ses sœurs, les nymphes aquatiques, mais ce n’était pas de son rang à elle.

Elle crut alors que son cœur allait s’arrêter quand elle vit l’homme entrer dans la taverne. Non, heureusement ce n’était pas pour eux. Il semblait avoir beaucoup de problème dans cette ville. Surtout d’entente entre peuple. Il n’était pas bon pour elle de rester ici apparemment. Elle qui était le symbole du pacifisme, de la communion entre être. Peut être était-ce une aubaine.

« Je pense que tu devrais y aller. Ils ont besoin de monde, ça te mettra en sécurité au niveau de nos petits problèmes et puis, tu y gagneras beaucoup d’argent. Euh … moi … euh … je vais m’occuper de nos amis, ils ont l’air très très mal en point. Je … te fais confiance. TU reviendras en vie de cette affaire et tu me raconteras tout hein ? Bon bah, faut que tu y ailles maintenant. »

Elle ne lui avait même pas laissé le temps de parler, de discuter ou même de choisir. Elle abordait déjà un orque qu’elle trouvait repoussant et une vulgaire fille du peuple, avec un semblant hautain et une allure de bohémienne aventurière, compagnon de labeur à ses côtés. Bref, un couple qui ne serait pas devenu les familiers de la dryade mais qui serait parfait pour Fan truc much. Pff, aurait-elle du lui redemander son nom avant de partir. Non en fait, c’était une excuse, elle ne pouvait pas de tout le revoir, elle comptait bien reprendre les routes, laisser les elfes dans l’auberge au bon soin de l’aubergiste et après son apprentissage, ce qu’elle avait donc prévu de faire depuis le début, retourner vers son peuple, belle et fière.

Un joli programme en fin de compte.

« Et vous, s’il vous plait ! *beurk* Euh … Le nain là, à la table là, va participer à la mission, mais il a besoin d’aide je crois. »

Ceci dit, elle laissa le couple à leurs réflexions, leur choix et disparaissait avec habilité pour aller demander secours à l’aubergiste. Ceci fait, elle prendrait ses clics et ses clacs et soudoierait un garde pour lui ouvrir les portes de la ville et quitter les lieux sur le champ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zworg
Modérateur(trice)
Modérateur(trice)
avatar

Nombre de messages : 316
Age : 31
Date d'inscription : 05/11/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
5/10  (5/10)
Réputation:
18/100  (18/100)

MessageSujet: Re: Les forces obscures nous assiègent !!   Sam 6 Oct - 13:42

Zworg admira un instant l’oiseau perché sur l’épaule de sa co-équipière avant de lui suivre dans l’escalier pour redescendre à la taverne.

L’ambiance était toujours aussi confuse. C’est là qu’une très belle jeune femme, probablement une nymphe, interpella Zworg pour lui signaler qu’un nain allait participer à la mission, puis elle s’éclipsa avec autant de talent qu’une voleuse. Zworg jeta un coup d’œil au nain en question et en apercevant deux corps écroulés sur la table, il se dit qu’il ne devait pas être très « frais ». Mais les nains étaient réputés être de bon buveurs et même s’il avait l’air bien imbibé, il était toujours sur pieds. Vu l’urgence apparente de la mission, il fallait espérer que ce nain soit encore apte à se servir de sa hache d’ici quelques heures. A moins de trouver une potion miracle pour le désaouler et lui éviter la « gueule de bois ».

« Eh le nain ! Comment tu t’appelles ? » Demanda Zworg

« Dé qui ? Moua ? Zé Fan-guarde ! Hips ! …g’est-ce vous m’voulez ? Ma gnole ? J’grois gu’y b’en reste, z’en voulez ? »

« Non merci. Mais si tu veux participer à la mission, viens donc avec nous à la caserne. Je pense qu’à trois on sera pas de trop. »

« Ah z’était za ! D’aggord, z’arrive. Oups ?! «


Fanguarde faillit glisser sur la flaque d’alcool renversé qu’il avait à ses pieds. Il repris tant bien que mal son équilibre puis rigola bêtement dans sa barbe. Ce n’était pas gagné d’avance… Il récupéra ses affaires et son sac magique puis suivit ses nouveaux compagnons en zigzagant quelque peu.

Les trois compagnons avancèrent dans la nuit étrangement illuminée. De nombreux badauds étaient dehors, alerté par les bruits et par les cris de panique. Il y avait une fumée de feu qui montait du sud de la ville. Les attaques avaient-elles commencées ?

Zworg avait eu tout le temps de connaître la ville dans ses moindres recoins, d’ailleurs Yumi aussi, donc ils n’eurent aucun mal à rejoindre la caserne. Il y régnait une grande agitation.
L’entrée n’était même pas gardée comme à son habitude car tous les soldats étaient en patrouille ou en briefing. Toutefois, un garde qui courrait vers la sortie les interpella :

« Eh vous là ! Ce n’est pas le moment de traîner par ici, on est attaqué en ce moment ! Allez plutôt sur la place centrale pour recevoir des instructions de sécurité !

« On est des mercenaires, on est convoqué par le Capitaine ! »
Répondit Zworg

« Ah ! Bah vous tombez bien, on pensait que personne ne viendrait ! Allez dans le bâtiment tout au fond de la cour, c’est là qu’il se trouve. »

« Merci. »

« Bonne chance pour la mission, elle est capitale alors faut nous revenir vivants ! »

« Aucun problème ! »
Mais cette réplique n’empêcha pas Grégory de repenser à leurs deux camarades elfes, dont l’un était probablement mort et l’autre dans un profond coma. Ce jeu était trop réel, c’en était effrayant…

Les trois compagnons traversèrent la cour dans la quelle de nombreux soldats étaient rassemblés et briefés par un supérieur sur les consignes à suivre et les différents postes qui allaient être affectés.
Le bâtiment du fond présentait un vestibule. Un garde devant une porte leur signala qu’ils se trouvaient bien au point de rendez-vous et les invita à entrer.
Ils se retrouvèrent dans une salle de conseil militaire avec une grande table a milieu de la pièce et sur laquelle était étalée plusieurs cartes.
Le Capitaine de la grade salua les mercenaire et les invita à s’assoire. Il leur présenta un Archimage elfe que le roi avait délégué pour leur permettre d’effectuer leur mission.

Ils durent attendre une bonne heure que d’éventuelles autres mercenaires arrivent. L’archimage nota le nez et les joues bien rouges du nain et avec un sourire il lui lança un sortilège de récupération. Fangarde secoua la tête en faisant vibrer sa voix quand ses lèvres gigotaient de gauche à droite. Après cela il regarda tout autour de lui puis lança comme si de rien n’était :

« Bon, alors sur qui est-ce qu’on doit cogner ? »

Le Capitaine les mis au courant de la situation : le grand chef des gobelin s’était fait usurper sa place par le sorcier qui soi-disant était en communication avec leurs dieux. Pour une raison obscure, ces derniers réclamaient la princesse. Si jamais on ne leur donnait pas ils déchaîneraient leur vengeance ils transformeraient les gobelins en « berserkers » et les enverraient massacrer tout sur leur passage jusqu’à récupérer la princesse où qu’elle se trouve. D’ailleurs l’Archimage soupçonnait fortement un mystérieux individu tirer les ficelles de cette histoire.
Le mystère de la disparition de la princesse demeurait toujours entier. Quoique les Magiciens tendraient à dire qu’il y aurait une sorte de prophétie concernant la princesse mais malheureusement elle leur était inconnue.

Toujours était-il que la mission des Mercenaire était la suivante :

Le but : 1 => éliminer le sorcier gobelin,
(Pour que l’ancien chef reprenne sa place et stoppe le siège, les accords étant déjà conclus.)
2=> inspecter la présence de tout individu suspect et potentiellement dangereux.

Le lieu : Arkna'Ork
(avant-poste gobelin dans lequel demeure le sorcier. A l’heure actuelle, la garnison doit être réduite vu que le gros de l’armée gobeline encercle la ville.)

La manière : Téléportation aux abords de la forteresse, infiltration, rapidité et furtivité recommandée, élimination de tout élément gênant, élimination du sorcier gobelin par tout les moyens nécessaires.

Les moyens : Un groupe de soldats qui protégera les arrières (l’entrée principale) et l’Archimage maître en téléportation. Armes (lances, haches, épées et halbardes de moyenne facture), boucliers ronds et côtes de mailles à disposition (attention à la furtivité).
Durée : Toute la nuit mais avant l’aube de préférence. Délai supplémentaire possible d’une journée. (Sinon les gobelins invoqueront leurs « dieux » et donneront l’assaut sur la ville en « mode berserk »…)


« Des questions ? »

Après avoir répondu aux questions, le Capitaine fit rassembler dans la cour les soldats qui allaient les accompagner. L’archimage y traça un cercle tout autour d’eux avec une poudre spéciale qu’il répandit. Il vérifia que tout le monde était bien dans le cercle puis y entra à son tour. Il se concentra assez longuement puis prononça d’étranges formules. Des flammes bleutées entourèrent tout le monde au niveau du cercle de poudre magique. Un vent étrange souffla à partir du sol puis vint soudain une lumière blanche et une secousse impressionnante, comme s’il y avait eu une explosion sans bruit. On pouvait sentir une accélération verticale vers le haut, puis celle-ci s’atténua d’un coup et s’inversa. Le choc fut brutal. L’accélération et le souffle stoppèrent net et une grande secousse s’en suivit. La plupart des soldats s’écroulèrent déséquilibrés voire sonnés, puis la lumière disparut. L’obscurité revint et leur fallut un peu de temps pour s’y habituer. Ils se trouvaient sur un sol sec et rocailleux avec très peu d’herbe. La vue était dégagée sur l’horizon et c’est là qu’ils purent apercevoir la forteresse à un kilomètre à peine devant eux.


(Edit du Serveur : Après la réinitialiation, une partie des données a été perdue. La quête "les forces obscures nous assiègent" a été annulée, réévaluée et remise à disposition des joueurs (quête n°5)...)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les forces obscures nous assiègent !!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les forces obscures nous assiègent !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lily...
» [Organisation indépendante] Les Paladins du Glorieux Soleil de l'Ultime Défense contre les Maléfiques Forces Obscures pour le Salut de l'Univers
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trepalovia :: Connection au Serveur :: Le monde de Trepalovia :: Le Vieux Grimoire-
Sauter vers: