Trepalovia

La vie n'est qu'un jeu... Mais quand celui-ci se transforme en cauchemar, les esprits s'éveillent
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Campement de fortune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Campement de fortune   Ven 18 Aoû - 15:39

(HJ: Bon, j'ai trouvé qu'on allait à beaucoup trop d'endroits dans le même sujet, alors je crée celui-ci.)

Ce petit campement très modeste a été fait en vitesse par Arnya. Des braises brûlent encore dans les restes d'un feu éteint.
__________________________

Deckar s'arrêta en voyant qu'il était de retour au lac. Il avait des cheveux sales, des vêtements déchirés et un visage triste tout barbouillé de boue. Il s'assit sur le sol, à côté du petit feu qui brûlait faiblement. Il songea à aller se laver, mais n'était pas certain que ce serait approprié.

-Approprié à quoi??

Il se moqua presque de sa propre innocence. Il se leva un alla près de l'eau où il avait, quelques minutes auparavant, failli se noyer. Il plongea, complètement habillé et refit surface après quelques moments. Le soleil était presque à son zénith (Ça c'est midi?) et il ne savait plus quoi faire. Il voulait tellement oublier, oublier tout ce qu'il avait vécu avant Trepalovia. C'était une histoire trop difficile qu'il avait vécu et il se détestait. Sa tristesse avait fait la place à la colère. Pourquoi c'était lui??? Il avait vécu tellement de mauvaises choses... Tout ce qui lui arrivait de bien semblait toujours empirer pour devenir un mal intense.

-Pourquoi me suis-je enfui? Je n'avait aucune raison de m'enfuir... Et il n'est pas question de retourner...

Il était beaucoup trop fier pour s'avouer blessé, que ce soit mentalement ou physiquement. Il ne se souvenait même plus de ce qui l'avait fait partir. Il oubliait souvent ce qui lui faisait mal. Ce passé lui faisait mal, très mal. Il ne cessait pas de s'apitoyer sur son sort. À chaque fois qu'il repensait à sa vie en tant que Jason, il se faisait du mal, comme s'il retournait un couteau dans une plaie.

-Saleté de destin... , dit-il.

La suite fut une série de jurons. Quand le silence revint, il ne se replongea pas dans ses idées noires. Il se contenta d'observer l'île mystérieuse au milieu du lac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Sam 30 Sep - 11:12

[Bon, j'improvise huhu]

Dragan avait abandonné les autres et s'était mis à la recherche du demi-elfe. Il se demandait pourquoi celui-ci avait fui ainsi. Une réminescence de son passé peut-être? Quoiqu'il en soit, Dragan avait eu envie de le suivre et peut-être de tenter de s'entretenir avec lui sur leur vie d'avant. C'était délicat, mais peu importait. Il voulait en avoir le coeur net!

Il suivit sans mal la piste de Deckar, le demi elfe étant trop tourmenté pour faire attention à marcher sans laisser de traces. Mélysand devait être en train de s'occuper d'Arnya avec Magnus. Il n'aurait rien apporté de plus là bas de toute façon. Autant ramener le demi elfe et évité que les groupe ne se disperse. Partir seul n'était pas vraiment très malin.

Son humeur s'assombrit quand il comprit que Deckar avait quitté le couvert de la forêt pour lui préféré la berge du lac. L'elfe noir jura entre ses dents. Le soleil était à son apogée. Impossible d'aller chercher son compagnon. Cela était trop blessant pour ses yeux. Il soupira donc, chagriné de cet handicap et se plaça en lisière, observant un Deckar trempé qui regdrait au loin. S'était-il baigné tout habillé? Et que regardait-il ainsi? Dragan avait une vue excellente, mais pas avec tant de lumière. Là, il était obligé de plisser les yeux pour les protéger de l'éclat blessant de l'astre solaire.

Il s'accroupit donc, observant le demi elfe. Il finirait bien par faire demi tour non? Il n'allait quand même pas être obligé d'aller le chercher? Il pouvait toujours se signaler à lui, mais comment? Lui montrer ainsi sa faiblesse lui répugnait. Il se doutait que Deckar savait qu'il ne supportait pas bien la lumière du jour. mais entre le savoir et le voir, il y avait une marge. Et puis, apparemment, son compagnon avait besoin d'un peu de solitude. Dragan attendit donc patiemment quelques minutes. Quand il en eut assez, il laissa échapper un sifflement, ressemblant à s'y méprendre à celui d'un oiseau, un sifflement qu'il modula pour faire comprendre que c'était bien émis par autre chose qu'un animal. Au moins Deckar se retournerait-il dans sa direction... Ou choisirait-il de l'ignorer. Ca, Dragan ne pouvait pas le prévoir.

- "Allez, cesse de faire la tête et reviens.."

Il avait murmuré ces mots, formulant à voix haute l'une de ses pensées. Il n'allait pas passer sa journée à observer Deckar qui regardait le lac ou faisait trempette!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Jeu 5 Oct - 22:52

Un sifflement d'oiseau le tira de sa torpeur. Il se retourna, cherchant l'animal de ses yeux argentés. Aucun signe de vie animale... L'oiseau s'était-il envolé? Ou s'agissait-il d'autre chose? Peu importe, il avait déjà passé un peu trop de temps dans l'eau. Ses mains étaient à présent toutes plissées. Il sourit en les voyant. Les lois de la nature n'avaient pas changé depuis son arrivée. Tout ceci était tellement réel... Il soupira. Sa colère et sa mélancolie avaient diminué. Il pouvait maintenant retourner voir les autres maintenant.

-Que vont-ils penser de moi?

Il accordait beaucoup d'importance à ce que les autres pensaient de lui, ce qui faisait de lui un être un peu dépendant. Il avait besoin d'être accompagné, car seul, il perdrait la raison. Complètement trempé, il regarda autour. Premièrement, il devait se sécher. Il vérifia qu'il n'y avait personne aux alentours, et, se croyant complètement seul, se déshabilla derrière une grande pierre. Il ignorait complètement que Dragan le "surveillait". Il projeta ensuite une légère sphère enflammée sur les braises du feu, qui rallumèrent immédiatement... Mais il lui fallait du bois...

- ... Euh... Comment vais-je aller chercher du bois?

Il observa la forêt, puis lui-même, calculant la distance qu'il y avait entre eux. Bah, quelques dizaines de mètres seulement... Bof, tant pis, au pire, quelqu'un l'apercevra, flambant nu, en train de courir chercher du bois. Il vérifia qu'il n'y avait personne puis courut à toute vitesse vers le bois. Une fois à l'intérieur, il se dépêcha de ramasser quelques branches sèches... Et il retourna au campement aussi vite que possible.

- Personne... Ouf, une chance que personne ne m'a vu, ç'aurait été le moment le plus gênant de ma vie.

Et il les jeta dans le feu. Celui-ci grossit et le mage chercha comment faire sécher ses vêtements. Il ramassa deux branches qui étaient tombées à côté du feu et les plaça en croix, puis il mit son linge dessus, étendu. Et il mit le sèche-linge improvisé au-dessus des flammes. En quelques minutes, le tour était joué. Il remit ses vêtements bien chauds et s'assit sur la pierre. Il était très bien à présent. Il vit son sac par terre, et vit une chemise et des pantalons de rechange... ...

- Maudit... Avoir su, je n'aurais pas fait ça pour rien...

Il jugea que ces vêtements, très simples, seraient mieux appropriés à la marche dans les bois que cette ample robe de magicien. Il se changea et mit son ancienne tenue dans le sac, qu'il accrocha dans son dos. Il prit son bâton qu'il avait laissé là et retourna verse la forêt, où il entendit un bruit. Qu'est-ce que c'était? Il vit un petit écureuil passer à toute vitesse...

- Dire que j'ai failli fare une crise cardiaque...

Il sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Sam 7 Oct - 19:44

Dragan vit le demi elfe se retourner vers lui et chercher d'où provenait le bruit qu'il evnait d'entendre. Apparemment, le mage n'était pas très versé dans l'art du camouflage ou de la necessité d'être discret puisqu'il ne vit pas l'elfe noir. Le drow poussa un petit soupir contrarié et résigné. D'ailleurs où avait-il appairt à imiter le chant des oiseaux? Sans doute une capacité de son personnage. Il se demanda ce qu'il lui réservait encore...


Il vit alors avec stupéfaction le demi elfe se cacher derrière un rocher pour se déshabiller. Il écarquilla pes yeux de surprise et regretta aussitôt ce geste stupide quand il sentit la douleur de la luminosité trop vive sur ses yeux sensibles. Mais la surprise avait été telle qu'il n'avait pu s'en empêcher. Une stupéfaction qui s'accrut quand il le vit courir tout nu vers les bois, se croyant totalement seul. Dragan hésitait entre s'écrouler de rire par terre ou rester pétrifié à ce spectacle insolite. Il faillit se signaler au demi elfe arrivé pas loin de lui, mais se retint, ne voulant pas embarasser son camarade.

Il le regarda donc repartir vers le feu de camp, ses brindilles dans les bras. Heureusement que Mélysand ne l'avait pas suivi... Il s'improvisa alors un petit feu et sécha ses vêtements avant de les renfiler. Et c'est alors que ce fut le coup de grâce... Deckar se rendit compte qu'il avait d'autres vêtements et se changea. cette fois, Dragan dut vraiment se retenir d'exploser de rire, Alexandre prenant le dessus sur l'elfe noir.

Deckar se décida alors enfin à rejoindre la forêt, et habillé cette fois. Soulagé, le Drow se leva doucement, sans émettre le moindre bruit. Il s'éloigna de la lisière du bois, afin de faire croire qu'il arrivait juste. Si Deckar apprenait que l'elfe noir aavit tout vu... Non, mieux valait ne pas imaginer.

Un écureuil passa devant le mag, lui faisait peur. Sa réflexion fit sourire Dragan et il ne put se retenir d'apparaître comme par magie près du mage, quittant les ombres.

- "Je pense que nous avons assez d'une blessée sans rajouter un mort, non?"

Il sourit amicalement, chassant de sa tête les images du demi elfe nu comme un ver. L'elfe noir s'adossa contre un tronc d'arbre et dévisagea le mage. Et à nouveau, il sentit le drow prendre le contrôle :

- "Ah je vois que tu t'es changé... Tu as bien fait, ce sera plus pratique en forêt que ton imposante robe de mage."

Et malgré lui, il guetta la réaction de Deckar à la mention de ce changement de vêtements, l'air de ne pas y toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Mar 10 Oct - 17:58

- "Je pense que nous avons assez d'une blessée sans rajouter un mort, non?"

Le mage sursauta, effrayé. Il n'avait pas entendu cet elfe s'approcher de lui. Bien sûr, c'est une elfe noir! C'est une race très... subtile et discrète... Il était normal qu'il ne l'ait pas aperçu, même avec ses sens elfiques qu'il croyait aiguisés. Bof, il était un peu trop Jason depuis tout à l'heure, l'enfant ayant pris le pas sur le mage. Il détestait se confondre dans les personnages. C'était un phénomène très mélangeant... Il finirait sûrement par s'y faire. Oublions ces tracas pour le moment... Il sourit à la plaisanterie un peu trop tard car le guerrier reprit:

-"Ah je vois que tu t'es changé... Tu as bien fait, ce sera plus pratique en forêt que ton imposante robe de mage."

- C'est à... euh... attends un instant...

Il remua les lèvres afin de se remémorer la compistion de phrases aussi étranges que celle-là. C'était une autre facette de sa personnalité. Il n'aimait pas vraiment faire d'erreurs de grammaire, voulant avoir l'air intelligent. Voyons... quelle est la formation des phrases d'affirmation positive converse... ( Inventé de toutes pièces ^^) C'est à quoi j'ai pensé? Non, ça ne marche pas... Il finit par trouver la phrase correspondante.

- C'est ce à quoi j'ai pensé, en effet,aquiesça-t-il.

Puis il eut une petit rire nerveux. Il avait dû avoir l'air singulièrement stupide pour avoir reformé sa phrase uniquement afin d'avoir une grammaire correcte. Même s'il avait dit: "C'est à quoi j'ai pensé", Dragan aurait compris quand même... Ah, il avait vraiment un don pour avoir l'air complètement idiot. Tant pis, ce qui est fait est fait, comme on dit. Revenant à la réalité, et sortant de son cours de Formulation de phrases mentales 101:

- Euh... Ouais, je me suis changé, je suis beaucoup mieux dans ces vêtements. La robe ne faisait que s'accrocher aux feuilles et tu ne sais pas à quel point ça peut devenir désagréable... Voilà, je parle encore beaucoup trop! Au fait, depuis quand es-tu là?

En effet, depuis quand Dragan était-il là? Cette question lui chatouilla les oreilles... L'avait-il surpris en train de courir nu du bois au campement? Espérons que non... S'il l,avait surpris, il aurait tellement honte... Ç'aurait été la pire chose qui lui soit arrivé dans sa vie... Sauf peut-être quand il s'est cassé les deux jambes en courant sur l'autoroute. Bah... Avoir perdu ses jambes a eu ses propres avantages...

Et il observa attentivement Dragan, avec un air un petit peu suspicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Sam 14 Oct - 12:00

Ravi de voir le mage sursauter, Dragan retint un sourire satisfait qui aurait sans doute été mal prit, et à juste titre d'ailleurs. Il n'y pouvait rien, sa nature d'elfe noir se réjouissait de ce genre de choses. Tant que cela restait relativement anodin... Deckar se reprit et sourit, pas très rancunier. Tant mieux d'ailleurs, Dragan n'aurait pas voulu se fâcher avec lui pour si peu.

Deuxième satisfaction de voir le demi elfe bredouiller quand il lui dit qu'il s'était changé. Deckar était décidément facile à déconcerter, ce qui était assez amusant. L'elfe noir se fit la reflexion qu'il allait en faire son sujet d'amusement préféré. Il marqua pourtant sa surprise quand il se rendit compte de sa méprise. Deckar n'était pas géné, mais il cherchait juste à répondre dans un bon français. Dragan écarquilla les yeux, avant de laisser échapper un rire grave, en même temps que le demi elfe riait nerveusement.

- "C'est la première fois que mon interlocuteur interrompt une phrase et réflechit à la façon de bien la formuler."

Il avait ça d'un ton amusé, mais sans moquerie. Finalement, Deckar termina quand même sa phrase, expliquant que c'était mieux et plus pratique qu'une robe de mage qui se prends dans les branches. Dragan acquiesça, sérieux. Son expression ne changea pas quand l'autre lui demanda depuis quand il était là. Il hésita une fraction de secondes, ne sachant ce qu'il valait mieux : dire la vérité et l'embarasser ou mentir. En tant qu'elfe noir, mentir ne le génait pas. Mais Alexandre avait du mal avec ce concept. Il répondit d'un ton égal, sans un signe d'émusement dans la voix :

- "Depuis un certain moment. Je ne voulais pas te laisser tout seul dans ce monde hostile. D'ailleurs au passage, s'enfuir ainsi tout seul est un peu inconscient, tu ne trouves pas?"

Il haussa les épaules. Il était toujours adossé à l'arbre, une jambe pliée, pied appuyé sur le tronc et les bras croisés, flegmatique.

- "Enfin, maintenant que tu es là, je suppose qu'on peut y retourner? Sauf si tu n'en as pas envie tout de suite..."

Et à nouveau l'elfe noir parla à la place d'Alexandre et demanda d'un air de ne pas y toucher :

- "Elle était bonne l'eau?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Sam 14 Oct - 14:32

- "C'est la première fois que mon interlocuteur interrompt une phrase et réflechit à la façon de bien la formuler."

Deckar ne répondit pas. Il avait dû sembler complètement idiot. La remarque de Dragan semblait dire que celui-ci le trouvait un peu étrange, ce qui n'était pas complètement faux. Puis son interlocuteur laissa échapper un rire grave, qui fit en sorte que Deckar se rende compte de l'absurdité de ses actions. D'abord aller courir nu comme un ver d'un lac à une forêt, puis reformuler ses phrases uniquement afin d'avoir l'air très intelligent, ou uniquement pour le principe. Et quand il lui demanda depuis quand il l'observait, celui-ci eut un instant d'hésitation avant de lui répondre:

- "Depuis un certain moment. Je ne voulais pas te laisser tout seul dans ce monde hostile. D'ailleurs au passage, s'enfuir ainsi tout seul est un peu inconscient, tu ne trouves pas?"

-Un certain moment? Combien de temps? insista-t-il.

- "Enfin, maintenant que tu es là, je suppose qu'on peut y retourner? Sauf si tu n'en as pas envie tout de suite..."

En effet, ils pourraient y retourner, maintenant que l'humeur de Deckar s'était apaisée. Ses sentiments de colère et de nostalgie s'étaient retirés une fois de plus dans un coin de sa tête, enfermés... mais ils ne tarderaient pas à sortir. Il fit mine de réfléchir. En fait, il voulait retourner voir les autres, n'aimant pas être seul. Mais avant que le mage demi-elfe ne réponde, l'elfe noir ajouta:

-"Elle était bonne l'eau?"

Il ne se rendit pas compte immédiatement de la signification de cette phrase, et ce qu'elle impliquait. C'est sans réfléchir qu'il répondit:

-Hein? Oh oui, très bo...

Il s'interrompit subitement et regarda Dragan dans les yeux. Comment savait-il qu'il était allé dans l'eau? Il regarda ensuite ses vêtements puis palpa sa chevelure. Non, il était complètement sec. Y avait-il une quelconque chose sur lui qui ait pu lui indiquer qu'il était aller se tremper? Non, aucun indice qu'il aurait pu percevoir sur sa personne. Alors, la seule façon qu'il avait de savoir qu'il s'était baigné était qu'il...

-Euh, tu... tu es là depuis que je suis allé dans le lac? demanda-t-il, avec une toute petite voix.

Puis il rougit jusqu'à la racine de ses cheveux. Il se gratta la nuque, lui donnant ainsi un air de gêne absolue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Sam 14 Oct - 14:58

Deckar insista sur le temps d'observatio de Dragan. Finalement, il avait bien fait de lâcher sa petite phrase sur la température de l'eau, cela allait répondre à Deckar indirectement. Apparemment, il ne saisit pas tout de suite l'allusion puisqu'il commença à répondre qu'elle était effectivement bonne, avant de s'interrompre brutalement, prenant conscience de ce que les paroles de Dragan impliquaient. Il le regarda dans les yeux, avant de palper ses vêtements et ses cheveux. L'elfe noir sourit. Et oui, tout était sec. Ne restait qu'une façon pour lui de le savoir...

Deckar s'en rendit compte et parla d'une toute petite voix avant de passer au rouge pivoine. Dragan sourit plus largement, avant de hocher la tête. Ce n'était pas très charitable de prendre plaisir à la gène de Deckar, mais il n'y pouvait rien. Objectivement, c'était quand même assez drôle! Cependant, il décida d'être charitable et dans sa grande mansuétude, il répondit :

- "Je suis là depuis que tu es dans le lac. Donc, j'ai vu tout ce que tu as fait depuis. Mais rassure-toi, ça restera entre nous."

Malicieux, il lui fit un clin d'oeil et ajouta pour faire bonne mesure :

- "Finalement, tu as eu de la chance que ce ne soit que moi et pas Mélysand."

Il éclata de rire, ne pouvant plus se retenir et revoyant les images dans sa tête. Il décroisa les bras et mit les mains devant lui ensigne d'apaisement :

- "Pardon, je sais que je ne devrais pas rire mais..."

Il haussa les épaules.

- "Bon, on oublie ça si tu veux bien. Je ne soufflerais mot à personne, mais si tu veux un conseil, évite de recommencer... Imagine que quelqu'un t'attaque pendant que tu fais une petite séance de nudisme?"

Il se retint de glousser en imaginant la scène. Il se décolla de l'arbre et se rapprocha du mage :

- "Au moins, on ne s'ennuie pas avec toi, Ca fait un moment que je n'avais pas rit ainsi et même si c'est à tes dépens, je t'en remercie."

Cette fois, plus damusement dans sa voix, juste de la sincérité et de la gravité. Et son regard doré semblait soudain mélancolique, plus profond, exprimant une ancienne souffrance toujours présente. En tant que malade, Alexandre avait choppé un mauvais caractère et n'avait plus beaucoup laissé entendre le son de son rire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Sam 14 Oct - 16:07

- "Je suis là depuis que tu es dans le lac. Donc, j'ai vu tout ce que tu as fait depuis. Mais rassure-toi, ça restera entre nous."

Deckar laissa échapper un soupir de soulagement, mais il était toujours aussi gêné. Il n'en parlerait pas, c'était au moins ça... Cette mini-aventure fut le moment le plus... gênant de toute sa courte vie. Enfin, plus ou moins courte... Il avait oublié depuis combien de temps il était ici. Enfin, ce n'était pas grave... Revenons à nos moutons. Le mage commençait à dérougir très lentement. Et puis, ç'aurait pu être pire, ç'aurait pu être quelqu'un d'autre qui l'ait aperçu... Dragan sembla penser à la même chose, puisqu'il ajouta après lui avoir fait un clin d'oeil:

-"Finalement, tu as eu de la chance que ce ne soit que moi et pas Mélysand."

Dragan éclata de rire, probablement qu'il se payait sa tête. Mais après tout, c'était en effet un moment assez coquace. Et puis, le demi-elfe avait eu beaucoup de chance de cette histoire. Si c'était, comme le disait Dragan, Mélysand qui l'avait aperçu, ç'aurait pu prendre un tour très différent... Mais ce n'était pas arrivé, alors on ne peut pas deviner ce qui serait arrivé. L'elfe noir, pensant peut-être qu'il l'avait offensé, leva les mains.

-"Pardon, je sais que je ne devrais pas rire mais..."

Il haussa les épaules.

-"Bon, on oublie ça si tu veux bien. Je ne soufflerais mot à personne, mais si tu veux un conseil, évite de recommencer... Imagine que quelqu'un t'attaque pendant que tu fais une petite séance de nudisme?"

Il changea soudainement d'attitude, passant de la joie au sérieux. Deckar n'aurait jamais été capable de changer aussi brutalement d'émotion.

-"Au moins, on ne s'ennuie pas avec toi, ça fait un moment que je n'avais pas rit ainsi et même si c'est à tes dépens, je t'en remercie."

-Ah... Et bien, comme le disait une de mes tantes: Quand on vaut pas une risée, on vaut pas grand chose.

Cette expression le fit sourire. Ça faisait une éternité qu'il ne l'avait pas entendu. À chaque fois qu'il allait voir sa tante, quand il était dans l'autre monde, elle lui répétait toujours cette phrase, qui lui est restée imprimée dans la tête. Et il eut une image qui s'offrit à lui, celle de lui complètement nu attaqué par des gobelins...

-Tu sais, il y a un avantage à se faire attaqué quand on est nu. Ça surprend les ennemis et c'est un moment idéal pour attaquer. Et tu oublies que je pourrais les faire frire avec mes boules de feu. Je ne suis jamais pris au dépourvu, du moins, pas souvent...

Il laissa échapper un petit gloussement. Puis une question jaillit dans son esprit.

-Pourquoi tu m'as suivi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Sam 14 Oct - 17:19

-Ah... Et bien, comme le disait une de mes tantes: Quand on vaut pas une risée, on vaut pas grand chose.

Dragan vit Deckar sourire après avoir lâché cette expression et il l'imita. Il ne connaissait pas ce "proverbe", mais finalement, il était assez judicieux. Cela permettait de relativiser un moment embarassant comme celui qu'il venait de vivre.

D'ailleurs l'elfe noir était fort aise de voir que le demi elfe ne semblait pas lui en vouloir. Il aurait été chagriné qu'il lui fasse la tête parce que Dragan n'avait pas su se retenir. Apparemment, il avait su utiliser les mots justes pour le rassurer et était aussi d'une bonne nature encline à l'auto dérision. Tant mieux, c'était bon à savoir.

-Tu sais, il y a un avantage à se faire attaqué quand on est nu. Ça surprend les ennemis et c'est un moment idéal pour attaquer. Et tu oublies que je pourrais les faire frire avec mes boules de feu. Je ne suis jamais pris au dépourvu, du moins, pas souvent...

Deckar laissa échapper un gloussement qui trouva un écho dans ce lui de l'elfe noir qui était repassé du sérieux à l'amusement0 Oui, il avait un caractère changeant. Tant que cela allait d'une attitude sérieuse à une attitude décontractée ça allait. Restait à espérer que cela ne s'appliquait pas du calme à la colère. Ce serait assez génant qu'il se mette en boule en moins d'une seconde.

-Pourquoi tu m'as suivi?

La question le surprit et il cessa de rire. Cette fois, ce fut l'embarras qui prit le pas. Il ne savait pas comment lui dire que c'était parce qu'il s'en faisait pour lui et qu'il ne voulait pas le laisser seul. Ce n'était pas une attitude très digne d'un elfe noir ce genre de chose.

- "Eh bien... En fait, site à ton éclat de toute à l'heure, je me suis dis que te laisser te promener tout seul dans la nature n'était peut-être pas une bonne idée. Magnus et Mélysand s'occupaient d'Arnya et plutôt que de les regarder sans rien faire, j'ai décidé de te suivre."

Il soupira :

- "Même si je suis cynique et désagréable des fois, je ne suis pas mauvais. Enfin, pas totalement. En résumé, je ne voulais pas qu'il t'arrive quelque chose, alors que moi je n'avais rien à faire."

Il avait fini sa phrase rapidement, d'un ton un peu bourru, comme si avouer cela lui était difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Sam 14 Oct - 19:54

La question que Deckar lui avait posé lui avait coupé le rire qu'il avait entamé quelques instants auparavant. Puis il passa de la joie à... quoi? Hésitation? Gêne? Embarras? Le mage n'en avait absolument aucune idée... Il aurait pu lire ses pensées dominantes immédiatement (Son pouvoir de niveau 2), il ne le fit pas, jugeant que son compagnon le prendrait peut-être mal. En effet, ce n'était pas très approprié de fouiller l'esprit de ses amis sans leur demander la permission, surtout si on tient à les garder. Et Jason ne voulait pas du tout perdre ses nouveaux amis (du moins, son) étant donné qu'il avait déjà perdu les siens dans sa vie antérieure.

- "Eh bien... En fait, site à ton éclat de toute à l'heure, je me suis dis que te laisser te promener tout seul dans la nature n'était peut-être pas une bonne idée. Magnus et Mélysand s'occupaient d'Arnya et plutôt que de les regarder sans rien faire, j'ai décidé de te suivre."

Il soupira :

- "Même si je suis cynique et désagréable des fois, je ne suis pas mauvais. Enfin, pas totalement. En résumé, je ne voulais pas qu'il t'arrive quelque chose, alors que moi je n'avais rien à faire."

Il termina en accélérant, comme si cette phrase lui coûtait quelques chose. Voyons! Il n'y avait aucune raison d'éprouver de la difficulté à dire ses mots! Du moins, c'est ce que le joueur prisonnier pensa à ce moment, alors qu'en réalité, si les rôles eussent été échangés, il aurait fait la même chose. Mais Dragan semblait s'être assombri un peu... Deckar n'aimait pas garder son sérieux trop longtemps... C'est pourquoi il dit:

-Quoi? dit-il, feignant être outré. Comment ça, cynique et desagréables des fois? Tu devrais dire toujours!

Puis il laissa tomber son air monté de toutes pièces et lui sourit. Il aimait bien faire des blagues, mais son humour avait déjà blessé plusieurs personnes. Il espéra ne pas avoir insulté son compagnon elfe noir en blaguant. Mais il demanda, curieux:

-Pourquoi dis-tu que tu n'es pas totalement mauvais? Tu dois avoir un côté caché très loin parce que moi, je ne t'ai pas déjà vu commettre un acte mauvais depuis qu'on se connaît. Pourtant, tu aurais eu des milliers d'occasions de faire des mauvais coups. Pourtant, tu n'en as pas fait. Pour moi, tu es aussi bon que Melysand ou Arnya ou moi.

Il termina sa phrase en accéléré, afin de passer au plus vite cet espèce d'étrange compliment qu'il venait de lui faire. Puis, sans être capable de se retenir, il ajouta:

- Tu es aussi bon que moi... Mauvaise nouvelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Sam 14 Oct - 20:39

Dragan ne s'attendait pas à ce que Deckar réagisse par l'humour à sa petite confession. Et pourtant, c'était exactement ce qu'il lui fallait puisqu'il rit de nouveau, amusé par l'esprit d'à propos de son compagnon. L'humour était une bonne façon de se sortir des pires situations et d'avancer dans la vie. Deckar venait de lui en faire la preuve en le mettant à nouveau à l'aise.

C'est alors que le mage lui demanda pourquoi il se trouvait mauvais, n'ayant pas vu quoique ce soit qui lui permette de penser une telle chose. Il alla même jusqu'à comparer Dragan à Arnya ou Mélysand Un compliment qu'il fit rapidement, avant de reprendre sur un ton humoristique. L'elfe noir sourit et répliqua d'un ton faussement désolé :

- "Je suis perdu alors."

Il commencait à comprendre le mécanisme de fonctionnement de son compagnon. L'humour était un mécanisme de défense, sans aucun doute. Quand il se sentait trop en danger au niveau émotionnel, le demi elfe avait recours à l'humour. Pourtant Dragan se rembrunit et laissa échapper d'un ton où percait l'amertume :

- "Je suis un elfe noir Deckar. Je ne suis pas aussi altruiste qu'Arnya. Ma vie et ma santé prévalent sur celles des autres. Je suis un égoïste et parfois je... j'ai des idées que je n'ai pas en temps normal. Je ne suis pas aussi mauvais que les autres, mais j'ai une part d'ombre que je ne connais pas encore. Et que j'espère ne jamais connaître."

Il haussa à nouveau les épaules et sourit :

- "Désolé, je suis un peu lunatique en ce moment et légèrement rabat-joie."

Puis soudain, il décida de se jeter à l'eau :

- "En fait, j'oscille sans cesse entre mon caractère et celui de l'elfe noir..."

Et voilà, il venait clairement de faire allusion au fait qu'il était un joueur qui se battait pour ne pas se laisser dévorer par son personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Sam 14 Oct - 22:22

-"Je suis perdu alors."

Cette réponse le fit sourire. Mais ce fut un répit comique de très courte durée, car c'est avec un ton duquel laissait paraître de l'amertume.

-"Je suis un elfe noir Deckar. Je ne suis pas aussi altruiste qu'Arnya. Ma vie et ma santé prévalent sur celles des autres. Je suis un égoïste et parfois je... j'ai des idées que je n'ai pas en temps normal. Je ne suis pas aussi mauvais que les autres, mais j'ai une part d'ombre que je ne connais pas encore. Et que j'espère ne jamais connaître."

Deckar décida de ne pas l'interrompre, il semblait en train de se vider le coeur. Il avait appris, il y a peu, avant d'arriver dans ce monde virtuel, de ne jamais interrompre ceux qui le faisaient. Cela brisait souvent un moment très important, Ce qui suivait était, la plupart du temps, une perte d'amis... Quelle tragédie... Mais revenons à l'histoire initiale. L'elfe noir haussa les épaules et sourit :

-"Désolé, je suis un peu lunatique en ce moment et légèrement rabat-joie."

Puis soudain, il annonça :

-"En fait, j'oscille sans cesse entre mon caractère et celui de l'elfe noir..."

Deckar ouvrit tout grands les yeux et le fixa, tout sourire disparu de son visage. Ainsi donc, voici un autre joueur perdu dans l'univers de Trepalovia, et pire encore, prisonnier de son propre personnage. Il recula de quelques pas et s'adossa à un arbre. Il prit la parole, avec un air grave.

-Ainsi, tu es un joueur également... C'est un véritable calvaire, n'est-ce pas?

Il soupira. Il avait enfin rencontré quelqu'un qui vivait la même situation que lui. Il pouvait donc parler ouvertement de lui et de ses sentiments. Cette aventure n'était plus uniquement la sienne, mais celle de Dragan également. Il le regarda longuement et lui sourit:

- Bon... Recommençons à zéro. Je me nomme Jason Livingston et je viens de l'Amérique du Sud, et je vis, du moins je vivais, à New York.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Dim 15 Oct - 12:28

Dragan se demanda si il n'avait pas fait une erreur en avouant qu'il était un joueur, en voyant la réaction de Deckar. Celui-ci ouvrit de grands yeux stupéfaits, avant de reculer de quelques pas. Ca y est, il avait fait une bêtise, il aurait du se taire... Sur la défensive, il regarda Deckar et retint un soupir de soulagement quand il lui répondit. Le "aussi" ne pouvait dire qu'une chose : que le demi elfe était lui aussi un joueur prisonnier. Quel soulagement!

Il hocha positivement la tête quand celui-ci lui demanda si c'était un calvaire. C'en était un en effet... et en même temps, c'était une expérience terriblement excitante. Plus de maladie, plus de solitude, il était en parfaite santé et en parfaite maîtrise de tous ses moyens et vivait une aventure extraordinaire qu'il n'aurait même jamais pu rêver.

Deckar soupira et lui annonça donc sa vraie identité et son lieu de provenance. L'elfe noir sourit et se rapprocha de lui, avant de déclarer à son tour :

- "Et moi, c'est Alexandre Delhorme, modeste français né à Calais, mais tu ne dois même pas connaître." (moi je connais moi je connais!!! Pour une fois qu'on parle de ma ville débile...heu oki je sors...)

Il sourit et haussa les épaules :

- "J'ai 21 ans."

Il hésita à pousser plus loin la confidence. Pourtant, il en mourrait d'envie. Finalement, il continua :

- "C'est vrai que c'est un calvaire. Mais en même temps, c'est... comme une nouvelle chance. Je n'ai plus rien à attendre de la vie dans le monde réel."

Il avait parlé d'une voix triste aux accents désespérés, détournant le regard. Ses yeux bleus vinrent s'accrocher à ceux du mage et il reprit :

- "Alors qu'ici, au contraire, j'y retrouve goût. Ici je... je ne suis pas condamné."

Sa voix se féla. L'elfe noir avait complêtement disparu et il ne restait qu'Alexandre le leucémique, le petit français dont le corps se mourrait dans la vie réelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Dim 15 Oct - 14:28

"C'est vrai que c'est un calvaire. Mais en même temps, c'est... comme une nouvelle chance. Je n'ai plus rien à attendre de la vie dans le monde réel."

On aurait dit la même chose que lui. Deckar avait toujours été aussi désespéré. Il n'aimait pas sa vie d'antan, où tout alait mal. Ses jambes fracturées, inguérissables. Tous ses souvenirs lui revinrent à l'esprit en un instant. L'accident, les soins douloureux des médecins qui faisaient le possible pour le sauver... Ils lui apportaient tous de la douleur... Jason aimerait tellement que tout cela disparaîsse, qu'il oublie tout et qu'il vive en paix ici, jusqu'à la fin des temps. Mais ce n'était pas possible... Alors vaut mieux passer le plus de temps heureux possible :

- "Alors qu'ici, au contraire, j'y retrouve goût. Ici je... je ne suis pas condamné."

Cette déclaration était tellement emplie de désespoir qu'il déstabilisa le mage. Condamné... Qu'est-ce qu'il avait? C'était un peu trop indiscret, et probablement que Dragan... Alexandre ne veuille plus y penser... Mais il pouvait lui dire son expérience à lui... Il le regarda avec un regard semblable au sien.

- Moi, ici, je peux marcher sans utiliser une chaise-roulante.

Il secoua la tête. Il n'aimait parler du passé. Cette confidence l'avait rendu un peu plus Jason, et moins Deckar. Il se rendit compte de ce qu'il était devenu. Un magicien, et un elfe de surcroît. Mais à l'intérieur, tout au fond, il était toujours handicapé. Il se sentit suffisament en confiance avec Dragan/Alexandre pour lui dire ce qui s'était passé.

- Tu vois, j'avais environ 10 ans, je ne m'en souviens plus très bien. Un de mes amis est parti vivre ailleurs sans me le dire et je me suis enfui, pour finir ma course sur l'autoroute, où j'ai été happé par un véhicule. Après, tout ce que je me souviens, c'est un bruit d'ambulance, des "bip...bip...bip..." et la douleur... Incroyablement douloureux... Je me suis réveillée dans un lit d'hôpital et je ne pouvais même plus remuer mes jambes. Mais bon, probablement que ç'a été beaucoup plus dur pour toi... Si ce n'est pas trop indiscret, qu'est-ce que tu avais pour être "condamné" comme tu dis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Dim 15 Oct - 14:59

Dragan regarda Deckar, d'abord sans comprendre quand il lui répliqua que lui ici, il pouvait se déplacer sans chaise roulante. Et alors le mage se confia à lui, lui expliquant que suite à un accident stupide, il avait perdu l'usage de ses jambes. Cela avait du être dur, passer d'un état à un autre sans préavis, sans crier gare. Un jour pouvoir courir et le lendemain...

La question de son compagnon le percuta de plein fouet. Evidemment, elle était légitime mais... Mal à l'aise, il il se mordit la lèvre. Rien que d'y penser il avait envie de pleurer. Seulement, il ne pouvait pas se le permettre devant Jason; les hommes ne pleuraient pas, on le lui avait toujours répété, aussi avait-il apprit à encaisser les coups du sort sans broncher.La colère avait vite servi de substitut à la tristesse et au désespoir. A chaque fois qu'il rechutait, sa colère lui maintenant la tête hors de l'eau. Sans cette colère, peut-être aurait-il déjà mis fin à ses jours.

- "J'ai mené une vie tout ce qu'il y a de plus normal jusqu'à 17 ans. J'étais un gamin doué à l'école, qui plaisit aux filles, qui avait tout pour être heureux. Puis, j'ai commençé à aller moins bien, à être fatigué. On a fait des examens et le couperet est tombé. J'ai la leucémie Deckar. Pendant un court moment, une courte période, j'ai cru que je m'en sortirais. Ma petite soeur m'avait fait don d'une partie de sa moelle et ça été mieux. Puis, j'ai rechuté. Les médecins ne savent plus quoi faire. J'ai 21 ans et je vais mourir de cette saloperie!"

Il avait crié les derniers mots, avec toute sa colère née de son desespoir. Il regretta aussitôt et essuya ses yeux d'un geste rageur alors qu'il sentait la boule de rage dans son ventre qui voulait se déverser par ses larmes. Mais il ne pleurerait pas! Il détourna le regard, honteux de s'être allée ainsi à crier son désespoir. Il aurait tant voulu vivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Dim 15 Oct - 16:08

- "J'ai mené une vie tout ce qu'il y a de plus normal jusqu'à 17 ans. J'étais un gamin doué à l'école, qui plaisit aux filles, qui avait tout pour être heureux. Puis, j'ai commençé à aller moins bien, à être fatigué. On a fait des examens et le couperet est tombé. J'ai la leucémie Deckar. Pendant un court moment, une courte période, j'ai cru que je m'en sortirais. Ma petite soeur m'avait fait don d'une partie de sa moelle et ça été mieux. Puis, j'ai rechuté. Les médecins ne savent plus quoi faire. J'ai 21 ans et je vais mourir de cette saloperie!"

Les derniers mots criés par Dragan montrèrent à quel point cette situation le frustrait et à quel point elle le rendait triste. Jason le savait, il avait souvent eu à hurler sa colère. Mais sa mère lui avait dit qu'il ne coûtait rien de pleurer, contrairement à la colère. Il avait déjà brisé beaucoup de relations en se mettant en colère et il l'avait toujours regretté par la suite. Mais il trouvait beaucoup plus difficile de montrer ses émotions et de laisser couler ses larmes. Il s'aperçut alors que sa situation avait ses bons côtés. La vie de Dragan se terminera dans peu de temps, trop peu... Alors Jason va l'accompagner et l'aider, et même partir à l'aventure avec lui, pour qu'au moins Alexandre ait vécu du bon temps, pour une fois depuis quelques temps. Afin qu'il oublie temporairement tous ses problèmes passés.

- Tu sais, avant de te rencontrer, j'avais l'impression de vivre la pire situation de ma vie. Mais tu me fais réaliser à mon tour que tout ne va pas aussi mal que je ne le pensais. Pour cela, je te remercie. Maintenant, je vais te rendre la pareille. Je préfèrerais continuer cette discussion plus tard, tout ce sérieux m'a un peu ramolli..

Il retourna dans son rôle de Deckar, le magicien demi-elfe, et lui adressa un sourire moqueur, avant de lui dire:

-Lors de mes (courts) périples, j'ai rencontré beaucoup de gobelins dans cette forêt. Que dirais-tu d'aller faire un peu d'exercices? Toutes ces discussions m'ont engourdies les jambes. J'ai beau être un mage, je suis d'abord et avant tout un elfe... Euh... un demi-elfe. Alors je crois que je vais monter dans cet arbre afin de vérifier s'il y a des ennemis potentiels dans les environs, excepté Mélysand, Arnya et Magnus... Je ne crois pas qu'ils soient à la hauteur de nos compétences, blagua-t-il

Il lui fit un clin d'oeil et se retourna pour monter dans l'arbre. Les premières secondes se passèrent bien. Mais une brancha cassa, et il se retrouva couché sur le dos par terre, un sourire aux lèvres. La chute ne l'avait pas blessé, elle avait même attisé sa bonne humeur. Il se releva, se gratta la tête et lui adressa la parole.

- Si tu veux y aller, ne te gêne pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Dim 15 Oct - 18:07

- Tu sais, avant de te rencontrer, j'avais l'impression de vivre la pire situation de ma vie. Mais tu me fais réaliser à mon tour que tout ne va pas aussi mal que je ne le pensais. Pour cela, je te remercie. Maintenant, je vais te rendre la pareille. Je préfèrerais continuer cette discussion plus tard, tout ce sérieux m'a un peu ramolli..

Dragan haussa les épaules.

- "Content de voir que je te sers à relativiser ta propre situation."

Cela avait été dit sans amertume, c'était une simple remarque. Cela dit, il était lui aussi d'accord pour changer de sujet, celui-ci lui étant un peu trop désagréable.

Deckar lui offrit un sourire moqueur et changea de sujet, lui annoncant qu'il avait déjà croisé des gobelins dans cette forêt et qu'il était enclin à aller se dégourdir un peu en leur compagnie. Dragan esquissa un sourire et hocha la tête, ravi de pouvoir se changer les idées. En espérant juste qu'il n'allait pas se faire tuer dés la première escarmouche. Il n'était que niveau 1 après tout et n'avait pas encore eu le loisir de mettre à profit ses talents de bretteur. Le demi elfe, blagua sur le fait que leurs compagnons ne faisaient pas des ennemis convenables et l'humeur de l'elfe noir s'allégea d'un coup.

Le mage lui fit un clin d'oeil avant de commencer à grimper dans l'arbre. Un craquement se fit entendre et aussitôt après, Deckar se retrouvait à plat dos par terre. Dragan se précipita pour voir si ça allait et sourit en voyant l'expression du mage, avant d'éclater de rire. Le demi elfe se leva et l'invita alors à aller voir lui-même. Espiègle, le drow répondit :

- "Je crois que ta partie humaine est prédominante sur la partie elfe, espèce de lourdaud. En plus, mage... Non, vraiment, un bien mauvais mélange."

Il fit un clin d'oeil à Deckar, se prenant eu jeu et commença à grimper à l'arbre. Il fit attention aux branches plus fines, mais se rendit vite compte que l'elfe noir était un être très très adroit. Arrivé assez haut, il se mit à scruter les alentours.

[Et en avant pour la baston!!!!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serveur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 174
Localisation : Au fond de la Toile
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Lun 16 Oct - 16:52

Dragan n’eut pas à scruter bien longtemps. Comme appelés par une force irrésistible à aller se faire massacrer , des Gobelins (ô miracle!) décidèrent de pointer le bout de leur museau crasseux en direction des deux compagnons. Ceux-ci possédait en effet une odeur des plus alléchante, et les monstres, bêtes et brutaux qu’ils étaient, ne semblaient pas se rendre compte qu’une baston pouvait tourner à l’avantage des adversaires. Faut dire aussi, racontera plus tard un des survivants à ses enfants, qu’à six contre deux, c’était presque équilibré!

Ignorant totalement l’art de passer inaperçu et de chasser en silence, les bestioles, dès qu’ils repérèrent Dragan et Deckar, entamèrent un chant de guerre grognant et grimaçant, à arracher les tympans du moindre mélomane.

« Dans la forêt nous marchons!
Sans savoir où nous allons!
Une deux, une deux! »


Au moins, ils étaient sûrs de ne pas passer inaperçu… Un informaticien un peu trop fan de Disney avait certainement rajouté quelque chose à leur programme, mais après tout, c’était un jeu, n’est-ce-pas?

Au bout d’un moment, leurs piétinements s’intensifièrent, tandis qu’ils se rapprochaient de l’endroit où se trouvaient les deux elfes. Le chef, à savoir le plus gros et le plus bête (et aussi celui qui sentait le plus mauvais) renifla aux alentours, avant de grogner une sorte de « Sont là! Attaque!!! ». Et d’entreprendre de grimper à l’arbre en ronchonnant, tandis que les autres l’acclamaient en tapant de leurs lames sur leur boucliers rudimentaires.

Citation :
Dragan, lvl 1/ Deckar, lvl 2 VS Gobelins, lvl 2

(en espérant que vous vous soyez pas sauvés devant ce message pourri…^^ Bonne bouffe les gars!)

_________________
"Vous êtes en mon pouvoir... Pour toujours et à jamais"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://trepalovia.actifforum.com
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Lun 16 Oct - 20:49

Deckar entendit des piétinements qui se rapprochaient d'eux, suivi d'un espèce de chant de guerre grotesque qui faillit le faire pouffer de rire. Ce fut plus fort que lui. Se reprenant, et apercevant des gobelins à travers les feuilles et les branchages, il regarda autour de lui. Les arbres autour de lui l'empêchaient de lancer ses traits de feu sans brûler la forêt au complet. Il pensa à prendre son bâton, mais s,aperçut qu'il l'avait laissé Dieu-sait-où. Étant nettement désavantagé par les évènements, il leva la tête et dit à Dragan:

-Je ne peux pas lancer mes traits dans le bois, tout va brûler!

Il réfléchit en vitesse et il vit le gros gobelin lancer un "À l'attaque" assez étrange. Les gobelins arrivèrent en courant, et certains commencèrent à grimper dans l'arbre. Ils ne semblaient pas s'occuper de lui. Il se dissimula derrière l'arbre et pensa à une idée. Il saisit une branche solide tombée par terre et se découvrit. Il asséna un gros coup de bâton sur un gobelin qui grimpait, qui lâcha un couinement de douleur avant de s'écraser sur le sol avec un bruit mat. Mais voilà que deux gobelins se tournèrent vers lui, menaçants ( plus ou moins...). Il recula de quelques pas, puis il leur lança son arme improvisée de toutes ses forces, en percutant un à la poitrine. Celui-ci s'écroula, le souffle coupé, mais il ne tarda pas à se relever, furieux. Deckar tourna le dos et courut rapidement afin de se sortir de ce labyrinthe de végétation, pour qu'il puisse enfin se battre en ayant tous ses moyens. Les deux qui l'avaient aperçu le suivirent d'un pas lourd. Tout en courant, il retourna la tête et constata qu'il n'y en avait que deux à sa poursuite.

-Dragan, j'en emmène deux à l'orée du bois. Je reviens quand je me serai occupé d'eux.

Il accéléra et arriva près du campement en moins de 30 secondes. Les gobelins arrivèrent quelques secondes après lui, qui lui fut suffisant pour se saisir de son bâton et se retourner, prêt à les recevoir. Le premier à sortir de la forêt fut atteint par quelques sphères enflammées qui lui brûlèrent le torse et la tête. Le second ne fut pas touché par le tir de feu, mais le mage l'attendait. Au moment où la créature allait enfoncer ses griffes dans les vêtements du mage, celui-ci pivota en lui assénant un coup de bâton sur le crâne. Le gobelin chancela, mais un second coup le fit tomba pour ne plus se relever. Le gobelin brûlé se releva et fonça, sans même penser qu'il n'avait pas la moindre chance. Le coup que lui donna le mage le fit sombrer dans un sommeil d'où il ne sortirait jamais.

Deckar vérifia qu'il n'y en avait pas d'autres cachés dans les environs, attendant un moment pour attaquer. Mais il les surestima en agissant ainsi, les gobelins étant trop idiots pour concevoir une stratégie ou pour tendre une embuscade. Deckar tira les corps près de l'eau et les enflamma. D'ici peu de temps, ils seraient entièrement consumés dans les flammes. Le demi-elfe les regarda brûler, et après quelques secondes, il se retourna vers la forêt et y pénétra, se souvenant de l'endroit où Dragan était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Lun 16 Oct - 21:13

C'était assez amusant de constater qu'il suffisait de vouloir rencontrer des ennemis pour que ceux-ci apparaissent. C'était bien fichu les jeux vidéos quand même. Peut-être que cette petite échaffourée lui permettrait de gagner assez d'XP pour changer de niveau. C'était sûrement un espoir vain, mais bon, ça lui donnait une raison de vouloir les massacrer sans pitié.

Il vit donc ces grosses brutes stupides se diriger vers eux, entamant un chant de guerre débile et qui ne rimait même pas en entier. Ah non vraiment, c'était pathétique. Finalement, même Arnya aurait été plus dangereuse. La voix de Deckar lui fit baisser la tête. Pas de sorts de feu dans la forêt. Ah oui, voilà une remarque intelligente!

Il entendit un des gobelins crier à l'attaque. Il était moche, gros et puant. Le chef, sans aucun doute. L'elfe noir vit le mage faire un peu de ménage en bas, frappant un gobelin qui s'écrasa au sol et attirant derrière lui deux de ses congénères. Il eut d'ailleurs la bonté de lui expliquer ce qu'il faisait, ce qui arracha un sourire à Dragan.

- "Ok, ben moi je bouge pas d'ici!"

Il avait crié cela d'une voix joyeuse. Enfin un peu d'action! Un gobelin se mit en tête d'aller le déloger de son perchoir. Mal lui en prit. L'elfe noir se laissa tomber de sa branche, en rattrapa une au vol et balança ses deux pieds dans la poitrine de l'immonde créature qui alla s'écraser quelques mètres plus loin. Satisfait, il se laissa tomber souplement au sol, aterrissant en un roulé boulé parfait pour se relever avec une rapidité ahurissante, cimeterres en main.

Il fut légèrement ébahi de ses nouvelles capacités. Et comprit que s'il continuait de penser comme Alexandre, il n'arriverait pas à exploiter ses formidables ressources correctement. Aussi, Dragan reprit-il le dessus. Deux des gobelins étaient à terre, dans les pommes ou morts. En restaient deux, dont le chef. Rapide comme l'éclair l'elfe noir se jeta sur le gobelin, qui tenta de lui assener un coup de sa vieille épée rouillée. Un coup que Dragan esquiva avec une facilité déconcertante, comme s'il avait exactement su ce qu'allait faire le gobelin.

Il attaqua avec son premier cimeterre qui rencontra le bouclier et en profita pour porter un coup avec le deuxième, visant le flanc à découvert. Ses armes étaient tranchantes et les armures des Gobelins assez peu solides. La lame transperça la chair, dans un bruit écoeurant. Le gobelin hurla et Dragan allait l'achever quand il sentit quelqu'un derrière lui. Par pure réflexe, il para d'un de ses cimeterres, évitant ainsi de se faire trancher en deux. Les gobelins étaient lents et stupides, mais beaucoup pus forts que lui. Il ressentit le choc jusque dans l'épaule.

Il dut alors faire face aux deux Gobelins qui avaient bien crompris que s'ils ne faisaient pas équipe, ils n'y arriveraient jamais. Pourtant, même ainsi, ils étaient désavantagés. Les lames jumelles du guerrier sifflaient dans l'air à une vitesse ahurissante, semblant chacune avoir une vie propre. Le gobelin déjà blessé finit éventré, tandis que le chef, déjà atteint de multiples lésions, tenta une manoeuvre déséspérée et particulièrement sournoise que l'elfe n'eut pas tout à fait le temps d'esquiver. Il reçut une jolie entaille sur le flanc, peu profonde, heureusement, mais qui décupla sa rage. Il croisa ses cimeterres et la tête du chef s'envola.

Il esquiva à nouveau l'attaque d'un des deux gobelin assomé qui avait retrouvé ses esprits et ne mit guère plus d'une minute à en venir à bout. Il était exalté par cette bataille, y prenant un plaisir inouï. Car oui, il prenait énormément de plaisir à leur oter la vie! Et une fois l'adrénaline retombée, il fut assailli pr l'horreur de ce qu'il avait fait. Non pas de tuer des gobelins, ça ce n'était rien. Mais d'y prendre un tel plaisir.

Il se ressaisit et machinalement, il essuya ses lames sur les vêtements des morts, avant de les rengainer en un geste fluide. Alorsseulement, il ressentit un picotement sur le flanc qui lui arracha une grimace. Il porta sa main à son côté et vit le sang sur celle-ci. Eh bien voilà, première bataille première blessure. Il avait de quoi être fier de lui. Il était debout, regardant son oeuvre quand Deckar réapparut.

[Je signale qu'il reste donc un gobelin assomé et je supose en vie, ce gobelin étant justement THE survivor qui racontera l'histoire à ses enfants Laughing ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Lun 16 Oct - 23:10

Deckar fit un petit sifflement admiratif. Il en avait tué trois, et avec une seule petite blessure. Le mage n'avait aperçu que la fin du combat, quand Dragan élimina le dernier gobelin avec une facilité étonnante. Il s'approcha en faisant gaffe de ne pas marcher dans du sang ou sur un gobelin mort. Il aimait bien se battre, mais l'odeur l'écoeurait toujours autant. Il finirait probablement par s'habituer. Bon! Il venait de mettre un pied dans des boyaux de créatures mortes. Quelle poisse! Il observa les blessures sur les cadavres. Une précision mortellement précise. Le demi-elfe frissonna. Ses yeux regardèrent si les gobelins avaient des possessions précieuses qu'il pourrait garder. Non, que de vieilles armes rouillées et des armures gobelines trop inefficaces pour valoir la peine d'être prise. Il regarda alternativement son ami, puis les cadavres, avant de sourire.

-Ça n'a pas été très di...

Il se tut en voyant le sang sur les mains de l'elfe noir. Il fronça les sourcils et approcha. Il saignait légèrement au flanc, ce n'était rien de grave. Il regarda autour de lui, mais rien pour arrêter l'hemorragie. Soupirant, il enleva son sac à dos et le posa par terre.

- Ne bouge pas...

Il ouvrit le sac et prit un morceau de sa cape qu'il déchira. Il était humide. Il le prit et l'appliqua sur la blessure de Dragan, comme s'il avait fait ça toute sa vie (Docteur Deckar). En fait, il avait appris ce truc après avoir été blessé par des gobelins. Une vieille sage-femme d'un village l'avait soigné, et lui avait prodigué quelques conseils si jamais ça arrivait de nouveau.

-Laisse une pression sur la plaie. Je ne peux rien faire d'autre, mais quand on retournera voir les autres, on demandera à Arnya si elle peut t'arranger ça. Euh, en fait, on le lui demandera quand elle se réveillera.

Il se releva et regarda le gobelin assomé par terre. IL s'approcha et lui flanqua un autre coup de bâton sur la tête. Il écouta ensuite s'il respirait toujours. Oui, il était encore vivant. Et il n'allait pas tuer un pauvre gobelin sans défense! Euh, les gobelins sont toujours sans défense mais quand même... Il n'allait pas tuer un ennemi inconscient! C'était contre sa nature. Il aimait bien se battre, mais tuer était une autre paire de manches. Il n'était pas un meurtrier. Il regarda Dragan.

- Tu n'y es pas aller de main morte! Bon, maintenant que cet escarmouche est fini, allons rejoindre les autres. Tu risques d'attraper une infection. On ne sait jamais. Tu peux encore marcher, ou vais-je devoir porter ta pauvre carcasse? lui dit-il avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragan
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 33
Localisation : Dans une forêt remplie d'elfes... berk^^
Date d'inscription : 26/02/2006

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Mar 17 Oct - 20:01

Dragan se retourna en entendant le sifflement admiratif de Deckar. Il eut un rictus amer. Vraiment pas de quoi être admiratif. Il avait fait un massacre, tout simplement, rien de glorieux là dedans! Il regarda son ami se diriger vers lui, évitant au maximum les corps et les viscères qui jonchaient le sol. Un beau carnage. Il faudrait qu'il évite de montrer ça aux filles...

Deckar commença à dire quelque chose, mais s'interrompit à la vue du sang sur les mains de l'elfe noir. Il soupira et s'accroupit, farfouillant dans son sac à dos. Il commanda à Dragan de ne pas bouger et déchira un morceau de sa cape. L'elfe noir protesta alors :

- "Ce n'est pas la peine, c'est juste une égratignure!"

Mais déjà le mage appliquait le tissu sur sa plaie, s'en servant comme d'un tampon et appuyant pour stopper l'hémorragie.

- "Je doute qu'elle soit en état de me soigner. Elle est épuisée. Franchement c'est rien. Au pire, invoque tes sorts de flamme et cautérise la plaie..."

Il sourit. Il avait dit ça du ton de l'humour, pas trop chaud pour se faire cramer la peau. Deckar se leva et alla frapper le gobelin inconscient, avant de vérifier qu'il était encore vivant. Amusé, l'elfe noir reprit la parole :

- "Il faut bien laisser un survivant pour lancer notre renommée : Dragan et Deckar, les pourfendeurs de gobelins!"

Le demi elfe le regarda, lui disant qu'il n'y était pas allé de main morte. Dragan haussa les épaules :

- "C'était eux ou moi. Je suis un guerrier, tuer est ma spécialité et c'est même un art."

Il sourit à la boutade de Deckar.

- "Méfie-toi que je ne joue pas les mourrants pour te forcer à me porter."

Il rit doucement, mais s'interrompit avec une grimace.

- "Et arrête de me faire rire! Ne t'en fais pas, je peux marcher!"

Il se leva avec grâce, sans réelle difficulté, mais avec un peu plus de raideur que d'habitude.

- "Allons y! On va pouvoir raconter nos exploits aux autres."

Il fit un clin d'oeil à Deckar et se mit en route vers l'endroit où ils avaient laissé les autres.

[Tu posts directement là bas?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deckar
Âme en peine
Âme en peine
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : Dans mon rêve...
Date d'inscription : 16/11/2005

Feuille de personnage
Description:
Niveau:
4/10  (4/10)
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Campement de fortune   Mar 17 Oct - 23:43

(HJ: Ouais, on se retrouve là-bas, en espérant qu'on ne parle pas qu'à Mélysand... (et Arnya))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campement de fortune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campement de fortune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gentilhommes de Fortune
» La Roue de la Fortune
» Tombeau ou abri de fortune ? [Livre I - Terminé]
» Première étape vers la fortune [solo]
» La fortune sourit aux audacieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trepalovia :: Connection au Serveur :: Le monde de Trepalovia :: Le Vieux Grimoire-
Sauter vers: